Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Nicolas Stavy, hommage à Gabriel Dupont, Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, Paris, le 23 avril 2014

Cet hommage à Gabriel Dupont, disparu en 1914, donne à entendre une œuvre qui, par ses dimensions, est loin des standards habituels du concert : Les Heures dolentes, cycle pour piano de plus d'une heure.


Nicolas Stavy © Flore
Nicolas Stavy © Flore
A l'époque de Fauré et de Debussy, Dupont en appelle à une autre couleur de la sensibilité. Le cycle comprend des passages extrêmement impressionnistes, très délicats, très français, mais aussi des moments de « grand sommeil noir », pour reprendre les mots de Verlaine. Elève de Massenet et de Widor, Gabriel Dupont est mort avant d'achever son opéra Antar, que l'Opéra de Paris a créé posthume en 1921. Nicolas Stavy interprètera le vaste cycle des Heures dolentes dans son intégralité et cet étonnant recueil de quatorze pièces sera précédé de trois chœurs du compositeur ainsi que d'un rare chef-d'œuvre de Debussy, La Damoiselle élue.

Les Heures dolentes
Nicolas Stavy – piano
Andreea Soare – soprano 

Julie Pasturaud – mezzo-soprano
Chœur de l’Opéra national de Paris

Patrick Marie Aubert – direction

Programme
Gabriel Dupont : Chansons normandes, pour voix de femmes et piano ; Les Heures dolentes
Claude Debussy : La Damoiselle élue

Pratique

Mercredi 23 avril 2014 – 20h00 – Amphithéâtre de l’Opéra Bastille – Paris
Tarif : 25€
www.operadeparis.fr/saison_2013_2014/convergences/les-heures-dolentes/detail/


Pierre Aimar
Vendredi 28 Février 2014
Lu 186 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 78





Inscription à la newsletter