Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Ninon, Lenclos ou la liberté de Hippolyte Wouters, Théâtre du Chêne Noir, Avignon 0ff, du 5 au 27 juillet 2014

Affrontement féroce et feutré entre Ninon de Lenclos femme de plaisir, et Madame de Maintenon femme de pouvoir, en une surenchère d’esprit et de drôlerie …


Ninon, Lenclos ou la liberté de Hippolyte Wouters, Théâtre du Chêne Noir, Avignon 0ff, du 5 au 27 juillet 2014
Elles étaient deux amies … un amant les a désunies.
A travers leur affrontement, on parcourt un XVIIe siècle, d’où émerge déjà l’esprit d’indépendance et d’émancipation de ces femmes cultivées, brillantes et amoureuses mais lucides.
« Ninon de Lenclos, l’héroïne de la pièce est une femme de plaisir.
Françoise d’Aubigné, devenue Madame de Maintenon, est une femme de pouvoir.
Elles ont toutes deux pleinement réalisé les ambitions que leur proposait leur caractère.
Chacune fut respectable et respectée.
L’une mit son intelligence au service de son cœur, l’autre son cœur au service de son intelligence.
L’avantage de la première est d’y être arrivée en s’offrant le luxe d’être simplement ce qu’elle était et d’avoir fait vivre en harmonie les élans de son corps et les exigences de son esprit ». H.W.

Ninon de Lenclos, surnommée « Notre Dame des Amours », écrit dans une lettre au Marquis de Sévigné : « l’amour est la pièce du monde où les actes sont les plus courts et les entractes les plus longs ! ».

Note d'intention

Quand l’auteur, Hippolyte Wouters m’a proposé sa pièce, j’ai été absolument séduite par cette Ninon, femme résolument moderne par son esprit d’indépendance, qui assume pleinement les conséquences de ses choix, et qui vit les élans de son corps et de son cœur avec pour seul credo : la liberté !
Une femme libre …
Et qui n’hésite pas à se revendiquer « homme » dans certaines situations, quand il s’agit de faire progresser la condition des femmes !

Je dois bien l’avouer, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cet auteur, son style, son écriture en alexandrins qui est un défi pour ses interprètes, son humour et son amour lucide pour ces personnages historiques, qu’il fait revivre avec son esprit plein de joyeuse malice.

Dans la scénographie de cette pièce, j’ai eu envie de laisser toute sa place au texte, à l’histoire qui a besoin d’espace, au sens où elle ne se laisse pas enfermer dans le temps.

Les éléments de décor restent symboliques, comme dans la mémoire éphémère de Ninon.
Pas de portes.
Derrière les paravents, l’alcôve … et ses mystères, racontés ou tus, au gré des émotions qui ne se laissent ni dompter, ni séquestrer.
Des sièges, où l’on se pose, se repose, se raconte.
Des bougies, qui se consument, comme la vie.
Et d’autres bougies dont on entretient la flamme, pour se donner l’illusion que l’on est éternel …
Cyrielle Clair

Pratique

Mise en scène et scénographie Cyrielle Clair
Avec
Cyrielle Clair, Pauline Macia, Sacha Petronijevic, Sylvain Clama

Réservations : 04 90 86 74 87
Durée : 1h20
Tarif plein 22€ / Tarif réduit 15€
Théâtre du Chêne Noir
8 bis, rue Sainte Catherine
84000 Avignon


Pierre Aimar
Dimanche 6 Juillet 2014
Lu 153 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter