Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Paris - Musée Dapper

Le Créateur aurait inventé les animaux avant les hommes selon les traditions africaines. Et les hommes tiendraient des animaux leurs règles de vie, de chasse et leurs croyances.


Les animaux dans les arts d'Afrique

Arts d'afrique
Arts d'afrique
En Afrique, les animaux tiennent le premier rôle dans les mythes, les légendes, les proverbes, les devinettes et les contes, perpétués par les arts de la parole. Ils servent de modèles aux femmes et aux hommes qui dès leur plus jeune âge, acquièrent leurs connaissances au travers de l’initiation. Là où se trouvent les références aux différents animaux domestiques ou sauvages de l’environnement quotidien.


Les arts d'afrique, un vaste bestiaire

La représentation d’un vaste bestiaire, fréquente dans la sculpture, constitue la face visible d’une symbolique puissante et complexe. On le rencontre au cours des cérémonies d’initiation, dans la divination et la sorcellerie et aussi dans les pratiques thérapeutiques.

Ainsi le calao, oiseau emblématique chez les Senufo répartis entre le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, se fait à la fois objet cultuel représenté avec un ventre fertile de femme enceinte et des ailes ouvertes, et symbole avec sa tête pourvue d’un long bec, substitut du sexe masculin, à laquelle s’ajoutent les cornes de la grande antilope bongo.
Parmi les animaux le plus souvent représentés figurent l’antilope, le serpent, le buffle, le bélier, le crocodile, le caméléon, le calao, l’éléphant, le léopard, le lion...
Ainsi l’antilope, dont les cornes croissent comme le grain semé, peut être associée à la fertilité. Les tyi wara, masques-cimiers bamana du Mali se caractérisent par leur haut degré de stylisation ; ils parent parmi les membres d’une confrérie, ceux qui ont été les «champions» des travaux agricoles.


Le serpent, un motif iconographique des plus fréquents en Afrique

Le serpent est un motif iconographique des plus fréquents en Afrique. Sa signification diffère selon les cultures : symbole de fécondité pour sa forme phallique et ses ondulations dans l’eau, ou d’immortalité pour la régénérescence que suggèrent ses mues. Il figure souvent sur des ornements en bronze du Burkina Faso .

Et enfin la forme animale, parfois mêlée à des traits humains, permet de représenter des êtres de l’autre monde, invisibles hors de ces formes.
Le musée Dapper propose, à travers quelque cent cinquante œuvres, masques, statuettes, objets de dignité et parures, provenant de grands musées européens, de collections privées ainsi que de son fonds propre, une lecture des formes, codes, symboles et métaphores, partagés ou non, de la présence animale dans les arts de l’Afrique subsaharienne.

Jusqu’au 30 mars, 01 45 00 91 75

Abonnez-vous à Sortir ici et ailleurs


pierre aimar
Vendredi 4 Janvier 2008
Lu 1047 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter