Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Simiane-la-Rotonde. Les Riches Heures de musique ancienne du 3 au 14 août 2013

XXXIe édition pour un festival de musiques anciennes et toutes parfumées, installé au bout du Plateau d’Albion, parmi les champs de lavande et de lavandin, entre montagne de Lure, Ventoux et Luberon, tout près des carrières roses et rouges du Colorado provençal.


Ensemble Parnassie du Marais en clôture le 14 août © DR
Ensemble Parnassie du Marais en clôture le 14 août © DR
Là se trouve une rotonde, c’est-à-dire une large tour ronde appartenant aux défenses du château d’Agoult-Simiane, devenue salle d’accueil et de concerts.
Il faut dire que le lieu est superbement voûté, à jolies colonnes et pierres blondes, un beau morceau d’architecture qui fait rêver par son harmonie.
Pour l’été 2013, Le festival de musique prend une fois encore la suite des seigneurs d’Agoult qui invitaient dès le XIIIe siècle les troubadours de tout le pays.
Les invités, interprètes et musiciens, peuvent venir de loin comme Shadi Fathi, d’Iran, et dès le 3 août nous entrainent avec Isabelle Courroy, entre flûtes et sétâr, dans l’Immobile voyage. Puis un Concert optique avec la lanterne magique de Monsieur Couperin : des œuvres de Corette, Rameau et Couperin, par le duo Louise Moaty et Bertrand Cuiller.

Encore le mouvement pour l’Ensemble XVIII-21 le Baroque Nomade, avec viole de gambe et théorbe, soprano, guitares baroques et percussions. Il nous conduit à Venise, Miroir du Monde pour une série de Portraits de femmes méditerranéennes, dirigé par Jean-Christophe Frisch.

Le 10 août, autre voyage avec l’ensemble Stradivaria, sous la direction de Daniel Cuiller, et Autour de la Follia, avec Marin Marais, Corelli, Couperin et Rameau, Jocelyne Cuiller au clavecin.
En concert de clôture le 14 août, les Voix de la Méditerranée avec le Parnassie du Marais dirigé par Brigitte Tramier ; il apparaît là d’autres instruments anciens, cistre, violoncelle baroque, pour des Cantigas et romances Séfarades et Villancicos, Lully et Couperin, Forqueray et Duphly.
Comme on le voit, le programme de Musiques Anciennes de la Rotonde permet d’approcher toute une panoplie d’instruments anciens, et d’interprètes habilités à les utiliser en concert ce qui n’est pas toujours aisé nous a-t-on dit.
Des plaisirs à découvrir dans un site exceptionnel.

A voir : Pendant la durée du festival une exposition dans la Rotonde, des photographies d’Anne-Marie Berthon et Jeanne-Marie Noël, des dessins et sculptures de Jean Leyris.
Jacqueline Aimar

Rés. 04 92 75 90 14


Pierre Aimar
Dimanche 9 Juin 2013
Lu 293 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 78





Inscription à la newsletter