Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Programmation 2011/2012 du Théâtre national de Bordeaux Aquitaine

Le TnBA exagère ! 36 spectacles dont 24 pièces de théâtre, 8 chorégraphies, des marionnettes, du cirque et… de l’opéra !
Une saison 2010/2011 qui a battu ses propres records
Avec 95% de fréquentation sur le quota total de places, avec plus de 57 000 spectateurs dont 86% ont payé leurs places, près de 5 000 spectateurs sur 55 manifestations gratuites (lectures, théâtre d’appartement, à l’hôpital, dans les lycées et collèges…),


Programmation 2011/2012 du Théâtre national de Bordeaux Aquitaine
le développement de l’offre vers les publics scolaires (ateliers, représentations spécifiques…), l’évolution de l’emploi artistique influencé par l’ouverture du TnBA aux compagnies régionales et qui privilégie les collectifs d’artistes associés, la saison 2010/2011 a été remarquable. Avec une offre de 60 612 fauteuils en 2010, le TnBA étoffe encore ses représentations avec 62 000 fauteuils proposés sur la saison 11/12 pour un nombre égal de spectacles.
Une nouvelle saison théâtre riche et éclectique
Quelques temps forts :
- Le Maître des Marionnettes, nouvelle création de Dominique Pitoiset
- Baroufs, nouvelle mise en scène de Frédéric Maragnani
- Débris, la 1ère création professionnelle de Baptiste Girard, élève sortant de la 1ère promotion de l’ESTBA (Ecole Supérieure du Théâtre de Bordeaux Aquitaine)
- La reprise de Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller, mise en scène Dominique Pitoiset
- La reprogrammation de Roman d’un trader auquel se greffe Tcheky Karyo
- La nuit juste avant les forêts, solo scénique avec Romain Duris
- La présentation à Bordeaux de l’opéra Orphée et Eurydice, mise en scène Dominique Pitoiset et Stephen Taylor

Les grands classiques ouvrent la saison 2011/2012 dès le mois d’octobre avec :
- deux pièces de Corneille données en alternance : Nicomède et Suréna (5-13 & 6-14 oct. 2011), dites « coloniales » à l’accent politique fort et mises en scène par Brigitte Jaques-Wajeman. Une intégrale de ces deux pièces de théâtre, entrecoupées d’une pause gourmande et musicale, sera proposée en finale de série aux spectateurs .
- Après Noli me tangere présenté cette saison, le metteur en scène Eric Didry revient au TnBA avec La Loi du Marcheur [entretien avec Serge Daney] (18-21 oct. 2011). Loin d’être un texte de théâtre, il s’agit d’un récit de paroles, de pensées, de l’enfance, tirés des mémoires de ce grand critique cinématographique (les Cahiers du cinéma, Libération, entre autres) que fut Serge Daney.
- Hot pepper, air conditionner, and the farewell speech (3-5 nov. 2011), le triptyque de nouvelles de Raymond Carver illustre le « théâtre-dansé » du japonais Toshiki Okada qui puise dans les rues du Japon, sans cesse écartelé entre traditions et modernité, l’inspiration qui influence les mouvements de ses créations.
- Le maître des marionnettes, hommage aux marionnettes sur l’eau du Vietnam, est la première nouvelle production/création du TnBA pour la saison 2011/2012, argumentée et mise en scène par Dominique Pitoiset, Directeur du TnBA et réalisée en étroite collaboration avec le dramaturge Daniel Loyza, avec lequel il a déjà travaillé sur Mort d’un commis voyageur, et Kattrin Michel.
Le Maître des marionnettes est un étonnant ballet de figurines laquées de couleurs vives que 9 marionnettistes immergés contrôlent à distance depuis un bassin. Aux allures de miroir d’eau, celui-ci mesure 8 mètres de large par 4,5 mètres de profondeur et est surplombé d’un écran géant de la même taille sur lequel défileront des vidéos des paysages vietnamiens que raconte ce spectacle magique et hors du temps (15-19 nov. 2011).

- Le metteur en scène bordelais Frédéric Maragnani monte Baroufs (22-26 nov. 2011), théâtre néo-classique de la période d’après guerre italienne, auquel se greffent deux élèves sortis de la 1ère promotion de l’ESTBA.

- Spectacle déjanté en hommage à l’avatar inventé et incarné par David Bowie en 1972, …et puis j’ai demandé à Christian de jouer l’intro de Ziggy Stardust, est une performance décalée créée par Renaud Cojo en 2009 (29 nov. 10 déc. 2011).

- Le directeur du Théâtre de la Colline, Stéphane Braunschweig monte un texte de Anne Lygre Je disparais, théâtre existentiel du « moi » qui se construit, miné par les souvenirs enfouis et hantés par d’autres vies possibles.

- Tête d’affiche parmi les régionales et nationales qui parsèment cette nouvelle saison, Romain Duris sera à l’affiche de La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang, qui retrace la douleur d’un étranger tabassé par des loubards et qui tente de se raccrocher à la vie pour ne pas sombrer (17-19 jan. 2012).

- Joël Pommerat fait son grand retour au TnBA avec une comédie documentaire La grande et fabuleuse histoire du commerce (18-21 jan. 2012).
- Invitée pour la 1ère fois au théâtre, la jeune metteur en scène luxembourgeoise Carole Lorang met en scène Hanokh Levin avec Tout le monde veut vivre (31 jan. 3 fév. 2012).

- Le roman d’un trader de Jean-Louis Bauer, mis en scène par Daniel Benoin, dont la programmation avait été annulée en 2010 à la suite du décès de Bernard-Pierre Donnadieu, revient sur le devant de la scène (8-11 fév. 2012) avec la même équipe de choc, Tcheky Karyo remplaçant le comédien disparu.

- Feydeau revient sur les planches du TnBA avec Le dindon, mis en scène par Philippe Adrien (14-17 fév. 2012).

- Nouvelle création, Débris, du jeune auteur Denis Kelly, est mise en scène par Baptiste Girard, élève de la 1ère promotion de l’ESTBA. Première pièce professionnelle de l’auteur et du metteur en scène/comédien, elle retrace l’univers de l’enfance de l’écrivain, fils d’immigrés irlandais, dans la tumultueuse Londres (8-24 mars 2012).

- Dominique Pitoiset et Nadia Fabrizio présentent de nouveau l’oeuvre d’Arthur Miller Mort d’un commis voyageur (14-16 mars 2012) créée en 2010 au TnBA, avant de s’envoler pour une tournée qui passera par le Théâtre des Gémeaux à Sceaux et La Criée de Marseille.

- Eric Vigner, le Directeur du Centre Dramatique de Bretagne, présente deux pièces : le dernier Corneille de la saison avec La Place Royale (26-28 mars 2012), comédie d’amour et de liberté, puis Guantanamo (29-31 mars 2012), son opposée, sur la zone de non droit que peut être une prison. w Grand classique du spectacle réactionnaire, Marc Paquien présente Les femmes savantes (3-7 avril 2012).

- Créée en mai 2011 par l’Opéra National de Paris au MC93 de Bobigny, la nouvelle mise en scène lyrique de Dominique Pitoiset et Stephen Taylor, Orphée et Eurydice de Gluck, sera présentée sur la scène de la grande salle Vitez (9-13 mai 2012) en partenariat avec l’Opéra National de Bordeaux. Déchiré par la séparation avec Eurydice, Orphée chante son deuil et provoque les dieux qui lui ont ravi l’être aimé. Les deux metteurs en scène s’emparent de ce mythe fantastique en une scénographie sobre, dépouillée, et reviennent aux fondamentaux de la création originale avec seulement des interprètes féminins sur le plateau.

La danse met l’Afrique à l’honneur
Cette saison le TnBA porte un regard particulier et appuyé sur l’Afrique de l’Ouest avec deux chorégraphies,

- Le Tango du Cheval de Seydou Boro (7 oct. 2011 - photo ci-contre ® Antoine Tempe) qui a présenté Poussières de Sang au TnBA en mars 2010 et

- Traces d’Auguste Ouédraogo (11-21 oct. 2011), un univers de tissus virevoltants qui sera en suivant en résidence à l’OARA dès le 13 octobre.

- Salves, la dernière création de Maguy Marin est un tableau plein de couleurs dépeignant la société d’aujourd’hui. Très peu présentée à Bordeaux, Maguy Marin est l’une des grandes chorégraphes du réseau international avec près de 40 créations à son actif depuis la fin des années 70 (8-10 déc. 2011).

- Sans objet (31 jan. 3 fév. 2012) porte le sens contraire de son titre. Sous la houlette d’Aurélien Bory, ce spectacle poétique, fort et prodigieux met en scène un immense robot manipulé par deux artistes. w Le roi des bons (14-16 fév. 2012) conte l’histoire du roi Léon qui ne supporte pas la beauté que peuvent porter les autres. Le TnBA, accompagne les chorégraphes Bernard Glandier et Sylvie Giron qui ont adapté le roman d’Henriette Bichonnier, en enlaidissant par le maquillage les adultes et enfants qui le souhaitent.

- Nouveau clin d’oeil au territoire africain, Songook Yaakaar (20-22 mars 2012) chorégraphié par Germaine Acogny, présente l’Afrique contemporaine, l’Afrique qui sait se faire moderne et actuelle à travers les corps.

- Souffle incantatoire de la musique soufie, Rayahzone (10-11 avril 2012) chorégraphié par les deux frères Ali et Hèdi Thadbet est une invitation à l’ivresse spirituelle et sonore du monde musulman.

Renseignements – Théâtre national de Bordeaux Aquitaine
3 Place Pierre Renaudel 33800 Bordeaux / 05 56 33 36 80 - billetterie@tnba.org
du mardi – samedi 13h – 19h
www.tnba.org


Pierre Aimar
Dimanche 28 Août 2011
Lu 1036 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément