Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Le Crépuscule des Dieux, en direct du Metropolitan Opera de New York dans les cinémas Gaumont et Pathé le 11 février 2012 à 18h

Evénement dans les cinémas Gaumont et Pathé : le samedi 11 février à 18h, en direct du Metropolitan Opera de New York, un spectacle grandiose sera projeté : Le Crépuscule des Dieux de Richard Wagner. Dernière partie des quatre drames lyriques qui constituent L'Anneau du Nibelung (ouTétralogie), cette nouvelle production du Metropolitan Opera de New York relève d'un projet fou du metteur en scène Robert Lepage qui a réussi à adapter l'inadaptable.


Deborah Voigt © Brigitte Lacombe
Deborah Voigt © Brigitte Lacombe
Chapitre complexe, cet ultime volet s'ouvre sur le rocher des Walkyries où les trois Nornesprédisent la disparition du Walhalla dans les flammes lorsque l'Anneau sera rendu aux Filles du Rhin. Tandis que Brünnhilde invite Siegfried à partir accomplir de nouveaux exploits, il ignore que son monde est sur le point de basculer.

En bouclant la Tétralogie de Wagner, la célèbre maison d'opéra new-yorkaise réussit sa plus ambitieuse production encore jamais réalisée. Le metteur en scène Robert Lepage a mis en œuvre toute sa créativité et son ambition en créant une gigantesque machine scénique qui entraîne 33 mouvements de décor. Sur scène, c'est l'apocalypse. Le palais brûle, le Rhin déborde, le feu se propage partout. Dans un final grandiose, le décor ne cesse de bouger. Visuellement, c'est une consécration.

Avec cette nouvelle production, le metteur en scène a bouleversé les codes de réalisation scénique. En souhaitant créer une image interactive avec les personnages de la scène, il a usé des effets de la nouvelle technologie comme la 3D. Le résultat est prodigieux et retranscrit toute la fougue de l'opéra wagnérien.

Face à cette mise en scène époustouflante, l'orchestration dirigée par le chef Fabio Luisi complète le spectacle. Le chef d'orchestre a pour mission de retranscrire l'éventail des sentiments de ce compositeur visionnaire qu'était Richard Wagner. Car la musique du Crépuscule des Dieux atteint des sommets. Les thèmes musicaux récurrents dévoilent au spectateur des indices sur l'action du personnage ou sur ses émotions. Le Crépuscule des Dieux diffère des précédents volets par ces allusions. Plus l'histoire progresse, plus elle se détache des dieux pour se rapprocher de l'humain.

Au sommet de leur art, les plus grands chanteurs du répertoire wagnérien complètent cette production. Parmi eux, la célèbre soprano dramatique américaine Deborah Voigt interprètera le rôle de Brünnhilde. A ses côtés, la soprano Wendy Bryn Harmer, la mezzo-soprano Waltraud Meier ou le ténor Jay Hunter Morris confirment l'écrasante suprématie vocale de ce spectacle.

Diffusée dans des conditions inégalées de son et d'image (son 5.1 et dix caméras Haute Définition), la retransmission de cet opéra spectaculaire ne manquera pas de couper le souffle des spectateurs des cinémas Gaumont et Pathé. Ils assisteront ainsi, en direct, à la construction d'un véritable chef-d'œuvre. Cette version du célèbre opéra de Wagner est digne d'un film de Steven Spielberg ou de Peter Jackson qui se dessine sous les yeux du public.

Issu de la collaboration entre le Metropolitan Opera de New York et les cinémas Gaumont et Pathé, Le Crépuscule des dieux fait partie de la Saison Lyrique 2011 - 2012 qui fait vivre en direct, au public des cinémas, les plus beaux opéras du répertoire mondial. Le 25 février à 18h55, les spectateurs pourront découvrir Ernani de Giuseppe Verdi. Cet opéra projeté en direct depuis le Metropolitan Opera de New York s'inspire du grand drame romantique de Victor Hugo.

Outre le Metropolitan Opera de New York, les Ballets du Théâtre Bolchoï et l'Opéra National de Paris participent aussi à cette programmation. Ainsi, le 11 mars à 16h, le public découvrira Le Corsaire, ballet d'Adolphe Adam projeté en direct du Théâtre du Bolchoï. Le 22 mars à 19h30, c'est l'œuvre phare de Marius Petipa, La Bayadère, qui sera diffusée en direct de l'Opéra Bastille, dans une version dont seul l'Opéra de Paris est légataire.

Villes dans lesquelles est projeté le Crépuscule des Dieux

Informations et réservation sur www.cinemasgaumontpathe.com

AMIENS
ANGERS
ARCHAMPS
AVIGNON
BELFORT
BESANCON
BORDEAUX
BOULOGNE BILLANCOURT
BREST
CAEN
CHAMBERY
CHESSY
CONFLANS
COQUELLES
EVREUX
GRENOBLE
IVRY
LE HAVRE
LIEVIN
LYON
LYON
MARSEILLE
MONTATAIRE
MONTPELLIER
NANTES
NICE
NICE
ORLEANS
PARIS 02 - 09
PARIS 08
PARIS 14
PARIS 15
PARIS 15
REIMS
RENNES
ROUEN
SAINT-ETIENNE
SENART (Lieusaint)
STRASBOURG
TOULON
TOULOUSE
TOULOUSE
VALENCE
VALENCIENNES


Pierre Aimar
Lundi 30 Janvier 2012
Lu 1095 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22










Inscription à la newsletter