Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Mignonne d'Alexeï Tolstoï, au théâtre Toursky, Marseille, par Philippe Oualid

Alexeï Tolstoï (1883-1945) est un écrivain russe, peu connu en France. Après des études de technologie à Saint-Pétersbourg, il avait publié à trente ans, des nouvelles et des comédies qui le rendirent très vite populaire.


Pendant la Révolution d'Octobre, il prit parti pour les Russes Blancs, émigra en France, puis chercha à se réconcilier avec la Russie Soviétique, demanda à être rapatrié en 1923, et s'établit à Moscou. Elu député au Soviet Suprême, il reçut en 1938 l'Ordre de Lénine, puis en 1942, le Prix Staline.
MIGNONNE date de 1916. La pièce relève à la fois du théâtre naturaliste et de la comédie de moeurs, et développe en outre, pendant plus de trois heures, une intrigue sur le thème de la double inconstance. Deux vieux amants, l'ancienne chanteuse Macha, surnommée Mignonne, et le Prince Anatoly Bielski, qui se sont ruinés au jeu et tentent de survivre dans une misérable chambre d'hôtel de Saint-Pétersbourg, acceptent l'invitation à la campagne de la tante du Prince, pour assister au mariage d'une nièce Raïssa. Une fois sur place, Mignonne tombe amoureuse d'Ilya, le fiancé, un garçon qui l'admirait jadis au théâtre, quand il était étudiant, et le Prince trouve en Raïssa la femme idéale.
Ce spectacle du Théâtre de la Jeunesse de Saint-Pétersbourg, mis en scène par Semion Spivak, a terminé à Marseille une triomphale tournée européenne. La plupart de ces artistes émérites de Russie interprètent leur rôle avec un tel naturel que l'on ne peut qu'admirer le patient travail de recherche gestuelle et vocale à partir duquel ils réussissent à nous faire vivre, dans chaque tableau, des situations pittoresques comiques, des disputes, des moments émouvants de passion amoureuse, de joie ou de bonheur, intensément soulignés par le piano romantique.
Du grand Art, en définitive, qui fut chaque soir généreusement récompensé par une standing ovation à l'endroit d'acteurs aussi talentueux que Natalia Sourkova(Mignonne), Mikhaïl Tcherniak(Le Prince), Tatiana Grigorieva(La tante Varvara), et Alexandre Stroïev(Ilya).
Philippe Oualid

XVIème Festival Russe au théâtre Toursky.
Mignonne d'Alexeï Tolstoï
Mise en scène de Semion Spivak
Du 1er au 3 Avril 2011.


Pierre Aimar
Lundi 4 Avril 2011
Lu 813 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 18





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément