Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



TDM 3 - Théâtre du Mépris 3, de Didier-Georges Gabily, mise en scène Gilles Chavassieux, au Théâtre Les Ateliers (Lyon), du 1er au 6 février 2012

Les quatre protagonistes du roman et du film sont là : l’écrivain, le producteur, le réalisateur et l’héroïne. Mais Gabily, malicieux et joueur, jette au milieu de ce quatuor un Ulysse naufragé des temps modernes. Une vérité humaine qui va transformer cette prétendue comédie en un tableau terrible où s’opposent le mensonge social et une infernale solitude. Gilles Chavassieux saisit, derrière le rire à l’encre noire, le destin de cinq êtres pris au piège de la société du spectacle.


Une variation sur Le Mépris

Théâtre du Mépris © David Anémian
Théâtre du Mépris © David Anémian
1954 l Le Mépris d’ Alberto Moravia
1963 l Le Mépris de Jean-Luc Godard
1994 l TDM 3 de Didier-Georges Gabily

Les deux premiers Mépris, d’Alberto Moravia et de Jean-Luc Godard, sont des frères jumeaux. Quarante ans après Moravia, trente ans après Godard, Gabily nous propose avec TDM3 un magnifique « bâtard ». Absences de l’héroïne, objet de tous les désirs, panne d’inspiration de l’écrivain qui doit se colleter une nouvelle Odyssée, impatience du producteur, attente intéressée du réalisateur, tous embarqués dans un monde immobile comme un grand voilier saisi dans le calme plat qui précède le coup de tabac. Gabily, malicieux et joueur, jette au milieu de ce quatuor un Ulysse naufragé des temps modernes, une sorte de Boudu sauvé des eaux d’aujourd’hui. Un Ulysse pour quoi faire ? Qu’attendent-ils de cette épave gisant maintenant au milieu de l’appartement de l’écrivain ? Qu’attendre de ce naufragé de toutes les tempêtes guerrières, de tous les typhons monétaires, industriels et autres catastrophes épidémiques ? Qu’attendent-ils, eux qui s’efforcent de surnager dans notre société libérale avancée ? Peut-être un espoir. Espoir d’inspiration pour l’écrivain, sommé par le producteur d’écrire enfin une Odyssée d’aujourd’hui. Une Odyssée qui fasse du fric, nom de Dieu !, grâce à un réalisateur spécialiste du porno tout disposé à faire son entrée dans le produit culturel « soft ». Impossible de ne pas voir, ne pas entendre cet Ulysse-là, avec ses défaites et ses désertions raisonnables et raisonnées. Il leur dit son Odyssée, il leur dit aussi, lui qui en est revenu, l’évidence du difficile et « éternel retour ». Difficile à entendre pour ces bobos, jeunes ou vieux.
Tandis qu’ils espèrent encore, empêtrés dans leur vieille lune, le monde, toujours plein de fureur, leur réserve une surprise titanesque : la nouvelle du premier attentat contre les tours jumelles de New York vient de tomber. Enfin une « nouvelle-nouvelle », aurait dit l’impertinent Ionesco. Les voilà bousculés dans une Iliade, une quête les appelle, les remplit de l’illusion du « jamais vu ». Une entreprise s’ouvre devant le producteur et son écrivain, les requiert loin d’ici, les arrache à leur impuissance. Une nouvelle Pénélope reste au foyer, un Ulysse reprend son havresac à la poursuite de son éternel retour tandis que la scène est occupée par un groupe de jeunes comédiennes armées de press-books et déraisonnablement pleines d’espoir.
Gilles Chavassieux, novembre 2010.

Pratique

Théâtre Les Ateliers
5 rue du petit David
69002 Lyon
Tél : 04 78 37 46 30

1er au 6 février 2012
Horaire unique à 20h ( relâches les 4 et 5 février )
mercredi 1er février
jeudi 2 février
vendredi 3 février
lundi 6 février
www.theatrelesateliers-lyon.com


Pierre Aimar
Vendredi 13 Janvier 2012
Lu 368 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément