Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Théâtre des Doms - Festival Off - Avignon 2016

La Belgique francophone est une terre sans cesse creusée par la question artistique, paysage rempli de trous poétiques d’où émergent des formes et des propositions qui ne s’autorisent aucune frontière et qui aiment à les transgresser.


Théâtre des Doms - Festival Off - Avignon 2016
Volontairement indisciplinée et audacieuse, la Belgique francophone est un territoire fièrement onirique, qui se réinvente sans cesse, espace insaisissable et chaleureux, on croit la connaître et soudain elle étonne, surprend, déconcerte. On pense la cerner et tout à coup elle vous échappe, se jouant de tout ce qui l’entrave.
Le Théâtre des Doms tente chaque année d’en délivrer la quintessence et de donner à voir sa géographie extraordinaire, sa topographie inconcevable et son relief imprévisible.
Au travers de 14 spectacles singuliers, nous vous invitons à sentir, songer et vivre une expression sans frontière, avec ses découvertes, ses coups de cœur, ses incontournables, un vrai festival !
Avec deux spectacles de danse, trois spectacles pour les plus jeunes ou à voir en famille, quatre spectacles dans un atelier d’artiste, mais aussi, des spectacles qui questionnent le Proche-Orient ou les migrations. Avec de la musique et du texte, des ombres et des images, un dessinateur en résidence, du geste et de merveilleux silences. Un circassien en cage, du boudin et des boulettes de papier, et encore des spectacles qui interrogent notre capacité à échapper ou à fuir les écueils de notre époque et d’autres qui nous racontent avec tendresse ; la Belgique francophone, un vrai festival vous dit-on !

AU THEATRE DES DOMS

Du 7 au 27 juillet (relâches les 13 et 21 juillet) // 1bis rue des escaliers Saint-Anne // 04 90 14 07 99 //www.lesdoms.eu

GOING HOME de Vincent Hennebicq Théâtre National / Bruxelles
THEATRE 10h45
Grandes émotions, images fortes et musique live pour ce récit à la première personne d’une migration à l’envers. La force d’un opéra rock au service d’un conte moderne en prise avec l’actualité, le tout accompagné d’images fascinantes venues d’Éthiopie. L’histoire commence à Hambourg dans un parc et sous la neige. Il y a là un homme noir égaré, avec 5000€ à ses pieds. Le braquage a mal tourné, la police est venue l’arrêter. Tout le monde le regarde. Il se demande ce qu’il fait là. En quelques mots, le décor est planté : l’histoire de « Michalak l’éthiopien » s’offre à nous. Celle d’un jeune homme, adopté par une famille autrichienne, embarqué dans une histoire chaotique de Salzbourg à Addis Abeba. Il a fui ce pays qui n’est pas le sien et rêve d’argent facile, de femmes et de soleil. Mais ses illusions vont se heurter brutalement à la réalité. Ce spectacle à hauteur d’homme, au verbe lyrique, nous offre surtout à voir un combat contre la fatalité et un chemin d’espoir.

HAPPY HOUR de Mauro Paccagnella & Alessandro Bernardeschi Cie Wooshing Machine
DANSE 12h45
Le plaisir de danser, partagé par deux compères facétieux et drôles qui aiment jouer avec le vrai et le faux pour détourner les codes des arts de la scène. Dix tableaux chorégraphiques pour raconter l’histoire de leur danse impertinente et de leur exigeante amitié. Forts d’une complicité qui dure depuis presque 20 ans, Mauro Paccagnella et Alessandro Bernardeschi se retrouvent ici pour un duo dansé en forme performance. Un acte chorégraphique exécuté par deux corps qui ont vécu le même nombre d’années, deux danseurs italiens émigrés qui ont presque le même poids, la même calvitie et les mêmes rides. Happy Hour ou heure de bonheur. Un temps au-delà du quotidien, où le jeu se pose sur un fil tendu entre danse et amitié, fiction et réalité. Une heure seulement pour s’interroger sur cet espace où l’affection et la bienveillance se déploient et s’expriment en mouvement, ce lieu où la représentation entre en relation avec le réel. Des questions à deux balles, peut-être ? Mais finalement, c’est bien ce qu’on gagne en faisant ce métier, non ? Alors, débutons peut-être ici, accordons-nous sur un principe simple : Restons humain !

NASHA MOSKVA D’après les Trois Soeurs de Tchekhov Le Colonel Astral
THEATRE 14h30
Nasha Moskva - qui signifie « notre Moscou » en Russe – est l’histoire de trois êtres contemporains qui se projettent au cœur du récit des Trois Soeurs de Tchekhov. C’est un jeu de miroir entre trois fous, trois personnages, trois magnifiques acteurs qui vivent cet instant où la réalité contamine la fiction. Ces trois-là jouent leur humanité autour, avec et au coeur même de l’œuvre de Tchekhov. Début du XXIème siècle : trois êtres improbables - Sabine, Edith et Bernard - oscillant entre marginaux amateurs de théâtre et patients d’un centre psychiatrique, sont profondément épris de l’oeuvre de Tchekhov, dans laquelle ils se reconnaissent jusqu’à la fusion. Monter cette pièce à trois en jouant non seulement les trois soeurs elles-mêmes, mais aussi les onze autres personnages qui la composent devient alors l’enjeu de leur vie. Fin du XIXème siècle : trois soeurs orphelines - Olga, Macha et Irina - vivent en province dans une grande maison dans la banlieue d’une ville grossière. Elles se sentent comme des étrangères et rêvent de retrouver Moscou, lieu mythique de leur enfance, paradis originel où elles ont grandi.

MANGE TES RONCES! de Manah Depauw Cie Brigand Rouge / Boîte à Clous Production
THEATRE D’OMBRES À partir de 5 ans 16h45
Du théâtre d’ombres qui assume une saine férocité et qui se joue à vue. Au menu une mamie poilue du menton. Un conte piquant, tout en images, joyeusement bucolique, mené par des manipulatrices investies. Mamie Ronce vit avec Moquette, son basset « qui déteste les enfants». Chaque matin, elle regarde son feuilleton Une Rose sur le Mur, puis s’en va faucher le fond de son jardin. Envoyé prendre un bol d’air chez sa grand-mère, Léopold doit débroussailler les fourrés grouillant de ronces. Il entend ricaner… et se pique! Le soir tombe. Mamie Ronce prépare une soupe… une soupe aux orties ! À l’ombre des ronces urticantes et épineuses, se nichent la peur et ses chimères. Où trouver du réconfort quand on a six ans et que Mamie file les chocottes? Un spectacle d’ombres aux moyens volontairement artisanaux qui, avec humour et fantaisie, assoit le spectateur sur des chardons ardents!

J’HABITAIS UNE PETITE MAISON SANS GRACE, J’AIMAIS LE BOUDIN Collectif Travaux Publics et Théâtre Varia
THEATRE 18h15
Une enfance en Wallonie industrielle revisitée par la langue et le regard de Jean-Marie Piemme. De grands comédiens et de la musique live pour tracer le portrait d’une époque, d’une société et d’une région. Dans Spoutnik, le seul récit autobiographique qu’il ait écrit, Jean-Marie Piemme (L’ami des Belges, Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis, Les pâtissières…) retrace son enfance jusqu’à sa vie de jeune adulte, en même temps qu’il revient sur les traces de l’usine de Seraing et de cette Wallonie profonde qui l’ont vu naître et grandir dans la deuxième moitié du XXème siècle. La maison, l’usine, l’école, la filiation et le rapport au père comme lien entre tout, deviennent une nouvelle matière pour raconter l’émancipation d’un homme au regard de l’évolution et de la transformation de son histoire ouvrière et familiale.

ILS TENTERENT DE FUIR de Soufian El Boubsi et Joachim Olender Théâtre de Namur / Centre dramatique
THEATRE À partir de 14 ans 20h15
Les Choses de Perec réinvesties et réinventées par deux comédiens qui nous ressemblent assez pour que la critique de la société du « tout avoir » nous touche de l’intérieur. Il était une fois un joli couple qui n’en avait jamais assez. Ils nous ressemblent, nous, les insatisfaits qui en voulons toujours plus, qui rêvons de possession, qui existons à travers ce qui nous appartient. Jusqu’au jour où... Cinquante ans après, que reste-t-il des «choses » et de la description clinique faite par Georges Perec d’une société semblant atteindre les sommets de la consommation de masse ? Deux acteurs plongent dans l’oeuvre pour y répondre.

DECRIS-RAVAGE d’Adeline Rosenstein
SPECTACLE DOCUMENTAIRE À partir de 15 ans 22h15
Cinq comédiens sans ornement et dépourvus d’artifice pour ce détournement brillant de la conférence-spectacle. En deux parties vivifiantes et bienveillantes ils nous racontent sans pathos l’histoire d’un conflit qui prend ses racines au XVIIIe siècle. Série de conférences sur la question de Palestine de 1798 à nos jours, en deux parties. Dans Décris-ravage l’image est absente, c’est à tous de tout imaginer grâce aux gesticulations conférencières des cinq performeuses démystificatrices brillantes et généreuses. Avec tendresse et humour parfois, l’histoire meurtrie de cette partie de notre monde, s’égrène irrémédiablement, loin des surenchères et des outrances, presque chaleureusement.

LES VIES EN SOI Le CORRIDOR
Récits-performances À partir de 9 ans 11h et 15h
Venez rencontrer Les vies en soi, quatre récits-performances racontés par un plasticien généreux et savant. Des ovnis spectaculaires, menés par un maître de la proximité et du hors-jeu théâtral. Quatre oeuvres d’art faites de mots et d’images livrées en toute simplicité dans un atelier d’artiste non loin du Théâtre des Doms. Les 11, 14, 16, 18, 20 et 23 juillet à 11h

LES IMAGES FLOTTANTES
Les images flottantes racontent l’histoire d’un petit garçon transporté dans le monde des images. Il apprendra, grâce à un stage d’initiation à la peinture au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, à sortir de lui-même et en quelque sorte à sortir du cadre pour découvrir le monde. Les 12, 15, 17, 19, et 22 juillet à 11h

LA RIVIERE BIEN NOMMEE
Le conteur manipule des livres-objets pour incarner un récit de voyage. Réunis autour d’une boîte au trésor, les spectateurs écoutent le narrateur raconter sa quête des origines de la légende de la Rivière bien nommée. Les 11, 14, 16, 18, 20 et 23 juillet à 15h

LE BENSHI D’ANGERS
À la manière des benshi - conteurs japonais qui commentaient les films à l’époque du cinéma muet - le conteur projette et commente les pages d’un livre qu’il a lui-même dessiné. Il conte ainsi une histoire intime ponctuée de souvenirs de famille et de légendes lointaines invitant le spectateur à un voyage poétique et graphique. Les 12, 15, 17, 19 et 22 juillet à 15h

L’APPARTEMENT A TROUS
Sur une table aux multiples tiroirs, le conteur raconte des histoires de manière résolument contemporaine. Dans ce récit-performance, il allie les dessins à la narration pour donner vie à des personnages, des paysages s’inspirant de la résistance d’Ossip Mandelstam quand, pour garder espoir, il racontait des histoires à ses compagnons qui partageaient sa cellule en Union soviétique.

HORS LES MURS

JAZZ FOR KIDS de Manuel Hermia
MUSIQUE De 3 à 99 ans A 15h30 les 9-10 et 13-16 juillet A 12h30 les 11-12 juillet Dans le cadre de Têtes de Jazz- À l'AJMi en face des Doms Infos et réservations au Théâtre des Doms Tarifs : 16€ / 11€ / 5€
Trois jazzmen s’adressent aux enfants et à tous ceux qui ont envie d’aimer le jazz. Ils ont pris le parti d’improviser à partir du seul répertoire de « standards » que les enfants connaissent tous : les comptines. Ils explorent ces trésors et en font leur terrain de jeu, tout en veillant à respecter les mélodies et à stimuler les oreilles, petites et grandes. Manu Hermia et ses deux compagnons de route musicale, trois musiciens confirmés et reconnus, nous plongent au coeur des comptines et nous aident à en saisir deux dimensions bien distinctes : mélodie et harmonie par le jeu d’expérimentations sonores délicates et savoureuses. On découvre une musique aux possibilités foisonnantes qui sert un territoire cher à l’enfance : celui des personnages qui peuplent les nuits et les forêts. Une douce folie, au sein d’une poétique musicale qui libère l’esprit et cultive l’âme des plus petits. Un jazz généreux et plein de bonnes énergies pour faire comprendre, et surtout goûter, aux enfants - mais aussi aux plus grands - comment le jazz transforme, par l’improvisation, une simple mélodie en petit bijou musical.

Só20 As Palavras - Cie Claudio Bernardo
DANSE 10 au 20 juillet (Relâche le 15) 12h Au CDC-Les Hivernales (18, rue Guillaume Puy) Dans le cadre de L’été danse au CDC #5 Infos et réservations : 04 90 82 33 12 Tarifs : 19€ / 13€ / 7€
Lorsqu’un danseur se retourne sur sa vie de belgo-brésilien, c’est le parcours kilométrique d’un chorégraphe de talent qui se dessine. Le danseur raconte et ponctue ce récit de vie artistique par de magnifiques instants de langage du corps. « Le titre de la pièce signifie «Seulement 20 ans». Il me vient d’une lettre que m’a adressée ma compagne Stella de Mello, qui vit à Rio de Janeiro. Dans cette lettre d’une beauté inouïe, écrite en 1986, l’année où j’ai quitté le Brésil pour venir faire mes études à Bruxelles, elle parle de nos vies éloignées, de l’amour et de ma carrière de chorégraphe. À la fin, Stella dit que nous avons encore tant des choses à réaliser car elle a tout juste trente ans et moi, seulement vingt. Mon chemin continue d’être celui de la danse et, au bout d’une quarantaine de créations, cette danse que j’ai envie de raconter, finalement, me raconte. Ces pièces forment donc un puzzle qui me révèlent à moi-même. «Só20» n’est ni un adieu ni une pierre tombale, le marbre est trop brillant pour s’attacher à son vivant. C’est simplement la diagonale d’un regard sur un métier et une vie, dans le choix de la liberté du chemin. » Claudio Bernardo, Bruxelles, mars 2016

HOM(M) de Loïc Faure Compagnie Jongloic
Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées fait son cirque en Avignon - Île Piot À 10 minutes à pied de la Porte de l’Oulle. Parking gratuit. Réservations : 04 90 85 15 14 - avignon@circa.auch.fr Tarifs : 14€ / 10€ / 7€
Un personnage seul ne peut rien contre les éléments de son quotidien qui se déchaînent quand bien même serait-il le meilleur acrobate, le plus habile jongleur, le plus émouvant des poètes et le plus astucieux des clowns. Ici, tout s’enchaîne comme dans un dessin animé des années 50. Un animal de jonglerie et d’acrobatie se confronte aux éléments qui ont décidé de ne pas lui laisser un moment de répit. Drôle, clownesque et virtuose, le spectaculaire donne vie aux objets qui virevoltent et réjouissent petits et grands. Acrobaties au sol, cascades, tours de force, Loïc Faure pratique un théâtre physique où toujours il jongle. Épris de défis, il cultive sa passion en l’assaisonnant d’embûches. Avec Hom(m), il faudra entrer dans la cage-matrice pour s’adonner au désir irrépressible de jongler. Et comment s’y prendre quand les mains sont entravées ? Homme Fort des foires d’antan, cascadeur de balle, danseur, coureur de fond, singe ou écureuil, Loïc devient un drôle d’animal dont on scrute, fasciné et souriant, le singulier comportement.

Pratique

Pour tous les spectacles aux Doms :
Tarifs des spectacles Tarif plein : 17 € Tarif réduit : 12 € (cartes Off, artistes, étudiants, voyageurs Thalys, Pécous)
Tarif super réduit : 8 € (groupes d’adultes, artistes Off, artistes FWB)
Tarif super super réduit : 6 € (enfants jusqu’à 13 ans, accompagnants de programmateurs et groupes de jeunes)
Tarif Patch Culture/Université d’Avignon : 5 € Abonnement 3 spectacles : 30 €. En vente à la billetterie.

Dans la cour ombragée du théâtre, autour de la fontaine, le bar-restaurant vous accueille du 6 au 27 juillet* de 10h à 0h30. Catherine, Guillaume et son équipe prennent soin de nos papilles avec une cuisine simple et naturelle, d'ici et d'ailleurs, pour les petites et les grandes faims.
*Fermé les 13 et 21 juillet


info@lesdoms.eu
Vendredi 20 Mai 2016
Lu 473 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter