Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les expositions au Jeu de Paume, Paris, et au château de Tours, printemps/été 2016

Josef Sudek. Le monde à ma fenêtre ; Joana Hadjithomas & Khalil Joreige. Se souvenir de la lumière ; Guan Xiao. Prévisions météo. Programmation Satellite 9 ; Sabine Weiss. Une vie de photographe


Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Le Cercle de confusion, 1997. Installation © Joana Hadjithomas & Khalil Joreige
Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Le Cercle de confusion, 1997. Installation © Joana Hadjithomas & Khalil Joreige
07/06/16 - 25/09/16
Joana Hadjithomas & Khalil Joreige
Se souvenir de la lumière

Depuis plus de 15 ans, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige interrogent les images et l’histoire de leur pays d’origine tout en dépassant ses frontières mais aussi les représentations de la mémoire collective et les constructions de l’imaginaire. Leur approche multiforme, naviguant entre plusieurs médiums, met en avant l’émergence de l’individu dans des sociétés communautaires et la difficulté de vivre un présent. Le processus d’enquête auquel les artistes ont recours, leur questionnement sur le territoire, autant géographique qu’individuel,
« dans un temps où il est de plus en plus difficile de se poser en individu vecteur de la pensée et de la possible opposition » confèrent à leur œuvre une esthétique particulière.

L’exposition du Jeu de Paume offre un regard sur l’ensemble de leurs projets artistiques et cinématographiques de la fin des années 1990 à aujourd’hui, et présente deux nouvelles œuvres coproduites par le Jeu de Paume, Ismyrne et Se souvenir de la lumière.

07/06/16 - 25/09/16
Josef Sudek
Le monde à ma fenêtre

Intitulée « Le monde à ma fenêtre », cette exposition est la première de cette ampleur à resituer le travail et la vie de Josef Sudek (Kolin, 1896 – Prague,1976) dans le contexte pragois de la première moitié du XXe siècle, imprégné d’une intense vie artistique. La fascination durable qu’exercent sur Sudek la lumière et son absence est à l’origine de quelques-unes des photographies les plus envoûtantes du XXe siècle. Nature, architecture, rues et objets sont magnifiés par sa sensibilité et son intelligence du pouvoir de la lumière qui révèlent comment l’obscurité rend tout impénétrable.

À travers une sélection de 130 œuvres couvrant l’ensemble de la carrière de Sudek, de 1920 à 1976, l’exposition se propose d’examiner comment sa photographie reflète une relation personnelle au monde environnant, des explorations de l’intimité de son atelier et de son jardin vus de sa fenêtre à ses vagabondages qui le mènent dans les rues de Prague et de sa périphérie, en passant par ses excursions dans la campagne alentour.

07/06/16 - 25/09/16
Guan Xiao
Prévisions météo
Satellite 9. Notre Océan, Votre Horizon
Programmation : Heidi Ballet

La mise en regard des notions d’identité océanique et d’identité terrestre, deux prismes à travers lesquels chacun peut envisager sa relation au monde, constitue le point de départ de la programmation Satellite 9. Si l’identité terrestre repose sur une vision du monde tournée vers l’intérieur, préoccupée d’espaces finis délimités par des frontières et une souveraineté, l’identité océanique est tout autre. Les artistes Edgardo Aragón, Patrick Bernier & Olive Martin, Guan Xiao et Basim Magdy naviguent au gré d’identités qui, échappant à la dichotomie traditionnelle entre terre et eau, sont hybrides ou fluides, grâce peut-être en partie à Internet.

Dans son oeuvre vidéo intitulée Prévisions météo, on peut voir sur trois écrans différents les évolutions que connaît une personne au cours d’un voyage, un processus dont l’artiste compare la volatilité aux fluctuations de la météo. Guan Xiao interroge également les conditions de ce changement : le déplacement géographique est-il nécessaire, ou serait-il possible d’obtenir le même effet à partir d’une série de perceptions expérimentées depuis chez soi ?

18/06/16 - 30/10/16
Sabine Weiss
Une vie de photographe
Jeu de Paume — Château de Tours

Sabine Weiss est la dernière représentante de l’école humaniste française d’après-guerre, qui rassemble des photographes comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Edouard Boubat ou Izis.
A la fin des années 1970, son œuvre bénéficie d’une reconnaissance grandissante de la part des festivals et institutions pour la photographie dite humaniste. Les hommages se multiplient, contribuant à l’aura d’une photographe indépendante et prolifique, sensible à l’être humain et à sa vie quotidienne.

Réalisée avec le témoignage et les archives personnelles de Sabine Weiss, l’exposition présentée au Château de Tours s’attache à retracer le parcours de cette photographe prolifique, pour laquelle la photographie constitue avant tout un métier passionnant, à travers photographies, films, archives sonores et documents d’époque.


Pratique

Jeu de Paume
1 place de la Concorde
75008 Paris
www.jeudepaume.org



Pierre Aimar
Mardi 22 Mars 2016
Lu 139 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter