Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Un Jour, c’était La Nuit, d’Emmanuel Robert-­‐Espalieu, Atelier Théâtre Actuel, Avignon Off, du 5 au 27 juillet 2014

S'il y a bien un jour où l’on sait que plus rien ne sera jamais comme avant, c’est bien celui de notre mort !


Un jour c'était la nuit © DR
Un jour c'était la nuit © DR
C’est ce que comprend le mari, quand sa femme lui apprend qu’elle vient de l’empoisonner et qu’il ne lui reste plus qu’une heure et demie à vivre... En gros !

Et il a de quoi être un peu énervé, ils sont un couple depuis 25 ans, elle aurait quand même pu lui en parler avant non ? Quant à savoir ce qui lui ferait plaisir juste avant de partir, le voilà bien embêté. Voici donc venu le temps, aussi court soit-­‐il, des règlements de compte, où chacun va enfin se dévoiler à l’autre dans des situations aussi comiques qu’absurdes... Car si elle a décidé de le tuer, ce n’est pas qu’elle ne l’aime plus... Bien au contraire... Preuve quelle l’aime toujours !

Poussé dans ses derniers retranchements, le mari qui n’a plus rien à perdre ne va pas se laisser faire sans réagir...

Une pièce d’Emmanuel Robert-­‐Espalieu
Mise en scène : Catherine Marchal
Avec Sophie Mounicot et Philippe Lelièvre
Décor : Balthazar Braconnier
Lumières : Philippe Sazerat
Musique : Robin Morant

La note du metteur en scène : Catherine Marchal

Quelle est la place du couple dans le monde d’aujourd’hui ?
Et quels rôles jouent la femme et l’homme à l’intérieur de ce couple ?
La femme en voulant devenir l’égale de l’homme n’a-­‐t-­‐elle pas finalement pris sa place ?
Et s’y sent-­‐elle si bien que ça ?
Et l’homme lui où est la sienne ?
Bref... peut-­‐on encore être heureux dans tout ce bazar ?

Emmanuel Robert-­‐Espalieu aborde ces sujets d’une manière incroyablement originale et troublante qui m’a immédiatement séduite. Mêlant l’absurde au réalisme des situations, oscillant entre humour et humour noir.
L’esprit de la mise en scène sera avant tout de respecter ce double jeu.

En mettant en avant tout d’abord la vérité de la situation de ce couple envahi par la routine et dont la femme cherche désespérément une porte de sortie, d’amener les acteurs vers une sincérité et une quotidienneté maximum puis laisser petit à petit, presque imperceptiblement, entrer dans ce quotidien qui pourrait être le nôtre cet univers particulier de l’absurde sur lequel l’auteur a appuyé son histoire, faire en sorte que le spectateur se laisse glisser sans s’en rendre compte dans ce monde parallèle jusqu’à ne plus pouvoir faire la distinction entre le réel et le surréalisme jusqu’à ce que finalement le deuxième l’emporte dans une fin qui devra à la fois nous faire rire et nous stupéfier.

Je compte bien sûr m’appuyer sur le talent pour la comédie des deux acteurs mais également leur fort tempérament et leur sensibilité pour créer un spectacle à la fois drôle mais aussi  émouvant et profond.

Pratique

Théâtre Actuel
80 rue Guillaume Puy
84000 Avignon
04 90 82 04 02


Pierre Aimar
Vendredi 11 Juillet 2014
Lu 258 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément