Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Parsifal, Richard Wagner, à l'Opéra de Lyon, du 6 au 25 mars 2012

Parsifal n’a pas été représenté à Lyon depuis 35 ans… Cette nouvelle production sera l’occasion pour toute une génération de découvrir sur scène l’ultime chef-d’oeuvre de Wagner.


© Edward Burtynsky, courtesy Nicholas Metivier, Toronto / Stefan Röpke, Köln / Flowers, London.
© Edward Burtynsky, courtesy Nicholas Metivier, Toronto / Stefan Röpke, Köln / Flowers, London.
Montsalvat : c’est le domaine des chevaliers qui veillent sur deux reliques sacrées du Christ : le Graal, coupe qu’il a utilisée pour son dernier repas avec les apôtres ; la Lance sacrée, celle de l’officier romain qui transperça son flanc.
Amfortas, roi-prêtre de Montsalvat, souffre d’une inguérissable blessure depuis qu’il a perdu la Lance en défiant le magicien Klingsor. Tant que le Graal et la Lance ne seront pas réunis, Montsalvat vivra dans l’incomplétude, Amfortas dans la souffrance, sa blessure ne s’arrêtera pas de saigner. Or une prophétie céleste a annoncé que la Lance ne serait reprise que par un innocent, un pur. Ce sera Parsifal l’ignorant, Parsifal, le « pur si fou » – un enfant presque. Il surmonte les épreuves et les sortilèges du jardin de Klingsor. Il résiste au désir et aux séductions de Kundry, celle qui a ri en voyant jadis le Christ sur son chemin de croix dans les rues de Jérusalem ; Kundry condamnée mais pas damnée, qui trouvera, comme Amfortas, l’apaisement au bout de la quête qui fait de Parsifal le nouveau roi.

Nouvelle production en coproduction avec le Metropolitan Opera de New York et la Canadian Opera Company.

Distribution

Direction musicale : Kazushi Ono
Mise en scène : François Girard
Dramaturgie : Serge Lamothe
Décors : Michael Levine
Costumes : Thibault Vancraenenbroeck
Lumières : David Finn
vidéo : Peter Flaherty
Chorégraphie : Carolyn Choa

Avec :
Nicolai Schukoff : Parsifal
Elena Zhidkova : Kundry
Gerd Grochowski : Amfortas
Georg Zeppenfeld : Gurnemanz
Alejandro Marco-Buhrmester : Klingsor
Kurt Gysen : Titurel
Tehmine Yeghiazaryan : Fille fleur
Ivi Karnezi : Fille fleur
Katharina von Bülow : fille fleur / Ecuyer
Heather Newhouse : fille fleur / Ecuyer
Sonja Volten : fille fleur
Ulrike Helzel : fille fleur
Daniel Kluge : Chevalier du Graal
Lukas Schmid : Chevalier du Graal
Olesiy Palchykov : Ecuyer
Pascal Pittie : Ecuyer

Orchestre et Chœurs de l'Opéra de Lyon

Parsifal

Partition ultime de Richard Wagner et accomplissement de tous ses desseins, unique ouvrage conçu en fonction de son expérience de l’acoustique de la fosse
d’orchestre du Festspielhaus de Bayreuth, Parsifal est l’un des plus imposants chefsd’oeuvre de l’histoire de la musique.

Créé en 1882, au festival de Bayreuth auquel Wagner entendait réserver exclusivement les représentations, Parsifal est un ouvrage étrange, énigmatique.
Par ce « festival scénique sacré en trois actes », Wagner avait-il voulu à la fin de sa vie à travers cet hommage avoué à Jean-Sébastien Bach, célébrer l’ascèse qu’il n’avait lui-même jamais pratiquée ? Se sera-t-il agenouillé devant la Croix, comme Nietzsche s’en sera désolé par la suite au point de se détourner de celui qu’il avait idolâtré au profit de Bizet et de sa Carmen ?… Que sous-tend cette chevalerie secrète érigée sur la pureté du sang souillé par son Maître et qui attend
désespérément le sauveur qui la relèvera ? Quelle est la véritable nature plus ou moins manichéenne du conflit entre le jardin enchanté de Klingsor et le Saint-Graal dans lequel Joseph d’Arimathie recueillit le sang du Christ ?… Dans ce testament artistique, Wagner condense sa conception morale de l’univers, retournant aux origines de l’amour et de la foi, au « coeur même de l’art ».

Au pupitre, Kazushi Ono, chef permanent de l’Opéra de Lyon qui a dirigé quasiment tout Wagner, dont un Ring complet et plusieurs Tristan et Isolde ; il prépare depuis sa nomination à Lyon en 2007 ce Parsifal qu’il dirigera avec le sens des équilibres et de la transparence des textures quasi chambristes qui lui sont caractéristiques.

François Girard signe la mise en scène ; le cinéaste du Violon rouge qui lui valut un vif succès en 1998, a présenté à Lyon Siegfried en 2007, après un mémorable diptyque Vol de Lindbergh/Sept Péchés capitaux de Kurt Weill en 2006 et avant la création mondiale d’Emilie de Kaija Saariaho en 2010. Il proposera un Parsifal en adéquation avec la pensée de Wagner, privilégiant à la fois la symbolique et, grâce à la sobriété de sa direction d’acteur, la profondeur de cette oeuvre ascétique dans ses actes extrêmes, et sensuelle dans l’acte central.
Le spectacle sera créé à l’Opéra national de Lyon, avant d’être repris par ses deux coproducteurs, le Metropolitan Opera de New York et la Canadian Opera Company de Toronto.
Bruno Serrou

Pratique

Représentations
Mardi 06 Mars 2012 à 18h
Vendredi 09 Mars 2012 à 18h
Dimanche 11 Mars 2012 à 15h
Mercredi 14 Mars 2012 à 18h
Samedi 17 Mars 2012 à 18h
Mardi 20 Mars 2012 à 18h
Vendredi 23 Mars 2012 à 18h
Dimanche 25 Mars 2012 à 15h *
* Atelier pour enfant

Durée du spectacle
5 h 30 environ

Tarifs Acheter en ligne
Série A : 92 €
Série B : 63 €
Série C : 52 €
Série D : 38 €
Série E : 13 €


Opéra de Lyon - Place de la Comédie - 69001 Lyon - Tél : 0826 305 325


Pierre Aimar
Vendredi 10 Février 2012
Lu 910 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter