Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Printemps d’Europe à Lyon du 22 mai au 1er juin 2013, à la mémoire de Wladyslaw Znorko

Non, la Démocratie Européenne ne doit pas être conforme au marché. Oui, il y a des alternatives. Cette 6ème édition, parrainée par Robin Renucci, l’affirme en inventant des modes de rencontre alternatifs entre citoyens européens de communautés linguistiques différentes.


Printemps d’Europe à Lyon du 22 mai au 1er juin 2013, à la mémoire de Wladyslaw Znorko
L’Europe a une âme, et c’est sa culture. Nous accueillons des artistes allemands, belges, italiens, polonais, roumains et français avec des spectacles dans la langue d’origine (surtitrés).
Au menu : des débats, des stages, des Fêtes inédites. Nous accueillons des langues peu présentes sur les scènes de France (le yiddish, l’amazigh) et deux projets extra-européens qui mettent en perspective une Europe libre et fraternelle. Par cette démarche d’hospitalité, Printemps d’Europe affirme la nécessité vitale de construire une Société Européenne solidaire fondée sur la liberté pour chacun de parler, transmettre sa/ ses langue(s) ; l’égalité de toutes les langue(s) entre elles ; la fraternité des langues qui s’organise dans un projet collectif, celui de « faire société ».
Merci aux troupes qui font ce voyage jusqu’en Rhône-Alpes, aux collectivités qui soutiennent notre désir d’une insurrection poétique, aux familles hôtes, à toute l’équipe bénévole et salariée du Festival. Merci à nos partenaires, qui font le pari de l’hospitalité artistique contre la logique de concurrence.
Merci à Robin Renucci, enfin, parrain de ces Rencontres civiles d’Europe. Renaud Lescuyer, 31 mars 2013

« Je suis très heureux d'être le parrain de la 6ème édition de Printemps d'Europe, heureux car il est question d'Europe, d'hospitalité et surtout de langue. Être comédien, c'est travailler la langue, c'est faire place en soi pour recevoir les mots des autres et avec les mots, toute la substance qu'ils renferment et qui permet l'échange. Ainsi de la matière même de la langue naît la pensée. Je souhaite que ce festival et ce forum des langues contribuent à la naissance d'une pensée et “d'une âme pour l'Europe”. »
Robin Renucci, comédien, président de l'ARIA, directeur des Tréteaux de France


Pierre Aimar
Vendredi 24 Mai 2013
Lu 150 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter