Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Touchée par les fées, de Marie Desplechin, avec Ariane Ascaride, Théâtre du Gymnase, Marseille, du 28 au 30 mai à 20h30

Ariane Ascaride, Touchée par les fées ! C’est d’abord une histoire d’amitié entre Ariane Ascaride, Thierry Thieû Niang et Marie Deplechin. C’est une collaboration, ensuite, pour une commande du Festival d’Avignon en 2010. Enfin, c’est une ode au théâtre ; la déclaration d’amour d’Ariane, enfant de la balle, à sa famille de cœur, celle du théâtre.


Ariane Ascaride © Jean-Louis Fernandez
Ariane Ascaride © Jean-Louis Fernandez
Dans ce monologue, Ariane Ascaride nous raconte sa propre histoire, inextricablement liée au théâtre : son père, coiffeur d’origine napolitaine, mettait en scène et jouait des pièces du répertoire, tous les dimanches, avec une troupe de théâtre d’amateurs marseillais issus de la Résistance.
C’est là qu’Ariane, futur César de la meilleure actrice 1998, fait ses premières armes.
Cette idée d’un art à la fois populaire et exigeant l’habite depuis toujours. Ses souvenirs familiaux sont des souvenirs d’images théâtrales : l’enfance vécue sur les planches façonne l’actrice qui débute dans des pièces dirigées par son frère Pierre, metteur en scène et directeur de théâtre.

Ce rapport intime, quasi fantasmagorique, entre l’actrice et son art, une sorte de «théâtralité infuse» (comme on peut parler de « science infuse ») rend Ariane Ascaride à la fois unique et universelle.
Elle n’a d’ailleurs jamais quitté la scène, tout en jouant dans tous les films de Robert Guédiguian (Marius et Jeannette, Marie-Jo et ses deux amours, Brodeuses, Les Neiges du Kilimandjaro...) et d’autres réalisateurs comme Emmanuel Mouret, Daniel Auteuil, Pascale Bailly, Jean-Daniel Verhaeghe...
Touchée par les fées est la version longue, recréée pour la Maison des métallos, d’Une proposition pour un jour d’été, une commande faite à Ariane Ascaride en 2010 par le Festival d’Avignon et la Sacd dans le cadre des « Sujets à vif ».
Partant d’un désir précis – parler du rôle qu’elle a toujours rêver jouer –, l’actrice fait alors appel à la romancière Marie Desplechin, qui lui écrit un texte sur mesure, et au chorégraphe Thierry Thieû Niang, qui la « met en corps », et qui sont à nouveau de l’aventure : une histoire d’amitié à trois.



Touchée par les fées
Pour et par Ariane Ascaride
Texte Marie Desplechin
Mise en scène Thierry Thieû Niang
Costume Merima Trailovic
musique Purcell, The Fairy Queen
direction John Eliot Gardiner
Chants des Choeurs de l’Armée rouge

Pratique

Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille

Réservations
08 2013 2013
+ d’infos www.lestheatres.net


Pierre Aimar
Vendredi 3 Avril 2015
Lu 182 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter