Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Les Capitales Méditerranéennes « de Signac à Buffet », Musée Yves Brayer, Les Baux-de-Provence, du 29 avril au 26 Septembre 2013

Dans le cadre de Marseille-Provence 2013, l’exposition « Les Capitales méditerranéennes - de Signac à Buffet » a pour vocation d’offrir un point de vue original sur la Région en se focalisant sur l’intérieur des villes vues par des artistes du XXème siècle.


La plupart des manifestations artistiques mettent en valeur la vision qu’ont eue les artistes des paysages et des sites montagneux ou marins. Beaucoup plus rarement, met-on l’accent sur les représentations urbaines.
Ainsi sont réunies des œuvres représentant le cœur des cités d’Arles, Salon, Aix, Marseille, Toulon grâce aux regards variés de nombreux peintres. Ces « Capitales » sont parfois montrées sous leur jour le plus connu, mais le plus souvent au travers d’endroits et de visions inhabituels et surprenants.

Les œuvres présentées, réalisées par les plus importants artistes de ce siècle, proviennent du Centre Pompidou, du Musée d’Orsay, du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, du Fonds Régional d’Art Contemporain de la Région PACA, du Musée Fabre de Montpellier, du Musée Réattu d’Arles et du Musée Estrine de Saint-Rémy-de-Provence ainsi que de collections particulières.
Entre autres Léo Lelée, Auguste Chabaud et André Marchand par leurs perceptions diverses et originales, évoquent Arles, cité romaine, centre de la tauromachie française et capitale de la Camargue, qui a inspiré de nombreux artistes en commençant par Van Gogh et plus tard Picasso.
Les rues ombragées de Salon-de-Provence, ville où repose Nostradamus, sont rappelées par portes, fontaines de Camille Kuoni et par le célèbre Château de l’Empéri de Benjamin Sarraillon. Louis-Mathieu Verdilhan, Vincent Bioulès et Gabriel Laurin rendent hommage à Aix-en- Provence, ville riche de culture et d’histoire dont les paysages environnants ont tant inspiré Cézanne.

Bien sûr ce sont les villes portuaires qui ont principalement attiré les artistes : Toulon pour Eugène Baboulène, Henri Manguin, Othon Friesz et Paul Signac ; Marseille et son célèbre Vieux Port, sa "Bonne Mère" et ses criques pour Bernard Buffet, Charles Camoin, Raoul Dufy, Constantin Korovine, André Lhote, Alfred Lombard, Albert Marquet, Paul Signac.

Ainsi les peintres perpétuent par leurs œuvres la mémoire et l’atmosphère passée de ces "Capitales" en fixant ces places et ces rues que l’inévitable progrès n’a pas encore touchées. Yves Brayer confiait : « J’espère que ma peinture laissera un témoignage, un témoignage d’une époque que j’ai vue et que j’ai essayé de traduire, et qui n’existera plus jamais ».

Pratique

Musée Yves Brayer
Hôtel des Porcelet
Les Baux de Provence (Bouches du Rhône)
Tél : 04 90 54 36 99


Pierre Aimar
Samedi 2 Février 2013
Lu 154 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter