Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Rouge et Or, nouvel accrochage des collections permanentes, musée Jean Cocteau, Menton, du 1er décembre 2012 au 16 septembre 2013

Un an après son ouverture au public, 100 000 visiteurs ont découvert l’accrochage inaugural du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton.
Le 1er décembre 2012, une nouvelle exposition des collections, consacrée au théâtre de Jean Cocteau, sera inaugurée.


Cette nouvelle exposition met en lumière une scène envisagée comme le lieu privilégié de rencontre du poète avec son public, dans sa recherche d’un théâtre moderne et populaire mêlant tragédie, comédie, vaudeville et boulevard. Cette tentative périlleuse de mélange des genres constitue l’enjeu principal des pièces de Cocteau, qui travaille à la manière d’un acrobate sans filet : « J’ai reçu la leçon d’un jeune acrobate américain, Vanden Clyde. Sous le pseudonyme de Barbette et travesti en femme il exécutait au "Casino de Paris" des exercices de trapèze. Il se balançait sur le public, sur la mort, sur le ridicule, sur l’inconvenance, sur le scandale sans tomber. »

L’univers du théâtre représente pour Cocteau un vaste champ expérimental de déconstruction de l’espace et du temps, au service de la rencontre avec l’inconnu. Par le biais de l’anachronisme et du raccourci, de l’absurde et de l’humour, les pièces de Cocteau déroulent sous nos yeux le mystère de la poésie, usant de ce « réalisme irréel » qu’il poursuit dans l’ensemble de son oeuvre. En effet, les dispositifs scéniques élaborés par l’auteur donnent à voir toutes sortes d’événements magiques ou relevant du surnaturel. Rejetant les règles de vraisemblance, il élabore une nouvelle poésie de théâtre, qui se manifeste dans les oeuvres écrites pour la scène, mais aussi dans les nombreux dessins et maquettes, conservés dans les collections du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman.

Au travers de dessins, d’accessoires, de photographies et de documents d’époque, mais aussi d’extraits de films, la thématique Rouge et Or permet de découvrir les coulisses d’une oeuvre en élaboration, et de retrouver les grands interprètes du théâtre de Jean Cocteau, Genica Athanasiou, Berthe Bovy, Édith Piaf, Jeanne Moreau, mais encore Edwige Feuillère, Yvonne de Bray, Maria Casarès et bien entendu Jean Marais.
L’exposition s’articulera autour de six séquences : Le mal rouge et or, Vers une poésie de théâtre, Les nouveaux monstres sacrés, La tragédie revisitée, Mettre en scène l’invisible, Le cinéma de théâtre.
musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman © Roland Halbe
musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman © Roland Halbe

Pratique

Nouvel accrochage Rouge et Or
Du 1er décembre 2012 au 16 septembre 2013
musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
2, quai de Monléon – 06500 Menton
04 89 81 52 50
www.museecocteaumenton.fr


Pierre Aimar
Jeudi 8 Novembre 2012
Lu 229 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter