Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Quand l'opérette française s'exporte, en livre, au Japon. Par Christian Colombeau

Consécration unanime pour Jacques Rouchouse et son livre " L'Opérette " !


Mise à jour et traduction pointilleuse sont à l'honneur

Quand l'opérette française s'exporte, en livre, au Japon. Par Christian Colombeau
L’événement est assez rare pour être remarqué. L’éminent musicologue/critique/écrivain/homme de radio Jacques Rouchouse vient de voir un de ses ouvrages traduit en japonais.
En effet, fort du succès rencontré dès sa parution aux Editions PUF (Collection Que Sais-Je ?) de son livre sur l’Opérette, une référence incontournable pour tout amoureux du genre, ne voilà-t-il pas que ce sympathique lyonnais pur et dur, véritable Protée car écrivain, homme de radio, rat de bibliothèque, critique d’art, grand baroudeur du Lyrique devant l’Eternel et amis des Artistes, accède au niveau international pour trouver au Pays du Soleil Levant une consécration que beaucoup doivent lui envier.
Ce qui prouve que le Japon n’est pas seulement l’eldorado des sushis, des ordinateurs ou des japoniaiseries télévisuelles pour enfants demeurés.
Enrichi d’une fort pertinente mise à jour, confié à la pointilleuse Victoria Tomoko Okada, Docteur en Histoire de la Musique à Paris IV Sorbonne, journaliste, cyberjournaliste, édité par Hakusuisha Editor Tokyo (les happy few lui doive le dictionnaire français-japonnais) il ne reste plus à souhaiter que ce livre trouve in loco son public entre Saké et Théâtre Nô.
Christian Colombeau


Christian Colombeau
Lundi 24 Février 2014
Lu 178 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter