Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Soulages, Papiers, au Musée Picasso, Antibes, du 2 avril au 26 juin 2016

« C’est avec les brous de noix de 1947 que j’ai pu me rassembler et obéir à une sorte d’impératif intérieur. La vérité est que je me suis senti contraint par l’huile.»


Fritz Pitz, Pierre Soulages dans son atelier à Paris, 1967 © Musée Soulages, Rodez
Fritz Pitz, Pierre Soulages dans son atelier à Paris, 1967 © Musée Soulages, Rodez
« Je l’avais pratiquée avant-guerre et je savais ce qu’elle imposait comme contraintes.
Par impatience, un jour, dans un mouvement d’humeur, muni de brou et de pinceaux de peintre en bâtiment, je me suis jeté sur le papier.»


À côté de sa pratique de la peinture sur toile, Pierre Soulages, depuis ses débuts, construit une œuvre parallèle et complémentaire sur papier, que ce soit en utilisant le fusain, le brou de noix, la gouache, l’encre, l’acrylique ou le graphite. Alors qu’il s’agissait dans un premier temps du domaine réservé de l’artiste, qui l’explorait pour expérimenter de nouvelles pistes de recherche, la donation en 2005 au musée Soulages de Rodez de plus d’une centaine de dessins a révélé au grand public l’extraordinaire diversité de cette production.

L’exposition du musée Picasso d’Antibes rassemble autour d’un important ensemble issu des collections du musée Soulages un grand nombre de papiers provenant de collections publiques et privées, ou encore conservés par l’artiste et dévoilés au public pour la première fois.


Pratique



Pierre Aimar
Jeudi 31 Mars 2016
Lu 546 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter