Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le Roi René dans tous ses États. Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Michel Matz et Elisabeth Verry, Éditions du patrimoine

Pour marquer le 600e anniversaire de la naissance de René d’Anjou, les Éditions du patrimoine publient un ouvrage monographique soigneusement illustré qui redonne sa juste place dans l’histoire de France à ce prince par trop méconnu.
L’aimable surnom de « bon roi René », que lui valurent en Provence ses vertus et sa bonne administration et que lui laissa la postérité, masque en fait une riche personnalité, celle d’un homme d’action, de culture et de foi.


Le Roi René dans tous ses États. Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Michel Matz et Elisabeth Verry, Éditions du patrimoine
Héritier de multiples couronnes, il sera duc d’Anjou, de Lorraine et de Bar, roi de Naples, de Jérusalem et d’Aragon, comte de Provence et de Forcalquier, mais souvent mis dans l’impossibilité d’exercer son pouvoir sur les territoires que filiations ou alliances lui destinaient.
Protecteur des arts, ami des lettres, lui-même auteur de plusieurs ouvrages dont le fameux Livre du cœur d’amour épris, René d’Anjou est une figure complexe que les neuf historiens mobilisés pour cet ouvrage abordent selon plusieurs approches : entre une biographie et l’évocation de la légende qui s’est emparée de cette haute figure, les différents chapitres présentent le prince, l’homme de foi, le lettré, étudient ses apanages successifs, ses rapports à l’Italie (Naples), son œuvre en Provence.

Les auteurs :
Jean-Michel Matz est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université d’Angers ;
Elisabeth Verry est directrice des archives départementales de Maine-et-Loire ;
Noël Coulet est professeur émérite à l’université de Provence ;
Amedeo Feniello est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Tuscia et spécialiste de Naples ;
Alain Girardot est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Metz ;
Nelly Labère est maître de conférences de langue et littérature médiévales à l’université Bordeaux III ;
Thierry Pécout est maître de conférences d’histoire du Moyen Âge à l’université de Provence et membre de l’Institut universitaire de France ;
Françoise Robin est professeur d’histoire de l’art médiéval à l’université Paul-Valéry-Montpellier III ;
Claude Roux est chercheur associé UMR TELEMME Aix-en-Provence.


pierre aimar
Mercredi 15 Avril 2009
Lu 1192 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27










Inscription à la newsletter