Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Miguel Macaya-Ivan Franco Braga, Un face à face espagnol à la Galerie Arcturus, Paris, du 23 février au 25 mars 2017

Depuis ses débuts en 1999, la Galerie Arcturus a défendu la scène contemporaine espagnole en faisant connaitre des artistes tels que Miguel Macaya, Regina Gimenez, Alejandro Quincoces ; plus récemment elle a organisé la première exposition personnelle en dehors d’Espagne de Lidia Masllorens, exposée depuis à Singapour, aux Etats-Unis et en Europe


Miguel MACAYA, huile sur bois, 120 x 120 cm
Miguel MACAYA, huile sur bois, 120 x 120 cm
Arcturus propose en février 2017 un face à face entre un artiste bien connu de la galerie, Miguel Macaya, et un nouvel artiste émergent Ivan Franco Fraga.

Tous les deux ont choisi une figuration sobre, et sont attachés à réaliser des tableaux à l’huile ou des dessins au crayon, chacun ayant un mode d’expression propre.

Miguel Macaya peint principalement des huiles sur bois, avec des glacis qui font jaillir la lumière du crépuscule, la brillance de l’opacité, la blancheur modulée et l’intensité du noir. Il s’approprie les sujets classiques que sont les natures mortes, les animaux, et les personnages imaginaires en les rendant totalement contemporains, intemporels.

Ivan Franco s’exprime de deux manières distinctes : la série polaroid, un travail infiniment délicat de peinture à l’huile sur toile minuscule (10x10cm) avec le côté précieux de l’enluminure; les dessins au crayon, sur un papier de 1 mètre carré avec une précision qui pourrait évoquer de loin une photo et qui révèle de près une subtilité impressionnante. Le sujet principal est la femme évoquée dans la courbe d’une nuque, la tombée d’un dos.


Galerie Arcturus
65, rue de Seine
75006 PARIS
+33 1 43 25 39 02
arcturus@art11.com
www.art11.com/arcturus

mardi-vendredi : 14h - 19h, samedi : 11h -13h et 14h - 19h et sur RDV



Pierre Aimar
Lundi 12 Décembre 2016
Lu 248 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter