Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Pavillon national de la République d'Arménie à la 56e exposition internationale d’art la Biennale di Venezia, 2015

L'exposition a lieu sur l'Ile de San Lazzaro degli Armeni, Venise


Ile de San Lazzaro degli Armeni, Venise
Ile de San Lazzaro degli Armeni, Venise
En cette année symbolique de 2015, le Ministère de la Culture de la République d'Arménie consacre son pavillon participant à la 56e Exposition Internationale d’Art de la Biennale di Venezia aux artistes de la diaspora arménienne et situé, pour l'occasion, au monastère Mekhitariste sur l'île de San Lazzaro degli Armeni desservi par vaporetto dès 13h30 l'après-midi avec un départ depuis les Giardini.

Armenity renforce le concept de déplacement et territoire, de justice et réconciliation, de ethos et de résilience. Ainsi, indépendamment de leur lieu de naissance, les artistes sélectionnés de la diaspora arménienne expriment la mémoire et l'identité de leurs origines. Un ensemble «transnational» sous la bannière d'une identité morcelée, reconstruite avec talent par ces artistes, petits-enfants de ces survivants du Génocide arménien, le premier du 20e siècle. Leur préoccupation enracinée de l'identité, de la mémoire, de la justice et de la réconciliation, chevauche habilement les notions de territoire, de frontière et de géographie. Qu'ils soient nés à Beyrouth, Lyon, Los Angeles ou au Caire, où qu'ils vivent, ces citoyens du monde remettent constamment en question et réinventent leur armenité.

Armenity aura lieu sur l'île de San Lazzaro située entre San Marco et le Lido, juste en face des Giardini de la Biennale, où le moine arménien Mekhitar leva le siège de l'Ordre Mekhitarian en 1717 et où Lord Byron étudia la langue arménienne. L’emblématique monastère de San Lazzaro avec ses jardins, l'ancien atelier d'impression, le cloître, le musée et la précieuse bibliothèque de manuscrits a contribué à préserver l'un des biens les plus importants de la culture arménienne qui autrement aurait été en grande partie perdu.

Le catalogue publié par Skira, Milan, comprendra des reproductions en couleur et des textes en anglais et en arménien. Avant-propos, introduction et textes curatoriaux, seront suivis par des pages dédiées à chacun des artistes: avec des textes écrits par les artistes eux-mêmes, ou des essais par des critiques et écrivains d'art internationaux (Ruben Arevshatyan, Cecile Bourne, Ginevra Bria, Adam Budak, David Kazanjian, Berthold Reiss, Gabi Scardi, Hrag Vartanian) suivis de trois pages avec des images, des dessins et des collages des œuvres. La troisième partie du catalogue comprendra des textes de l'historienne d'art et commissaire indépendante Neery Melkonian, qui vit à New York, et de Stephanie Bailey, écrivain d’art et éditeur de Ibraaz, basée à Londres. Le catalogue se terminera avec les traductions des textes en arménien.

Parallèlement, sera publié un livre de poèmes, composé par une sélection de poèmes de 12 poètes arméniens, nés après le génocide arménien et la Révolution russe et traduit en français par l’éminent poète suisse-arménien Vahé Godel. Il comprendra un essai de l'auteur et une sélection de traductions des poèmes arméniens.

Dans le cadre d’Armenity, l’Amphithéatre de l’Arsenale accueillera du 5 au 11 septembre une série de performances, de débats et de vidéo projections d’artistes, poètes et réalisateurs indépendants originaires d’Asie Mineure.

Artistes contemporains de la diaspora arménienne :
Haig Aivazian, Liban; Nigol Bezjian, Syrie/Etats-Unis; Anna Boghiguian, Egypte/Canada; Hera Büyüktaşçıyan, Turquie; Silvina Der-Meguerditchian, Argentine/Allemagne; René Gabri & Ayreen Anastas, Iran/Palestine/ Etats-Unis; Mekhitar Garabedian, Belgique; Aikaterini Gegisian, Grèce; Yervant Gianikian & Angela Ricci Lucchi, Italie; Aram Jibilian, Etats-Unis; Nina Katchadourian, Etats-Unis/Finlande; Melik Ohanian, France; Mikayel Ohanjanyan, Arménie/Italie; Rosana Palazyan Brésil; Sarkis, Turquie/France; Hrair Sarkissian, Syrie/Royaume-Uni.

Commissariat de Adelina Cüberyan v. Fürstenberg
Vernissage : le 6 mai 2015, de 19h à 21 heures

Pratique

Armenity sera exposée dans un lieu qui a une importance particulière dans le contexte de la Diaspora Arménienne. L’exposition sera présentée sur l'île de San Lazzaro située entre San Marco et le Lido, en face des Giardini de la Biennale, où, en 1717, le moine arménien Mekhitar établit le siège de l'Ordre Mekhitarien. C’est ici que Lord Byron étudia la langue arménienne au début du XIXe siècle. Plusieurs œuvres importantes de la littérature européenne ainsi que des textes religieux furent traduits en arménien sur cette île pittoresque.
En trois cents ans d’histoire, le Monastère de San Lazzaro, avec ses jardins, son ancienne imprimerie, son cloître, son musée et sa précieuse bibliothèque de manuscrits a contribué à préserver l'un des héritages les plus importants de la culture arménienne, qui autrement aurait été en grande partie perdu.


Monastère Mekhitariste
île de San Lazzaro degli Armeni
30170 Venise
T.: +39 041 526 0104

Vaporetto spécial ACTV des Giardini : service de navettes, départ dès 16h30 des Giardini à l'île de San Lazzaro (10 min)
Vaporetto ACTV nr. 20 de San Zaccaria/San Marco: départ à 16h30, 17h10, 17h50, 18h30 et 19h10 de San Zaccaria à San Lazzaro (15 min). Retour vaporetto toutes les heures.


Pierre Aimar
Mercredi 22 Avril 2015
Lu 335 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter