Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les collections du musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain en Laye voyagent en 2016

Le musée d’Archéologie nationale mène une politique active de prêts et de dépôts. Vous pouvez ainsi découvrir, à Paris, en province ou encore à l’étranger des objets de nos collections dont certains peuvent être exceptionnels tandis que d’autres sont plus simples évoquant la vie quotidienne de nos lointains ancêtres.


Giorgio de Chirico (1888-1978), Portrait (prémonitoire) de Guillaume Apollinaire. Musée de l’Orangerie, Paris
Giorgio de Chirico (1888-1978), Portrait (prémonitoire) de Guillaume Apollinaire. Musée de l’Orangerie, Paris

Mythes Fondateurs 12 octobre 2015 – 4 juillet 2016 Petite Galerie – Musée du Louvre, Paris

La Petite Galerie est la nouvelle salle du Louvre dédiée à l’éducation artistique et culturelle. Celle-ci présentera tout au long de l’année une exposition permettant de s’initier à l’art à partir d’une soixantaine de chefs-d’œuvre regroupés autour d’un thème.
Mythes fondateurs est donc la première exposition de cette nouvelle galerie. À travers 70 œuvres reparties en quatre sections découvrez comment dessinateurs, sculpteurs, peintres, cinéastes, marionnettistes ou musiciens du monde entier se sont inspirés des mythes dans leurs œuvres.

Vous pourrez y admirer trois pièces exceptionnelles provenant de nos collections : le « Dôme » de Roissy, la Vénus de Tursac et une Hache d’échange de Nouvelle-Guinée.

www.louvre.fr/expositions/mythes-fondateurs-d-hercule-dark-vador?evenement=117133

La guerre. Ses traces archéologiques (Krieg, eine archäeligische Spurensuche) 6 novembre 2015 – 22 mai 2016 Musée de Préhistoire du Land de Saxe-Anhalt, Halle (Allemagne)

Seuls 47 squelettes ont été retrouvés sur les 6500 morts de la bataille de Lutzen (1632) lors de la guerre de Trente ans. C’est sur ces victimes, révélées par de récentes fouilles archéologiques que se penche la première partie de l’exposition.

La seconde partie part de cette bataille sanglante pour poser la question des origines de la guerre et sa définition. Cela amène le visiteur à s’interroger sur l’essence même de l’homme. La violence entre hommes semble en effet être un acte commun et régulier depuis le Paléolithique. C’est autour de cette violence et de son évolution (stratégie militaire, évolution technique, armement) que le visiteur pourra admirer une cuirasse prêtée par le Musée.

www.lda-lsa.de/en/state_museum_of_prehistory/sonderausstellungen/krieg/

Signes de richesse, inégalités au Néolithique 1er décembre 2015 – 17 avril 2016 Musée des Confluences, Lyon

Le musée des Confluences vous invite à un voyage dans le temps, il y a plus de 7000 ans.
« Et si les objets avaient le pouvoir d’attribuer un rang social à chaque membre d’une communauté ? » demande l’exposition. Le Néolithique est en effet une époque charnière parce qu’il est la marque des premières organisations sociales et hiérarchiques qui sont le reflet de notre société actuelle.

Il se différencie de la Préhistoire par le développement de l’agriculture, la sédentarisation et le début d’une organisation hiérarchique. Des outils et des parures en matériaux rares, qu’il faut parfois aller chercher très loin montrant ainsi que les échanges se multiplient entre 5500 et 2000 ans avant J.-C., sont fabriqués pour des personnages importants.

L’exposition revient sur ce passé et vous présente les plus belles pièces découvertes. 66 objets, dont une statue- menhir, sont prêtés par le MAN au Musée des Confluences pour cette occasion.
www.museedesconfluences.fr/fr/evenements/signes-de-richesse-in%C3%A9galit%C3%A9s-au-n%C3%A9olithique?destination=search/general/signes%20de%20richess

Marguerite Yourcenar et l’Empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité 4 février 2016 – 30 août 2016 Forum Antique, Bavay

Cette exposition est une vision intime et historique du règne de l’empereur Hadrien (117-134) autour de l’imagination et des recherches de Marguerite Yourcenar. D’un côté Hadrien et son histoire personnelle et de l’autre Marguerite Yourcenar et sa démarche de recherches pour l’écriture des Mémoires d’Hadrien.
Le visiteur pourra admirer le Diplôme militaire d’Eupator, prêté par le Musée pour l’exposition.

forumantique.lenord.fr/fr/%C3%A9v%C3%A9nements/Expositions/Actuellement.aspx#.Vs2511MUKl8

Bilum, sacs en ficelle et société en Papouasie-Nouvelle-Guinée 27 février 2016 – 22 mai 2016 Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun

Cette exposition s’attache à décliner le cas du sac en ficelle ou bilum en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cet objet est un indispensable, utilisé aussi bien par les hommes que par les femmes pour de nombreuses occasions. Bien que considérés comme des objets banals, ces objets sont également porteurs d’une forte signification symbolique, personnelle, sociale, et culturelle.

Le Musée d’Archéologie prête 16 objets de la collection ethno-archéologique de Nouvelle-Guinée, donnée par Anne- Marie et Pierre Pétrequin, récoltée « par des préhistoriens et pour les préhistoriens » pour illustrer et étayer un discours archéologique.
Il est fabriqué pratiquement exclusivement par les femmes soit en fibres naturelles ou bien en fils acryliques importés, et comprend parfois des éléments ajoutés tels que des plumes, coquillages… Bien que les bilum soient considérés comme des objets banals, ils sont également porteurs d’une forte signification symbolique, personnelle, sociale et culturelle.

www.issoudun.fr/culture/musee-de-lhospice-saint-roch/bilum-de-papouasie-nouvelle-guinee.html

Celts. Art and identity 10 mars 2016 – 25 septembre 2016 National Museum of Scotland, Edinburgh (Royaume-Uni)

L’exposition, en partenariat avec le British Museum, s’interroge sur les fondations des civilisations qui composent la Grande-Bretagne.

Elle cherche à montrer l’influence des manières de vivre celtiques sur les civilisations postérieures (romaine et chrétienne) et leur impact direct sur les questions identitaires européennes et plus particulièrement galloises, écossaises, irlandaises et anglaises. À travers leurs fêtes, leurs cérémonies religieuses, leurs guerres et leurs œuvres d’art, les différentes civilisations celtes seraient donc un moyen de mieux comprendre les sociétés actuelles qui composent la Grande-Bretagne.
L’exposition met à jour l’étude des découvertes archéologiques de la fin du XIXᵉ siècle qui donne une idée de l’ancienne Europe et le rôle clef de ces découvertes dans les définitions identitaires des peuples de Grande-Bretagne.
Cette exposition est l’occasion de présenter hors nos frontières 18 objets exceptionnels dont certaines œuvres d’art celtiques prêtées pour la première fois par le Musée.

www.nms.ac.uk/national-museum-of-scotland/whats-on/celts/

Passé tranchant (Cutting-edge History) 1er avril 2016 – 2 octobre 2016 Musée national des Antiquités, Leiden (Pays-Bas)

Cette exposition met à l’honneur une des armes les plus célèbres de l’histoire mondiale : l’épée. Ces armes, à couper le souffle ont leurs propres histoires à raconter.

Cette manifestation montre comment les épées ont été réalisées, explique les différents rituels existants autour de cet objet ainsi que sa symbolique (pouvoir, justice et arts de la guerre). Elles ne sont pas seulement des armes, mais des objets à personnalités, provoquant l’admiration et l’imagination du visiteur.

À cette occasion, le Musée prête 8 épées de différentes époques.

www.rmo.nl/english/exhibitions/unsheathing-history

Apollinaire, le regard du poète 6 avril 2016 – 18 juillet 2016 Musée de l’Orangerie, Paris

Le Musée de l’Orangerie à Paris a voulu se pencher sur Guillaume Apollinaire comme critique d’art entre 1902 et 1918. Poète, critique, amateur des arts africains, Apollinaire s’est révélé être un acteur majeur dans la révolution esthétique qui donna naissance à l’art moderne.

Cette manifestation permettra d’explorer l’univers mental et esthétique d’Apollinaire à travers un parcours thématique : du Douanier Rousseau à Matisse, Picasso, Braque ou Delaunay. Du cubisme au surréalisme, des arts premiers aux arts populaires. Vous pourrez y découvrir trois têtes ibériques exposées habituellement au Musée, mais appartenant au musée du Louvre.

www.musee-orangerie.fr/fr/evenement/apollinaire-le-regard-du-poete

Musée de l’Homme, Paris - Prêts permanents

À l’occasion de l’ouverture du musée de l’Homme, en octobre 2015 le Musée d’Archéologie nationale a déposé une vingtaine d’objets dont :
– Une statuette en forme de bovidé, Aspa Hitz, Azerbaïdjan, Âge du fer
– Une pendeloque en forme de crâne de mouflon, bronze
– Un mors, Koban, bronze
– Une statuette de cavalier, bronze
– Une céramique à décors, Égypte, argile
– Un grand vase à panse aplatie et deux anses tubulaires à décor imitant la pierre, Égypte prédysnatique
www.museedelhomme.fr/fr/collections

Renseignements pratiques

Téléphone : 01 39 10 13 00
Adresse : Château – Place Charles de Gaulle – 78 100 Saint-Germain-en-Laye
Accès : RER ligne A – Station Saint-Germain-en-Laye – Autobus RATP 258 Autoroute de l’Ouest A 13, RN 190, RN 13, N 186

Pour connaître la programmation des activités de l’établissement, connectez-vous sur : www.musee-archeologienationale.fr


Pierre Aimar
Mercredi 2 Mars 2016
Lu 139 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter