Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les avant-gardes russes et le sport, Musée Olympique, Lausanne, du 24 janvier au 11 mai 2014

À l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, Le Musée Olympique de Lausanne marque sa réouverture avec une exposition qui explore l’image du sport dans l’Union soviétique des années 1920-1930, à travers les travaux des avant-gardes artistiques, notamment dans les domaines de la photographie, du cinéma et du graphisme. Elle vise également à révéler le formidable essor de la culture physique et du sport en URSS après la révolution de 1917.


Alexander Rodchenko - Sports parade, 1936 - courtesy Musée de l'Elysée - 2013, ProLitteris, Zurich
Alexander Rodchenko - Sports parade, 1936 - courtesy Musée de l'Elysée - 2013, ProLitteris, Zurich
Alexander Rodchenko - Sports parade, 1936 - courtesy Musée de l'Elysée - 2013, ProLitteris, Zurich

Les œuvres exposées proviennent en partie des archives olympiques mais également de grandes institutions russes et européennes et de collectionneurs privés. L’exposition donne à voir des photos, affiches, dessins et extraits de films d’artistes tels que Rodtchenko, Stepanova, Kubeev, Korbut, Krassinski, Riebicke, Steiner, Grschebina, Boucher, Staub ou Klucis.

La place du sport dans l’Union soviétique des années 1920-1930
L’URSS, qui vient tout juste de réaliser sa révolution, se préoccupe de la culture physique, à la fois dans la perspective de la bonne santé corporelle et morale de la population, de sa force et de sa résistance et de l’émulation collective. L’URSS veut révolutionner la vie quotidienne et faire entrer le pays dans la modernité.
La première partie de l’exposition aborde le développement de la culture physique et le développement des activités sportives de masse sur les lieux de travail et dans l’éducation, ainsi que l’accès au « sport pour tous ».

Des Avant-gardes à l’art de masse
La deuxième partie de l’exposition s’attache à montrer comment les artistes de l’avant-garde - plasticiens, peintres, graphistes, sculpteurs, architectes, photographes et cinéastes- se sentent partie prenante de ce mouvement, heureux de participer à l’édification de la société nouvelle. Cet engagement inédit d’artistes porte sur l’ensemble des représentations et des formes de la vie quotidienne : conception de meubles, de vêtements de sport, d’expositions industrielles, mise en page de journaux ou d’affiches commerciales. Ces artistes vont pouvoir engager les révolutions artistiques de la modernité au-delà de l’expérimentation, vers un art social qui s’adresse aux masses.

L’évolution de l’image du sport dans le monde : de l’"homme nouveau" au "surhomme"
Les Jeux Olympiques modernes et le cinéma naissent dans les dernières années du 19ème siècle et les Jeux deviennent très vite un champ d’expérimentation inépuisable pour le jeune cinéma. Les artistes russes de l’avant-garde trouvent sur les terrains de sport ou les bassins de natation un terreau pour l’expérimentation d’une nouvelle approche photographique, capturant le mouvement sportif en introduisant une dimension plastique. Le cinéma de son côté s’attache à décomposer le mouvement, le ralentir ou l’accélérer pour le comprendre. Ses héros sont des performeurs. L’ « homme nouveau » c’est le sportif, l’homme pressé et le quart de seconde est son univers.

Principaux contributeurs :
François Albera, Commissaire de l’exposition, professeur d’histoire et esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne, Daniel Girardin, historien de l’art et conservateur au Musée de l’Elysée, Lausanne, spécialiste de l’œuvre photographique d’Alexander Rodtchenko et des avant-gardes russes, Cécile Pichon-Monin, docteur en histoire de l’art des universités de Paris I et de Lausanne, chercheuse associée au Centre d’histoire de Sciences Po et maître de conférences à Sciences Po

Publication: Cahier thématique - TOM édition - 19 CHF

Informations pratiques

Horaires
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
à partir du 1er mai : tous les jours de 9h à 18h
Fermé le 25 décembre et le 1er janvier
Tarifs
Billet d’entrée au Musée Olympique : 18 CHF (exposition incluse)
Billet d’entrée à l’exposition seule : 5 CHF
Visite guidée (sur réservation, durée : 60 à 90 minutes) 180 CHF

LE MUSEE OLYMPIQUE
Quai d'Ouchy 1
1001 LAUSANNE – Suisse
Tel : +41 21 621 65 11
www.olympic.org/musee


Afficher Musée Olympique sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Jeudi 12 Décembre 2013
Lu 179 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter