Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les petits dessins d’Andy Variole au Centre Culturel Polaris de Corbas du 23 novembre au 9 décembre 2011

Donc, Andy Variole propose enfin une exposition de ses « petits dessins » et collages, « Au pays merveilleux du sapier-pompeur », ainsi que la sortie d’un opuscule éponyme qu’il viendra inaugurer et signer au Polaris de Corbas, ravi de l’accueillir.


Andy Variole, Le petit galopin
Andy Variole, Le petit galopin
Andy Variole ! Le pseudonyme donne le ton. On entre dans le jeu, la dérision, la provocation, le détournement de l’évident. Andy Variole c’est, en fait, Pierre Souchaud, le fondateur historique du magazine d’art contemporain « Artension », ce pourfendeur d’un autre art contemporain, officiel autant que décérébré. Celui qui s’acoquine aux pires aberrations et entourloupes intellectuelles ainsi qu’aux pires saloperies financières.

Pour autant, les dessins et collages d’Andy Variole, alias Pierre Souchaud, dépassent largement ce propos ; l’art en tant que tel ne prenant qu’une faible place dans les sujets de sa production. Le sujet, c’est l’humain. Seul. En prise à des situations terribles qu’Andy Variole nous rend cocasses : un corps tirebouchonné, chewingommé, détourné, s’handicapant pour en rire. En autant de flashes amusés sur la condition humaine où l’absurde vient revendiquer son statut métaphysique. Car le so british nonsense dépasse la seule plaisanterie ou le sarcasme, mêlant étrangement cynisme et bienveillance au spectacle de nos agitations de fats, de nos noeuds intérieurs.
Certes, chacun retrouvera, ou pourra retrouver, des traces de Topor, Chaval, Bosc ou Kamagurka ainsi que certaines préoccupations de l’OuLiPo et du surréalisme ; ne serait-ce que dans les techniques du collage. On soulignera pourtant l’importance du trait qui croque et qui gribouille. Narquois, ironique, autant qu’énigmatique. Plein centre, plein cadre, sans fond inutile, le personnage Variolique vérifie son inanité et nous la donne à contempler. Drolatique, se moquant de la logique apparente. Et l’on se marre avant de disparaître… aspiré peut-être par une chasse d’eau de là.
Stani Chaine, commissaire des expositions « Le Polaris » de Corbas.

LE POLARIS
5 avenue de Corbetta 69960 CORBAS
Tel : 04 72 51 45 55 - Fax : 04 72 50 84 82
e-mail : lepolaris@lepolaris.org
site internet : www.lepolaris.org


Pierre Aimar
Lundi 14 Novembre 2011
Lu 701 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter