Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le musée de la Vie Romantique accueille le musée de Picardie, accrochage temporaire inédit « Hors des réserves », du 22 mars au 22 juin 2014

A l’occasion de la semaine du dessin 2014, le musée de la Vie romantique accueille une vingtaine de feuilles du cabinet des Arts graphiques du musée de Picardie, le temps d’un accrochage temporaire de trois mois qui complète un dépôt exceptionnel de dix tableaux romantiques pour une durée de trois ans pendant la fermeture des salles de peintures du musée d’Amiens.


Larivière C.P Auguste (1798-1876) Portrait de femme les bras liés, Amiens, MBA© Musée de Picardie-Irwin Leullier
Larivière C.P Auguste (1798-1876) Portrait de femme les bras liés, Amiens, MBA© Musée de Picardie-Irwin Leullier
L’antichambre accueillera des feuilles, très souvent inédites, des meilleurs artistes de la période comme Delacroix, Léon Cogniet, Steuben, Nicolas Auguste Hesse, Eugène Devéria, Jacques-Raymond Brascassat et Edouard Bertin. Emblématique de l’histoire des musées, offrant dès son inauguration en 1867 un modèle du Palais des Beaux-Arts tel qu’il est décliné à Rouen ou à Lille, le Musée de Picardie reste aujourd’hui un des plus riches musées de région avec une collection largement inédite de chefs-d’œuvre de la première moitié du XIXe siècle.

L’engagement du gouvernement de Louis-Philippe envers la ville d’Amiens et les acquisitions dans les expositions des amis des arts ont notamment constitué un fonds romantique renforcé par les envois de l’Etat, en 1864, pour l’inauguration du nouveau musée, puis par le fonds de l’élève de Girodet Charles Larivière offert par son beau-père le peintre Albert Maignan. La fermeture des salles de peintures pour des travaux qui conduiront, en 2018, à la réouverture totale du Musée de Picardie agrandi offre l’opportunité d’un partenariat entre le musée de la Vie romantique et le Musée de Picardie. Une sélection d’œuvres significatives de la période romantique permettra ainsi une mise en perspective de l’œuvre du peintre Ary Scheffer conservé dans sa maison rue Chaptal avec la peinture de son temps. Déposé pour trois ans, cet ensemble de tableaux sera présenté dans l’Atelier Salon du peintre, désormais ouvert de façon permanente et resté inchangé depuis la mort de l’artiste.

Musée de la Vie Romantique
16, rue Chaptal
75009 Paris
Tél. 01 55 31 95 67
Ouvert tous les jours de 10h00 à 18h00 sauf les lundis et les jours fériés. Accès gratuit aux collections permanentes


Pierre Aimar
Mercredi 12 Février 2014
Lu 100 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter