Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




La vie des formes. Exposition du 29 juin au 2 septembre 2012, les Abattoirs, Toulouse

Empruntant son titre à l'ouvrage écrit en 1934 par l'historien de l'art Henri Focillon, cette exposition se construit sur l'hypothèse d'une vie autonome des formes, une croissance qui se déroulerait au sein des Abattoirs par oeuvres interposées, jusqu'au dépassement de ses frontières physiques.


ANTHONY Mac CALL. Doubling Back, 2003 Installation, fichier numérique, 5 cycles de 30 mn en deux parties, installation, digital file, 30 minutes cycle in two parts, edition of 5, Photograph © Henry Graber, 2004 Galerie Martine Aboucaya
ANTHONY Mac CALL. Doubling Back, 2003 Installation, fichier numérique, 5 cycles de 30 mn en deux parties, installation, digital file, 30 minutes cycle in two parts, edition of 5, Photograph © Henry Graber, 2004 Galerie Martine Aboucaya
À l'extérieur même du bâtiment, les sculptures de Bernar Venet et de Franz West - l'une dans son développement mathématique, l'autre dans sa croissance organique - sont déjà une introduction à cette idée. La fonction des Abattoirs se joue, elle, dans sa capacité à accueillir artistes, oeuvres et publics à assister à un mouvement qui dépasse une simple unité de lieu. A peine réouvert, le bâtiment des Abattoirs dévoilera de nouveaux usages.

Dans un texte de 19891 , Daniel Cordier loue les "solitaires" qui viennent se « "défoncer" et se rassasier de bonheur hypnotique dans la contemplation des oeuvres d'art » . C'est ce désir, symbolisé dans l'exposition par la confrontation d'un néon de Claude Lévêque (Pulsions, 2008) –dessin rouge inspiré de l'activité cérébrale – et d'une suite d'encres d'Henri Michaux que nous chercherons à exaucer ici.

« La loi du cadre », « l'horreur du vide », « métamorphoses » et « prolifération » figurent parmi les entrées repérées pour présenter dans la totalité du bâtiment une exposition qui mêle la collection des Abattoirs (Michel Blazy, Yayoi Kusama, Peter Kogler, le fonds Daniel Cordier accroché selon un principe analogique, un espace consacré aux livres d'artistes), des productions spécifiques (Lucy Skaer, Michael Beutler) et des emprunts (Franz West, Mona Hatoum, Anthony McCall). Déjà présent dans certains travaux rassemblés ici, l'usage de l'image animée servira de moteur unificateur. En fin de parcours, l'espace du rideau de Picasso servira de surface de projection à un cycle cinématographique qui ira d'Hans Richter aux jeux psychédéliques de James Whitney et intégrera des films scientifiques. Placée en conclusion, mais visible dès le premier étage, cette projection, à laquelle les spectateurs assisteront sur des canapés recouverts de tapis orientaux (Auditorium de Franz West) sera une possible synthèse animée des formes croisées jusque-là.
Olivier Michelon, directeur des Abattoirs

les Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées
76 allées Charles-de-Fitte
31300 Toulouse
www.lesabattoirs.org

Contact et accès :
+ 33 (0) 5 62 48 58 00 (accueil musée) ou + 33 (0) 5 34 51 10 60 (serveur vocal)
- Métro : station "Saint-Cyprien République" – Ligne A
- Bus : n°1 et 45, arrêt "les Abattoirs"
- 3 places handicapés réservées rue Charles Malpel
Horaires :
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h
Tarifs :
Plein tarif : 7,00 €, tarif réduit : 3,00 €


Pierre Aimar
Jeudi 5 Avril 2012
Lu 536 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter