Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Mathieu Cherkit invité de la 4e édition d’ « Un artiste – Un univers », Musée des Avelines, Saint-Cloud

Pour la 4e édition d’ « Un artiste – Un univers », le Musée des Avelines invite Mathieu Cherkit, jeune peintre figuratif originaire de Saint-Cloud, à investir les lieux en révélant l’« inquiétante étrangeté » de ses tableaux. A travers une trentaine d’oeuvres de grand format, huiles sur toile et pastels gras, l’exposition propose un parcours où l’expérience sensitive et l’imaginaire rivalisent d’intensité.


Mathieu Cherkit, Step by step, 2011 Huile sur toile - 200 x 160 cm. Courtesy Galerie Jean Brolly
Mathieu Cherkit, Step by step, 2011 Huile sur toile - 200 x 160 cm. Courtesy Galerie Jean Brolly
Mathieu Cherkit, diplômé de l’école supérieure des beaux-arts de Nantes, héritier de la nouvelle école de Leipzig dans le sillage de Neo Rauch et de la nouvelle peinture figurative française, a réussi en quelques années à se forger un nom, d’abord en entrant dans la liste des artistes représentés par le galeriste Jean Brolly puis en faisant partie des collections du Fonds National d’Art Contemporain (F.N.A.C.) mais aussi de collections privées de renommée internationale comme la collection Salomon.
Qu’il installe son atelier dans le jardin de la maison familiale ou qu’il plante son chevalet en intérieur, Mathieu Cherkit conjugue matières et couleurs avec force et souplesse. Ses scènes « du quotidien » laissent apparaître une réalité instable et attirante. Un monde empreint d’étrangeté surgit de ces visions à mi-chemin entre réalisme et illusion.

En 2010, dans le cadre du 55e Salon de Montrouge, il présentait des tableaux grand format, mélangeant diverses influences du pop au réalisme. « Ce contact avec les peintures de Mathieu Cherkit me procura la joie authentique d’avoir remarqué une oeuvre fraîche et insolente, lors de sa première présentation publique et de compter ainsi dans le premier cercle de ses défenseurs » raconte Jean Brolly. Comme le fait remarquer la critique d’art Anaël Pigeat : « Il est un coloriste affirmé. Et si ses perspectives ont parfois des allures cubisantes, c’est bien Matisse ou Max Beckmann qu’il cite le plus souvent, pour leur maîtrise de la couleur et de la lumière ».
« La peinture de Mathieu éclate, sature notre regard, nous interpelle, nous dérange peut-être et nous interroge sûrement sur ce qu’est être peintre aujourd’hui… Elle réussit le tour de force de sortir de sa « ringardise » la peinture figurative pour en faire une nouvelle forme d’expression contemporaine » explique Emmanuelle Le Bail, commissaire.
A l’occasion de l’exposition, elle a demandé à Mathieu Cherkit de réaliser une oeuvre in situ dans la rotonde du musée des Avelines, dont elle est le directeur. Le « musée-maison de Mathieu Cherkit » permet de prendre la pleine mesure du talent de l’artiste et révèle toute la poésie inscrite au coeur de cette villa des années 30, devenue un musée rendant hommage au patrimoine historique de Saint-Cloud et ouvert sur l’art contemporain.

Autour de l’exposition.
Un catalogue, richement illustré, apporte un éclairage supplémentaire avec des articles signés par Jean Brolly, collectionneur et galeriste, Yves Brochart, critique d’art, et Anaël Pigeat, rédactrice en chef d’Art Press.
Une vidéo éclairant « les gestes de l’artiste » permet de découvrir le processus créatif de Mathieu Cherkit et plusieurs rencontres avec l’artiste sont prévues.
Au programme : des visites guidées, des concerts, des ateliers pour enfants et une conférence par le peintre Thomas Lévy-Lasne sur la nouvelle peinture figurative française.

Pratique

Musée des Avelines
Musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud
60 rue Gounod
92210 Saint-Cloud
Tel : 01 46 02 67 18
www.musee-saintcloud.fr
Ouverture /Entrée libre du jeudi 8 mars au dimanche 20 mai 2012
Du mercredi au vendredi de 12h à 18h - Du samedi au dimanche de 14h à 18h


Pierre Aimar
Mercredi 1 Février 2012
Lu 546 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter