Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Le Roi se meurt, Ionesco, théâtre de Vienne (38) les 24 et 25 novembre 2011

Le choix de Sortir ici et ailleurs


LE ROI SE MEURT
SILVIU PURCARETE

À travers les fissures d’un royaume qui tombe en ruine, le roi n’est pas un roi, c’est chacun de nous, roi de sa propre vie. Il se refuse à mourir. Le roi se débat, ridicule et pitoyable face à sa destinée qui le conduit aux portes du néant.
Voici plus qu’un spectacle, un événement, à en juger par la rareté des créations faites en France par le roumain Silviu Purcarete. Ce maître du théâtre, qui s’est confronté à plus d’une trentaine de pièces de théâtre et d’opéras, met en scène cette oeuvre centrale de l’un des plus grands dramaturges du XXe siècle.
Ionesco est un maître de la caricature qui montre au grand jour les ficelles de l’imposture pour mieux toucher à l’essentiel. Le Roi se meurt essaye d’expliquer l’inexplicable, d’apprivoiser l’angoisse, à la manière d’un jeu d’enfant.
La cour du roi est vêtue de blouse blanche de médecin. La mise en scène est sobre, le décor minimaliste. Le jeu des comédiens est maîtrisé, sublime. Utilisant des images fortes et jouant sur les sensations, ce spectacle est éminemment plastique. Cette petite forme, comique et absurde, est à vivre comme un rite initiatique.

Les Arts et Mouvants, à l’endroit des mondes allant vers
Texte Eugène Ionesco
Metteur en scène Silviu Purcarete
Composition musicale Vasile Sirli
Avec Jacques Bourgaux, Marie Cayrol, Daphné Millefoa, Karelle Prugnaud, Laurent Schuh, Vojko Zidar

Durée 1h35
jeudi 24 et vendredi 25 novembre 20h30


Pierre Aimar
Lundi 5 Septembre 2011
Lu 654 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément