Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Novembre à décembre. Danse au théâtre municipal de Béziers

Cadiz de la Frontera, le 6 novembre ; Dos voces para un baile, le 12 novembre ; Le lac des Cygnes, le 2 décembre


Cadiz de la Frontera. L'idéal du flamenco
Samedi 6 novembre 19h30 - Théâtre Municipal

Conception, direction artistique et chorégraphies : Andrés Peña, Pilar Ogalla
Direction musicale : Javier Patino, Keko Baldomero

Danse : Andrés Peña, Pilar Ogalla
Corps de ballet : Maria Moreno, Lorena Franco, Alejandro Rodriguez, Juan Manuel Zurano
Chant : David Lagos, David Palomar, Jesús Méndez, May Fernández
Guitare : Javier Patino, Keko Baldomero
Violon : Bernardo Parrilla
Textes : David Lagos, David Palomar et Andrés Peña

Un récit bien lié, qui nous parle d'une simple et universelle histoire d'amour entre deux êtres aux cultures différentes malgré leur proximité et qui misent sur ce qui les unit plutôt que sur ce qui les divise. Andrés Peña est de Jerez. Il donne le frisson par sa force et son tempérament viril doté d'une vélocité exceptionnelle. Il atteint des sommets dans la soléa. Pilar Ogalla est de Cadiz, elle brode sa danse avec beaucoup de goût, féminine et rageuse, sa fraîcheur éclate dans les tanguillos de la terre.
Ce spectacle laisse aussi la part belle au cante, on y trouve ainsi des duos por solea de cadiz/solea de Jerez, malagueña del Mellizo/malagueña de Chacon, bulerias de La Perla/bulerias de La Paquera...

Cadiz de la frontera représente l'exemple idéal du flamenco qu'il faut montrer au monde entier : originel et original, vrai, de bon goût, exécuté avec maestria »
flamenco.com
Durée 1h40
Tarifs de 25,30€ à 11,70 €
Spectacle programmé dans le cadre des Hivernales Flamencas organisées du 4 au 14 novembre

Dos voces para un baile. Un retour à l'essence du flamenco
Vendredi 12 novembre 20h - Zinga Zanga

Danseur soliste et chorégraphe : Javier Barón
Danse : David Perez, Antonio Molina « El Choro »
Chant : Miguel Ortega, José Valencia
Guitares : Javier Patino, Ricardo Rivera
Palmas : El Choro, David Perez
Direction musicale : Faustino Nuñez

Il y a des moments dans la vie d'un artiste où celui-ci s'arrête et regarde derrière lui, vers qui il fut, pour mieux comprendre qui il est, et ainsi, continuer à croître; c'est ce que fait Javier Barón dans « dos voces para un baile.
Le résultat est un exercice de nudité, de dépouillement de sa danse et des éléments qui l'entourent, pour ne conserver que l'essence : la musique, les voix, le rythme et la danse.
Deux guitares complices et lumineuses, deux chanteurs expérimentés, généreux, en état de grâce, uniquement cela ; cela et la danse de Javier Barón; Une danse classique et risquée, précise et libre, qui transite à travers tout le répertoire flamenco.(...). Tout y est fluide (...)
David Montero, directeur scénique

Javier Barón, prix de danse 2008 est l'un des artistes les plus intègres du panorama flamenco actuel . Estela Zatonia – De Flamenco
Durée 1h30
Tarifs de 25,30€ à 11,70 €
Spectacle programmé dans le cadre des Hivernales Flamencas organisées du 4 au 14 novembre

Le lac des Cygnes. Plus qu'un ballet, un mythe
Jeudi 2 décembre 20h - Zinga Zanga

Ballet de l’Opéra National de Perm
40 danseurs dont 9 danseurs étoiles

L'un des joyaux du répertoire de la musique classique, Le Lac des Cygnes est un ballet en 4 actes créé au Théâtre Bolchoï de Moscou en 1877 par le compositeur russe Tchaïkovski.
Qui mieux que Natalia Makarova pouvait remonter cette œuvre en retrouvant à la fois la lettre et l’esprit ? Formée à la prestigieuse école de Leningrad avant de s’imposer comme une étoile de première grandeur au Kirov, Natalia Makarova choisit l’Ouest où elle entreprit une carrière internationale des plus brillantes. A son répertoire figurait justement ce « Lac des cygnes » aux effluves hyper romantiques dont elle fut, notamment aux côtés de Rudolf Noureev, l’une des plus grandes interprètes de sa génération. Sa reconstitution scrupuleuse trouve une pleine justification dans l’interprétation du Ballet de Perm qui en restitue les frémissements élégiaques du deuxième acte et les éclats pompeux du troisième. Les danseurs russes maîtrisent chaque pas de la chorégraphie, en dessinent chaque ligne. Après tant de versions iconoclastes, voici un précieux retour aux sources.
Durée non communiquée
Tarifs de 32,40€ à 13,70€


pierre aimar
Mardi 5 Octobre 2010
Lu 1051 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24





Inscription à la newsletter