Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




« On dirait le sud… », peintures de Graziella Agresti, Musée de la Tour Carrée, Sainte-Maxime (Var), du 1er au 31 juillet 2015

Si dans son travail, Graziella Agresti alterne entre l’acrylique et l’huile, cette artiste aux origines Italiennes, garde comme sujet d’inspiration le sud, dont elle exprime le bonheur et la sérénité.


« On dirait le sud… », peintures de Graziella Agresti, Musée de la Tour Carrée, Sainte-Maxime (Var), du 1er au 31 juillet 2015
Que ce soit dans ses paysages de la campagne varoise, ses marines ou ses personnages, oui assurément Nino Ferrer pourrait dire « On dirait le Sud »… Une cinquantaine de toiles seront à découvrir durant tout le mois de juillet.

Face au port, monument emblématique de la ville de Sainte-Maxime, la Tour Carrée construite au XVIème siècle est un musée des arts et traditions populaires, doté d’une collection d’archéologie, également lieu d’expositions de photographie et de peinture. C’est à la demande de l’Association des amis de la Tour Carrée, présidée par Jean-Daniel de Germont, que Graziella Agresti a été invitée à exposer.

Née en Italie, Graziella Agresti habite dans le golfe de Saint-Tropez depuis plus de trente ans. Elle participe régulièrement à des expositions collectives (Saint Raphaël, La Croix-Valmer, Roquebrune-sur-Argens, etc.). En 2008, elle est lauréate du 1er grand prix de peinture de Sainte-Maxime. Successivement en 2010, elle expose à l’ancien presbytère du Plan de la Tour une première exposition rétrospective « Peintures méditerranéennes et portraits » puis en 2014, «Aller plus loin ».
www.graziella-agresti.com


Pierre Aimar
Lundi 22 Juin 2015
Lu 211 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter