Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Paris, musée du quai Branly : Jardin d’été, proximité avec la terre et les plantes à la découverte de cultures lointaines. Evénements gratuits - Juillet - août 2008

Le jardin dessiné par le paysagiste Gilles Clément pour le musée du quai Branly n’est pas seulement un magnifique écrin. Il donne aussi les clés au visiteur d’un certain rapport au monde que décrivent les œuvres présentées dans les collections. Respect d’une nature foisonnante de diversité, incitation à l’exploration, invitation à la méditation par la multiplication des points de vue sur le bâtiment… Les activités du Jardin d’été sont l’occasion d’une plus grande proximité avec la terre et les plantes à la découverte de cultures lointaines.


Du 4 au 11 juillet : ateliers du jardin (tous les jours sauf lundi)

musée du quai Branly
musée du quai Branly
Senteurs d’ailleurs Cet atelier propose de découvrir les vertus oubliées des plantes aromatiques et de leurs précieuses huiles essentielles. Tout public à partir de 14 ans. Séances de 45 minutes dans les allées du jardin / début des séances de 11h30 à 17h30 – accès libre dans la limite des places disponibles Matière première : bambou Après une introduction consacrée à la botanique du bambou et à son observation, les enfants et leurs parents pourront s’initier à la fabrication d’instruments de musique, d’objets du quotidien ou découvrir la peinture à l’encre de Chine à partir de calames de bambou. Tout public, à partir de 7 ans. Séances de 45 mn dans les allées du jardin / début des séances de 11h à 17h – accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

Tous les samedi de juillet et août : visite guidée du jardin

De clairière en terrasse, la promenade proposée dans cette visite est l’occasion d’élucider les symboles tracés dans le jardin du musée du quai Branly par Gilles Clément, père du « Jardin planétaire ». Visites gratuites à 16h Au quai on danse ! Le théâtre de verdure, au cœur des jardins du musée du quai Branly, accueille des sessions de danse : haka océanien, capoeira amazonienne, silat et danses africaines. Chaque séance propose démonstration et initiation à l’une de ces pratiques corporelles. Tout public - accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles Session inaugurale le samedi 5 juillet : 14h silat / 15h capoeira / 16h haka / 17h danses africaines Puis séances d’1h au théâtre de verdure, les samedis de 11h à 12h : 12 juillet & 9 août silat / 19 juillet & 16 août capoeira / 26 juillet & 23 août haka / 2 & 30 août danses africaines

Vendredi 4 juillet : Danse sur le volcan

Sandra Kilohana Silve, Fabienne Thiéry et le groupe Halau Hula O Manoa Autour de la chorégraphe et maître de Hula Sandra Kilohana Silve et de la conteuse Fabienne Thiéry, danseuses et musiciens nous plongent dans les danses traditionnelles d’Hawaï, autour d’un des mythes fondateurs de la culture hawaïenne, celui de Pele, déesse du volcan.
Le Hula, danse sacrée et raffinée, est né du prolongement des mouvements de la nature - le vent, les plantes, les oiseaux - dans le corps humain et s’inscrit idéalement en plein air, pour goûter à la poésie authentique des récits, chants et danses de l’archipel polynésien. Représentations à 16h et 19h dans le théâtre de verdure – accès libre dans la limite des places disponible

Vendredi 18 juillet : concert Bamboo Orchestra

Un jour ils ont rencontré un bambou, Bamboo Orchestra [www.world-bamboo.com]
Le Bamboo orchestra, groupe multi-culturel, œuvre à la mise en valeur des musiques traditionnelles d’Asie autour des sonorités spécifiques du bambou. Autour de Makoto Yabuki, quatre musiciens jouent des pièces dans une mise en scène adaptée aux instruments et à leur sonorité. C‘est un ensemble percussif (bambou, métallophones, marimbas, tambours japonais…) qui constitue un décor en soi et une chorégraphie qui marie le rêve et l’énergie.
Concert à 16h et à 19h dans le théâtre de verdure – accès libre dans la limite des places disponibles

Vendredi 25 juillet : concert Arbrassons et palarbres, José Le Piez et Patricia Châtelain, duo Angeli Primitivi

José Le Piez est l’inventeur des « Arbrassons », sculptures sonores uniques au monde. A l’instar du Nunut (instrument de Papouasie présent dans les collections du musée), les Arbrassons fonctionnent sur le principe de l’idiophone à bois frotté. Les sons évoquent des chants d’oiseaux, des polyphonies pygmée et l’univers mystérieux des forêts.
Le concert du duo « Angeli Primitivi » (José Le Piez et Patricia Chatelain) offre un dialogue visuel et musical inédit entre musique contemporaine, improvisation libre et féerie ethnique.
A l’issue du concert et d’une « palarbre », le public est invité à mener sa propre expérience au contact des Arbrassons. Concerts et rencontres à 16h et 18h dans le jardin - accès libre dans la limite des places disponibles
Depuis plus de 25 ans, Emmanuel Dilhac, « l’homme qui fait chanter les pierres », cherche à retrouver les sons oubliés. A partir d’un vaste instrumentarium, véritable installation plastico-sonore, il nous invite à partager ses découvertes sur la préhistoire du son, celle des instruments de musique et des langages lors d’un concert unique de pierres, d’os, de coquillages, de bois et de didgeridoo. Concert à 19h dans le théâtre de verdure – accès libre dans la limite des places disponibles.

Le musée du quai Branly, une passerelle entre les cultures

Inauguré en juin 2006, le musée du quai Branly s’attache à donner la pleine mesure de l’importance des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques à la croisée d’influences culturelles, religieuses et historiques multiples. Situé en bord de Seine au pied de la tour Eiffel, le musée se veut un lieu de dialogue scientifique et artistique, carrefour d’échanges entre le public, les chercheurs, les étudiants ou encore les créateurs contemporains.

La Fondation d’entreprise Gaz de France est mécène des jardins
Il y a 15 ans, le Groupe Gaz de France, préoccupé par la fragilité de notre environnement, a créé une fondation dédiée notamment à la préservation du patrimoine naturel. En effet, la Fondation d’entreprise Gaz de France contribue à la valorisation de jardins extraordinaires, à la réhabilitation de Grands Sites Naturels et à la sauvegarde de chemins et sentiers de randonnée. C’est donc naturellement que la Fondation Gaz de France s’est associée à la création de Gilles Clément. Ces dernières années, la Fondation a ainsi soutenu financièrement la valorisation des jardins des douves du Château des Ducs de Bretagne, à Nantes, le jardin botanique et exotique du Val Rahmeh, à Menton. Elle accompagne également la création d’un jardin ethnobotanique au marais du Vigueirat, en Camargue et celle des « Jardins Suspendus » du Havre dans le cadre de la réhabilitation du Fort de Sainte Adresse et des « Jardins de Colette » en Limousin... Sans oublier, enfin, l’aide apportée au modeste jardin solidaire d’une communauté Emmaüs, en Côte d’Or, et à un jardin partagé à Roubaix entre autres… Le Jardin du quai Branly s’inscrit naturellement dans la volonté de Gaz de France et de sa fondation d’entreprise de faire partager au plus grand nombre notre patrimoine. Gaz de France voit dans les jardins, lieux de détente et de rencontre, un terrain privilégié d’expression des questions de développement durable qui lui sont proches : biodiversité, pédagogie, solidarité, culture... Depuis 1992, la Fondation Gaz de France s’engage pour la prévention de l’exclusion et de l’isolement des jeunes dans les quartiers difficiles et le monde rural en s’appuyant sur des réseaux associatifs qui mènent des actions de terrain principalement tournées vers l’insertion par le sport. La Fondation intervient également pour sauvegarder, restaurer et valoriser le patrimoine exceptionnel des vitraux et encourage la création contemporaine dans le domaine du verre.

Informations pratiques

Musée du quai Branly : 37 quai Branly / 218 rue de l’Université - 75007 Paris
Informations : 01 56 61 70 00 /


pierre aimar
Vendredi 23 Mai 2008
Lu 707 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter