Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Marseille-Provence 2013. L’odyssée du cinéma grec à l’Institut de l’Image, Aix-en-Provence, du 6 au 26 mars 2013

Ainsi que l’indique le « S » ajouté au prénom d’Ulysse dans le projet, la partie cinéma propose différentes variations inspirées par le thème d’Ulysse.


Attenberg, (Gr., 2010) 95 min – DCP, le 12 mars à 20h30
Attenberg, (Gr., 2010) 95 min – DCP, le 12 mars à 20h30
Une Odyssée du cinéma grec s’est imposée tout naturellement à l’Institut de l’Image, parce que l’œuvre de Theo Angelopoulos – cinéaste de l’Histoire, de la mémoire, de l’exil et de l’errance – mérite que l’on s’y (re)plonge, mais aussi parce que la Grèce d’aujourd’hui, filmée par les jeunes cinéaste, nous interpelle fortement.

Le projet « Ulysses » a pour ambition de réaliser un itinéraire d’art contemporain autour de la figure d’Ulysse, sur l’ensemble du territoire de la Capitale européenne de la culture. Formidable réservoir d’imaginaire, matrice d’une partie de la littérature occidentale, le voyage d’Ulysse, par l’approche multiple et transversale qu’il permet, associe sur le territoire une quarantaine de partenaires. Expositions, thématiques, commandes artistiques, résidences, cinéma, etc., construisent tout au long de l’année 2013 les jalons d’un périple aussi riche qu’original.

Projections
Cité du Livre - Institut de l’image
Salle Armand Lunel
8 / 10 rue des Allumettes
13100 Aix-en-Provence
Renseignements : 04 42 26 81 82
www.institut-image.org

Le Voyage des comédiens, O Thassios (Gr., 1975) 221 min. 24 mars, 14h30

Réal. Theo Angelopoulos
Int. Eva Kotamanidou, Aliki Georgouli,
Stratos Pachis…
Pendant près d’une quinzaine d’années, une troupe de comédiens parcourt le Péloponnèse pour interpréter une seule et même pièce : Golfo la bergère. Toutefois des événements importants, tels que les élections générales de 1952, interrompent sans cesse leurs représentations…
Avec le soutien du Centre du Cinéma Grec

Autres séances :
mardi 19 à 18h30
mardi 26 à 14h30

L'apiculteur, Fr./Gr., 1986) 120 min – 35 mm

Réal. Theo Angelopoulos (Gr./Fr./It., 1995) 176 min – 35 mm
Int. Marcello Mastroianni, Serge Reggiani, Nadia Mourouzi…
Un apiculteur vieillissant, Spyros, quitte sa femme et son foyer après le mariage de sa fille pour sillonner la Grèce au volant de sa camionnette…
« Le destin de Stavros porté à l’écran par Angelopoulos est aussi une forme de conjuration par laquelle un créateur éloigne l’angoisse du silence.
L’Apiculteur est sans doute un film charnière entre deux moments d’une oeuvre en pleine maturation. »
Jean A. Gili, Positif

Mercredi 6 mars à 16h45
jeudi 7 à 18h
jeudi 14 à 20h30
dimanche 17 à 16h20

Le pas suspendu de la cigogne, To Meteoro Vima tou pelargou (Gr./It./Fr…, 1991) 140 min – 35 mm. Samdei 23 mars à 20h

Réal. Theo Angelopoulos
Int. Jeanne Moreau, Marcello
Mastroianni, Gregory Karr…
Alexandre, jeune reporter, est envoyé en mission près de la frontière grecque.
Parmi les réfugiés clandestins, il croit reconnaître une personnalité politique disparue quelques années auparavant

Autres séances :
mercredi 13 à 17h
vendredi 22 à 16h30
lundi 25 à 14h30

Le Regard d’Ulysse, (Gr./Fr./It., 1995) 176 min – 35 mm - 18 mars à 18h30

Réal. Theo Angelopoulos
Int. Harvey Keitel, Erland Josephson,
Maia Morgenstern…
Un cinéaste grec, exilé aux Etats-Unis, traverse les Balkans à la recherche des bobines mythiques d’un film datant des premières années du septième art…
« Ressucité, pour être banni avant de revenir à nouveau : telle est la figure de l’Ulysse errant chez Angelopoulos. »
Sylvie Rollet, Positif

Autres séances :
mercredi 6 à 19h30 / jeudi 7 à 14h30
dimanche 10 à 14h30

L’Éternité et un jour, (Fr./Gr./It./All., 1998) 132 min – 35 mm. 15 mars à 20h15

(Fr./Gr./It./All., 1998) 132 min – 35 mm
Réal. Theo Angelopoulos
Int. Bruno Ganz, Isabelle Renaud,
Fabrizio Bentivoglio…
Palme d’or festival de Cannes 1998
Alexandre, un grand écrivain, est sur le point de quitter définitivement la maison en bord de mer dans laquelle il a toujours vécu. Avant son départ, il retrouve une lettre de sa femme, Anna, qui lui parle d’un jour d’été, il y a trente ans. Pour Alexandre commence alors un étrange voyage où passé et présent vont s’entremêler…

Autres séances :
vendredi 8 à 17h
mercredi 13 à 14h30
lundi 18 à 18h

Stella, femme libre, Stella (Gr., 1955) 100 min – DCP. 9 mars à 20h30

Réal. Michael Cacoyannis
Int. Melina Mercouri, George Foundas…
Stella, chanteuse populaire de cabaret électrise chaque soir le public du Paradis. Femme fatale, elle ne sacrifie rien à sa liberté, ni sa vie, ni ses amours. Aleko, jeune homme de bonne famille se meurt d’amour pour elle, mais Stella lui préfère un joueur de football, le fougueux Milto…
Essentiellement connu pour Électre (1962) et Zorba le Grec (1964), Cacoyannis donne à Stella les apparences d’un mélodrame. Mais ce film libertaire et féministe célèbre aussi les noces du cinéma moderne et de la tradition grecque.

Autres séances : mercredi 6 à 14h30
vendredi 15 à 16h15 / lundi 18 à 20h30
mardi 26 à 18h30

Jamais le dimanche, Pote tin kyriaki (Gr./USA, 1959) 91 min – DVD

Réal. Jules Dassin
Int. Melina Mercouri, Jules Dassin,
Titos Vandis…
Au Pirée, Ilya fait commerce de ses charmes. Elle adore la tragédie antique et ne travaille jamais le dimanche. Lorsque l’américain Homère la rencontre, il pense découvrir en elle les raisons de l’écroulement de la civilisation grecque…
On connaît surtout Dassin pour Les Forbans de la nuit et Topkapi. Il s’exila en Europe à l’époque de la liste noire à Hollywood, et rencontra Melina Mercouri qu’il mit en scène dans huit films. Il l’épousa en 1966, et devint citoyen d’honneur grec.

Vendredi 8 mars à 20h
dimanche 17 à 14h30

Les Équilibristes, (Fr., 1991) 120 min – 35 mm.

Réal. Niko Papatakis
Int. Michel Piccoli, Lilah Dadi, Polly Walker…

Marcel Spadice, écrivain, poète, dramaturge, est fasciné par le cirque. Il réussit à séduire un garçon de piste qui rêve de devenir un grand fil-de-fériste… Né de père grec et de mère éthiopienne, élevé à Beyrouth, puis exilé en France, Nico Papatakis (1918-2010) produit en 1950 l’unique film de Jean Genet, Un chant d’amour, longtemps censuré. En 1957, il quitte la France pour les Etats-Unis où il co-produit Shadows avec John Cassavetes. Son second long métrage, Les Pâtres du désordre, dont l’action se situe en Grèce à l’époque des colonels, est réalisé dans la clandestinité.

Jeudi 7 mars à 20h30
vendredi 8 à 14h30
mercredi 13 à 20h
jeudi 21 à 18h20

Canine, Kynodontas (Gr., 2009) 96 min – 35 mm

Réal. Yorgos Lanthimos
Int. Christos Stergioglou, Michele Valley, Aggeliki Papoulia…
Le père, la mère et leurs trois enfantsvivent dans les faubourgs d’une ville. Leur maison est bordée d’une haute clôture. Les enfants n’ont jamais franchi la clôture. Leur éducation, leurs loisirs, leurs amusements, leur ennui, se conforment au modèle imposé par les parents, en l’absence de toute empreinte du monde extérieur…
« Canine, toujours au bord du précipice (...), ne tombe jamais dans la démonstration, le symbolisme excessif ou le moralisme froid à la Ulrich Seidl ou Lars von Trier. C’est plutot sur les terres de Fassbinder ou Pasolini que s’aventure le cinéma de Yorgos Lanthimos. » J-B Morain, Les Inrockuptibles

Jeudi 14 mars à 14h
samedi 16 à 18h
mercredi 20 à 16h
jeudi 21 à 20h40
lundi 25 à 18h

Attenberg, (Gr., 2010) 95 min – DCP.

Réal. Athina Rachel Tsangari
Int. Ariane Labed, Vangelis Mourikis, Evangelia Randou…
Marina, 23 ans, vit avec son père dans une ville industrielle sur la côte. Gardant ses distances avec les êtres humains, elle préfère écouter les chansons de Suicide, regarder des documentaires animaliers et prendre des cours d’éducation sexuelle auprès de sa seule amie Bella…
« Attenberg, comme Canine de Yorgos Lanthimos (qui ici interprète le personnage de l’ingénieur), est un film à la fois pince-sans-rire et sans cynisme sur la naissance du monde, peut-être d’un cinéma. C’est-à-dire un film sur la mythologie. » J-B Morain, Les Inrockuptibles

Mardi 12 mars à 20h30
jeudi 14 à 16h
vendredi 15 à 18h15
jeudi 21 à 14h15
mardi 26 à 20h30

Ma tière première, Raw Material (Gr., 2011) 79 min – Blu-ray

Réal. Christos Karakepelis
Au pied de l’Acropole se situe l’un des quartiers les plus pauvres d’Athènes, habité par des Roms venus d’Albanie, des Indiens et des Grecs, gagnant leur vie en collectant du métal échangé contre de maigres sommes dans les casses de la ville. Et les acheteurs de ce commerce illégal ne sont autres que de grands groupes industriels…

Autres séances :
mercredi 20 à 20h30
vendredi 22 à 14h30

Un Monde injuste, Adikos Kosmos (Grè./All., 2011) 118 min. 9 mars à 17h30

Réal. Filippos Tsitos
Int. Antonis Kafetzopoulos, Theodora
Tzimou, Christos Stergioglou…
Sotiris est enquêteur de police. Un jour, il décide de pardonner à tous ces pauvres pour qui la vie est injuste. Dans l’intention de sauver une âme innocente, il en arrive même à tuer un agent de sécurité corrompu. Dora, une femme de ménage solitaire qui s’échine pour boucler ses fins de mois, est le seul témoin du crime…

Autres séances :
vendredi 15 à 14h
samedi 16 à 20h
jeudi 21 à 16h10
lundi 25 à 20h


Pierre Aimar
Mercredi 20 Février 2013
Lu 354 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter