Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Songe d’une nuit d’été. Parcours art contemporain & patrimoine, Vallée de la Loire, avril à novembre 2012

De début avril à début novembre 2012, treize lieux de la Vallée de la Loire accueillent une centaine d’oeuvres issues des collections du Frac Centre, du Frac des Pays de la Loire et du Frac Poitou- Charentes, ainsi que de nouvelles productions, proposant ainsi un ambitieux parcours mêlant art contemporain et patrimoine.


Songe d’une nuit d’été. Parcours art contemporain & patrimoine, Vallée de la Loire, avril à novembre 2012
Le parcours, intitulé Songe d’une nuit d’été, s’intéresse à l’attrait des artistes pour le monde des songes. Ce thème cher à l’histoire de la mythologie (on peut citer Morphée), à celle des contes (comme La Belle au bois dormant ou Blanche-Neige) a également inspiré les artistes de la Renaissance qui ont notamment représenté la beauté indolente des Vénus endormies.
Présent dans l’histoire de l’art classique, le thème du songe a connu au cours du XXe siècle un développement sans précédent. Que l’on pense aux surréalistes dans les années 1920 fascinés par l’imaginaire débridé des rêves, mais aussi aux années Pop — avec notamment son plus illustre représentant Andy Warhol filmant un jeune poète endormi — le sommeil, les songes et les visions oniriques nées de notre inconscient au repos ont nourri l’inspiration des artistes et donné lieu à de grands chefs-d’oeuvre de l’art contemporain.
Au travers d’ensembles thématiques, l’exposition décline les différentes approches et interrogations d’artistes sur le grand mystère du sommeil, cet état qui permet l’émergence d’idées et de visions fantomatiques tour à tour fascinantes et effrayantes. Le sommeil naturel ou artificiel (l’hypnose, la méditation) qui fait surgir rêves et cauchemars offre une porte d’accès à l’inconscient, vivier fécond de l’imaginaire.
L’exposition évoque également l’espace intime du sommeil, montre des corps endormis, images troublantes de confusion avec un repos plus éternel. Elle s’intéresse aussi aux lieux du sommeil, individuels et collectifs (dortoirs), aux architectures pensées pour accueillir les corps somnolents (lits, capsules…) ou encore aux insomnies propices à des dérives urbaines. Elle s’attache enfin à sonder l’enfance, période où rêve et réalité se confondent, et revisite les mythes et légendes célèbres associés au sommeil.

Lieux d’expositions :

Frac des Pays de la Loire à Carquefou ;
Château d’Angers ;
Ville de Thouars (Centre d’Art la Chapelle Jeanne d’Arc, Musée Henri Barré et Galerie des Écuries du Château) ;
Château d’Oiron ;
Abbaye de Fontevraud ;
Ville de Chinon (Musée d’Art et d’Histoire et Galerie Contemporaine) ;
Frac Poitou-Charentes à Linazay ;
Domaine de Chaumont -sur-Loire ;
Château de Chambord ;
Frac Centre à Orléans.

Liste des artistes (non définitive) :

Martine Aballéa, Boris Achour, Saâdane Afif, Jean-Michel Alberola, Archigram (Peter Cook), Architecture Principe (Claude Parent, Paul Virilio), Pierre Ardouvin, Asymptote, Neal Beggs, Christophe Berdaguer & Marie Péjus, Rut Blees Luxemburg, Sylvie Blocher, Bernhard Johannes Blume, Christian Boltanski, Monica Bonvicini, Michel de Broin, Angela Bulloch, Gérard Byrne, Bernard Calet, Sophie Calle, Mircea Cantor, Davide Cascio, James Casebere, Chanéac, Cloud 9 (Enric Ruiz-Geli), Nathan Coley, Constant, Coop Himmelb(l)au, Marc Couturier, Justus Dahinden, Philippe Decrauzat, Guy Debord, Marie-Céline Delibiot, Brice Dellsperger, Liz Deschenes, DOGMA, Lili Dujourie, Hubert Duprat, Christelle Familiari, Ant Farm, Bernard Faucon, Valérie Favre, Spencer Finch, Alain Fleisher, Yona Friedman, Hiromi Fujii, Dora Garcia, Gérard Gasiorowski, Karim Ghelloussi, Piero Gilardi, Liam Gillick, Marco Godinho, Dominique Gonzalez-Foerster, Gramazio & Kohler & Raffaello d’Andrea, James Guitet, Pascal Häusermann, Haus-Rucker-Co, Bernard Hafner, Mona Hatoum, Jim Hodges, Jean-Charles Hue, Eilfried Huth et Günther Domenig, IaN+, Wendy Jacob, Ann Veronica Janssens, Anne-Marie Jugnet, Sieglinde Klupsch, Jiri Kovanda, Yvan Le Bozec, Jean Le Gac, Claude Lévêque, Loriot et Mélia, Goshka Macuga, Stéphane Magnin, Henri Michaux, Minimaforms (Theo Spyropoulos) et Krzysztof Wodiczko, Jean-Luc Moulène, Tania Mouraud, Patrick Neu, Nox (Lars Spuybroek), OMA (Rem Koolhaas), Philippe Oudard, Claude Parent, Florence Paradeis, Javier Pérez, Drago Persic, Gianni Pettena, Pierre et Gilles, Jack Pierson, Présence Panchounette, Arthur Quarmby, Jean-Pierre Raynaud, Jean Renaudie, Aldo Rossi, Allen Ruppersberg, Claude Rutault, Sam Samore, Bojan Sarcevic, Sarkis, Miri Segal, Bruno Serralongue, Charles Simonds, Pierrick Sorin, Ettore Sottsass, Simon Starling, Georgina Starr, A.J.S. Aérolande (Antoine Stinco), Benjamin Swaim, Pierre Székely, Marion Tampon-Lajarriette, Mario Terzik, Patrick Tosani, Daniel Tremblay, Bernard Tschumi, Umbo, UNStudio (Ben van Berkel, Caroline Bos), Patrick Van Caeckenbergh, Jean-Luc Verna, Jean-Luc Vilmouth, Bernard Voïta, Madelon Vriesendorp, Ian Wallace, Krzysztof Wodiczko, Akram Zaatari, Olivier Zabat.

Plus d’infos sur : www.frac-platform.com


Pierre Aimar
Mercredi 7 Mars 2012
Lu 451 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter