Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le musée Van Gogh découvre un nouveau tableau de Vincent Van Gogh : Coucher de soleil sur Montmajour

Amsterdam, le 9 septembre 2013 - Le Musée Van Gogh a découvert un nouveau tableau peint par Vincent van Gogh (1853-1890) : Coucher de soleil sur Montmajour.


Vincent Van Gogh, Coucher de soleil sur Montmajour © musée Van Gogh, Amsterdam
Vincent Van Gogh, Coucher de soleil sur Montmajour © musée Van Gogh, Amsterdam
Le directeur du Musée Van Gogh, Axel Rüger, explique : « Une découverte d'une telle envergure est une primeur dans l'histoire du Musée Van Gogh. Le fait qu'un nouveau tableau puisse être ajouté à l'œuvre de Van Gogh est déjà particulièrement rare. Mais ce qui est encore plus exceptionnel, c'est qu'il constitue l'un des points charnières de son œuvre, et, de surcroît, un tableau grandiose datant de la période que beaucoup considèrent comme l'apogée de sa carrière artistique : les années qu'il a passées dans la ville d'Arles, dans le Sud de la France. L'on attribue ce tableau à Van Gogh sur base de longues recherches portant sur le style, la technique, la toile, la représentation et la provenance de ce dernier, et de lettres de Van Gogh. » Coucher de soleil sur Montmajour sera présenté à partir du 24 septembre pendant l'exposition Van Gogh at work , au Musée Van Gogh à Amsterdam.

« Toutes les recherches effectuées le prouvent : ce tableau est un Van Gogh »
Des études approfondies menées par Louis van Tilborgh et Teio Meedendorp, tous deux maîtres de recherche au Musée Van Gogh, révèlent que cette œuvre d'art a bel et bien été conçue par Van Gogh. « Nous avons effectué des recherches dans le domaine de l'histoire de l'art portant sur le style, la représentation, l'utilisation du matériel et le contexte, et toutes nos constatations prouvent qu'il s'agit d'un Van Gogh. Sur le plan du style et de la technique, nous avons découvert d'innombrables parallèles avec d'autres tableaux de Van Gogh, peints pendant l'été de 1888, et, à partir de certains écrits et de sources archivistiques, nous avons également pu déterminer l'année de la naissance du tableau. Il faisait partie de la collection de Theo van Gogh en 1890, et a été vendu en 1901. Par ailleurs, le site que représente le tableau a été reconnu - il s'agit d'un paysage des environs d'Arles, près de la colline de Montmajour, et des ruines de l'abbaye du même nom - et deux lettres de l'artiste, écrites durant l'été de 1888, font littéralement référence au tableau. D'après les lettres de Van Gogh, le tableau est un échec, ce qui s'explique par le fait que, en dehors des caractéristiques spécifiques et frappantes de Van Gogh, certaines parties ont été peintes avec moins de précision et sont de qualité moindre. Des recherches au niveau technique montrent que les pigments utilisés correspondent à la palette de couleurs à laquelle Van Gogh recourait à Arles - ainsi qu'aux décolorations qui caractérisent son œuvre, et qu'il a également utilisé le type de toile et de couche de peinture primaire qu'il a utilisé pour composer au moins un autre tableau, intitulé Les Rochers, et provenant du Museum of Fine Arts de Houston, élaboré pendant la même période, et comparable à Coucher de soleil sur Montmajour sur le plan du style. »
Le tableau, aux dimensions relativement grandes (93,3 x 73,3 cm), a été examiné sur le plan technique par notre restauratrice, Oda van Maanen, en collaboration avec le Rijksdienst voor het Cultureel Erfgoed (RCE) [Service national pour le patrimoine culturel], par le biais de photos à rayons X et d'analyses informatiques du type de toile. De plus, les pigments utilisés ont été identifiés, et l'on a procédé à une analyse microscopique de l'agencement des différentes couches de peinture. Tous ces éléments mènent à la conclusion suivante : ce tableau est un Van Gogh.

Point charnière de son œuvre
Ce que Van Gogh voulait atteindre avec ce tableau était incroyable : se profiler comme le poète parmi les peintres paysagistes. Or, grande fut sa déception lorsqu'il s'aperçut que, selon ses propres exigences, il n'avait pas résolu certains problèmes de façon convaincante. Bien sûr, il était souvent peu satisfait de ses performances, car même certains tableaux de renommée mondiale, tels que La Nuit étoilée (1889) du Museum of Modern Art de New York et Le Semeur (1888) du Musée Kröller-Müller à Otterlo, le décevaient quelque peu. Van Tilborgh et Meedendorp commentent : « Mais c'est justement la tension entre le rêve et le résultat qui rendent cette œuvre attrayante. Ce tableau montre clairement Van Gogh au travail, se débattant presque, et c'est ce qui fait partie de son charme. De cette façon, il s'intègre au groupe exceptionnel d'œuvres expérimentales dont Van Gogh a, lui-même, contrairement à nous aujourd'hui, parfois sous-estimé la valeur. Ce tableau est, en fait, un point charnière. Après cela, Van Gogh ressentira davantage le besoin d'appliquer la peinture sur la toile de façon de plus en plus pâteuse, et d'utiliser des couches plus épaisses que jamais. De plus, ce tableau nous fournit une vision nuancée de la naissance des plus beaux exemples de son art du dessin - la série d'esquisses à la plume qu'il a réalisée durant la semaine qui suivit l'élaboration de Coucher de soleil sur Montmajour. Ce tableau fait partie intégrante de ces esquisses, forme avec elles un tout. »

Les résultats de ces recherches peuvent être consultés pendant Van Gogh at work
Cette découverte souligne l'importance des recherches, menées par le Musée Van Gogh en tant qu'institut de connaissance et portant sur la méthode de travail et la vie de Van Gogh. Les résultats de ces recherches de plusieurs années, effectuées par le Musée Van Gogh en collaboration avec le RCE et son Partenaire en sciences Shell Nederland, peuvent à présent être consultés pendant l'exposition jubilé Van Gogh at work, ouverte tous les jours jusqu'au 12 janvier 2014 inclus, et aménagée au Musée Van Gogh à Amsterdam. Coucher de soleil sur Montmajour sera présenté au public pendant cette même exposition, à partir du 24 septembre.
Le compte-rendu intégral de la découverte de Coucher de soleil sur Montmajour paraîtra dans l'édition d'octobre du magazine « The Burlington Magazine », et est également disponible au Musée Van Gogh.


Pierre Aimar
Mardi 10 Septembre 2013
Lu 102 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter