Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Tournon, Festival des Humoristes 2016 : Gérald Dahan, éblouissantissime

Après la présentation par Trinidad à la mèche qui tombe, Gérald Dahan remplaçait ce soir-là Bigard, avec trois autres humoristes, Aurélia Decker, Thierry Marquet et Anaïs Petit. Et on espérait bien rire. Ca a été mieux que ça : il nous a éblouis !


Eblouissant Gérald Dahan © Pierre Aimar
Eblouissant Gérald Dahan © Pierre Aimar
Eblouis par son humour et le regard qu’il projette sur le monde même si l’on se dit qu’on n’aimerait pas tomber sous sa dent ! Car le monde qui l’entoure, qui nous entoure, n’a rien de drôle, ni de gai, mais surtout des ridicules, à la manière de ceux qui encombraient La Bruyère en son temps.
Ce petit bonhomme qui a fait jadis la première partie de Raymond Devos et y a rencontré Nougaro, a été à bonne école, on ne peut en douter. C’est pourquoi nous avons croulé sous les rires nés de ses imitations.
Les textes d’abord, caustiques et bien situés ; « Hollande a mis Ségolène à l’écologie pour assurer le recyclage » ; ou Sarko « j’ai encore été mis en examen, je vais bien finir par l’avoir. Ou Hollande encore « je le vois, je ne suis pas sourd » ; « J’ai décidé de réformer l’orthographe avec David Guetta et Franck Ribéry. »

Chacun connaît les imitations agitées et pleines de tics et de grimaces de … qui vous savez. Et vaguement le autres, … mais à ce point. A ce point de perfection dans la transformation, juste devant nos yeux, de ce petit bonhomme, en… qui vous voulez, ou presque.
La mèche sur le côté, l’œil agrandi, la bouche un brin tordue, et voici que défile une galerie de portraits de ces hommes politiques ou célébrités qui font une époque : DSK, Bigard bien sûr mais aussi Timsit. Il prend un bon moment la parole au travers de Fabrice Lucchini dont il traque gestes et mimiques, vocabulaire et tirades, diction et grandiloquence. Quelle réussite !
Il fait chanter aussi par sa voix, Julien Clerc, Aznavour et Belmondo... n’épargne rien, et le public s’amuse. Et il chante aussi avec Gainsbourg et Aznavour, avec Claude François, et Michel Sardou. Et mieux il anime son public, l’amène à participer et mieux, à chanter. Savez-vous qu’avec Montand et les Feuilles Mortes, il a même fait naître l’émotion dans un public qui en était bien loin ?
Soirée exceptionnelle et réussie, grâce à ce grand bonhomme du rire, du mime et de la voix, dont le regard saisit au vol les tics et les traits des hommes d’aujourd’hui et qui les retranscrit avec une précision qui nous saisit. Bravo monsieur Dahan !
Jacqueline Aimar


Pierre Aimar
Mercredi 24 Août 2016
Lu 565 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément