Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Réouverture de l'Espace Titouan Lamazou à Aigues Mortes jusqu'au 28 décembre

Les femmes peintes par Titouan Lamazou ont confié leur histoire à l’artiste voyageur, qui expose une sélection de ses portraits, Espace Titouan Lamazou, à Aigues Mortes jusqu'au 28 décembre.


© DR
© DR
Blessing, Jeanne, Kabari, Dayu, Moumna, Kobra, Heiata, Nathalie… Les femmes peintes par Titouan Lamazou ont confié leur histoire à l’artiste voyageur. Aujourd’hui, l’Atelier Titouan Lamazou édite une sélection de ces portraits tirés de ses carnets, numérotés et signés par l’artiste.

Des faubourgs de Nouadhibou à la toundra sibérienne en passant par l’Inde, la Colombie, l’Australie ou les confins de l’Europe orientale Titouan Lamazou a parcouru les cinq continents à la rencontre de femmes à la destinée singulière. Son œuvre a pris valeur de manifeste en faveur des droits des femmes. Chaque regard capté porte avec force un message de liberté et d’autonomie.

L’Atelier Titouan Lamazou édite une sélection de ces portraits tirés de ses carnets, numérotés et signés par l’artiste. À découvrir dans l’espace qui lui est consacré à Aigues-Mortes jusqu’au 28 décembre.

Titouan Lamazou

“Durant vingt ans, j’ai sillonné la planète de port en port. Lorsque j’ai mis un terme à ma vie de navigateur professionnel, j’ai poursuivi cette itinérance selon un mode plus “terrestre”et culturel. Cette existence vagabonde m’a révélée à quel point les rencontres avec chaque individu à travers le monde m’importaient plus que la traversée des nations et de leurs frontières. J’ai constaté également que les personnes qui m’ont toujours le mieux inspiré lors de mes pérégrinations étaient des muses féminines...”

Il y a quelques années déjà que Titouan Lamazou a délaissé les émotions des courses au large, où il s’est brillamment illustré, pour se consacrer entièrement à sa vocation première : la peinture et la photo. Ses carnets de voyages, témoins de ses séjours dans divers pays, ont remporté auprès du public un vif succès.

“La destinée des femmes est aujourd’hui beaucoup plus représentative de l’évolution de nos sociétés que celle des hommes qui les dirigent depuis la nuit des temps.
Contrairement aux hommes, les femmes ne portent pas le poids de civilisations sur leurs épaules, elles ne sont pas dans le paraitre. Aussi ont-elles un discours plus personnel, plus sincère”.

Pendant six ans, (2001-2007) Titouan Lamazou se consacre donc à une entreprise inédite : un tour du mode en portraits de femmes. Muni de pinceaux, d’un appareil photo et d’une caméra vidéo, l’artiste a parcouru les cinq continents à la rencontre de femmes à la destinée singulière. Il entend, par ce travail, promouvoir l’autonomie des femmes et l’égalité entre les sexes.

Parrain du projet, l’Unesco a nommé Titouan Lamazou “artiste pour la paix” en 2003. Son travail illustre parfaitement la mission humaniste de l’organisation internationale pour la reconnaisance du droit des femmes.

Pratique

Espace Titouan Lamazou
11, quai des croisades
Aigues-Mortes
Ouvert (à l’étage) du jeudi au dimanche de 15h à 19h et sur rendez-vous : 06 08 67 32 05
cl@titouanlamazou.com



Pierre Aimar
Jeudi 20 Novembre 2014
Lu 772 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter