Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Roland Magdane au festival 2010 des Humoristes de Tain-Tournon, par Jacqueline Aimar

Invité vedette du Festival des Humoristes en Août 2010, Roland Magdane est apparu égal à lui-même, visage rond et sourire encore un peu tendu en début de spectacle. Et franchement détendu et heureux en fin de spectacle. Car l'humoriste est heureux des rires qu'il déclenche. Qui sont une victoire.


Une soirée pour rire

Roland Magdane © P.A.
Roland Magdane © P.A.
Ne se sent-il pas investi du devoir d'amuser, de faire rire ou mieux, de faire oublier par le rire tous ces soucis qui encombrent notre vie, ces ombres, ces préoccupations que nous traînons en permanence dans un petit recoin de nous-mêmes?
Et Roland Magdane est de ceux-là.
Il s'est bâti avec soin, avec ou sans complicité un parcours progressif dans la trame comique qu'il propose, partant du classique "Ca fait plaisir d'être là", passant par quelques jeux de mots qui enclenchent les sourires puis les rires. Souvenez-vous du crocodile qui rencontre une femelle et qui l'accoste !
Ou ce flic sur un tracteur devenu poulet fermier.
D'abord donc des blagues faciles qui servent à chauffer la salle, à mettre le spectateur en état de complicité à le rendre favorable à la trame des rires que souhaite l'amuseur. Car rien n'avance au hasard, et les ensembles qui s'élaborent conduisent à la fin du spectacle, à une sorte de paroxysme du rire.
Tout doit être abouti.

Un crescendo dans le comique

Peu à peu sur la scène, l'acteur comique se transforme, il devient un personnage, doté d'une vie, comme au théâtre. Celui-ci connaît des malheurs : " j'ai eu deux femmes, la première est partie, la deuxième est restée". Autour de lui, il se construit une famille, des fils, bien dans l'air du temps par l'attitude et le langage, et même un Pépé à qui on écrit. Une, puis plusieurs lettres au Pépé, qui vont donner l'occasion d'asséner quelques vérités humaines, sociales et familiales dans lesquelles chacun peut se reconnaître. Car le rire provient souvent du fait que chacun se reconnait au travers des allusions et même des excès.
Le spectacle monte alors en puissance, jeux avec les spectateurs, ironie et satire, en un véritable crescendo bien élaboré.
Car tout doit être abouti.
Et Roland Magdane l'achève en une sorte de cri d'amour à sa femme.
L'humoriste serait-il dans notre société celui qui sait rire de lui, des autres, et créer la vraie sympathie en osant se raconter, parfois se confier. Toujours paraitre vrai, réel, comme ses semblables.
Jacqueline Aimar


pierre aimar
Lundi 4 Octobre 2010
Lu 1642 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément