Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




La dernière victime d’Alexandre Ostrovski par le Théâtre d’Art de Moscou (MXT), Grand Théâtre, Genève, le 11 octobre 2013

Alors que 2014 marquera le bicentenaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Suisse et la Russie, le Grand Théâtre de Genève propose le 11 octobre 2013 une soirée aux accents russes avec La Dernière Victime d’Alexandre Ostrovski. Présentée par le Théâtre d’Art de Moscou (MXT), cette pièce de théâtre mettant en vedette Oleg Tabakov, directeur du MXT, et Marina Zoudina, sera interprétée en russe et surtitrée en français.


Alexandre Ostrovski « Le Shakespeare de la Russie »

Marina Zoudina et Oleg Tabakov dans La Dernière Victime © DR
Marina Zoudina et Oleg Tabakov dans La Dernière Victime © DR
Du théâtre russe, on connaît surtout Tchekhov et Gorki, mais avant eux Alexandre Ostrovski (1823-1886) fut un auteur prolifique et un homme de théâtre qui dota la Russie de son premier théâtre moderne, populaire et social. L’ampleur et la variété de l’œuvre d’Ostrovski lui ont valu d’être connu comme le « Shakespeare de la Russie ». Écrivain influent dans le réalisme littéraire russe du milieu du XIXème siècle, Ostrovski est considéré en Russie comme l’égal de Dostoïevski, Tolstoï et Tourgueniev. À l’encontre des romanciers réalistes de son temps, qui s’intéressaient surtout à la vie de la haute société, Ostrovski met en scène les membres de la classe commerçante, aux moyens modestes. Ce sont ces gens « comme tout le monde » qu’Ostrovski utilise pour décrire avec minutie les faiblesses humaines. Lorsqu’il fit jouer sa première pièce Une affaire de famille en 1850, la pièce fut mise au ban par cette même classe commerçante, piquée au vif par la description de ses mœurs mercantiles. Ni la censure de sa pièce, ni l’interdiction de critique et de scène qu’on lui appliqua ne dissuadèrent Ostrovski. Entre 1850 et 1886, l’année de sa mort, Ostrovski écrivit environ 50 pièces de théâtre et signa plusieurs traductions.

La Dernière Victime

Écrite en 1877 pour le Théâtre Maly de Moscou où elle fut mise en scène par son auteur, La Dernière Victime (Последняя жертва) raconte l’histoire véridique de l’actrice Youlia Linskaya (devenue dans la pièce Youlia Touguina) qui quitta la scène pour épouser un homme riche, devint rapidement une veuve fortunée et, laissée sur la paille par son amant, mourut dans l’indigence.

Le Théâtre d’Art de Moscou (MXT), fondé en 1898 par les grands hommes de théâtre Stanislavski et Nemirovitch-Dantchenko, a fait de cette production, créée le 15 décembre 2003, l’un des éléments les plus passionnants de son répertoire. C’est cette mise en mise en scène qui sera proposée au Grand Théâtre de Genève.

Transposée au début du XXème siècle, dans un décor moderniste raffiné, l’intrigue de La Dernière Victime se déroule désormais à l’époque dorée du cinéma, entre hommes d’affaires « nouveau genre » et leurs bruyants plaisirs à la mode. Mais le nœud inexorable que tissent l’amour et la trahison, le calcul froid et la fidélité sans faille, reste le motif inchangé de ce classique du théâtre russe du XIXème siècle. Marina Zoudina, actrice du peuple de la Fédération de Russie (Youlia Touguina), se verra donner la réplique par le directeur du MXT, Oleg Tabakov, acteur du peuple de l’URSS (Flor Fedoulitch Pribitkov), à la tête d’une distribution de 14 comédiens.

Dustribution

Youlia Pavlovna Touguina : Marina Zoudina
Flor Fédoulitch Pribitkov : Oleg Tabakov (dir. MXT)
Vadim Grigorievitch Doultchine : Maxim Matveev
Glafira Firsovna : Olga Barnette
Lavr Mironitch Pribitkov : Valeri Khlevinski
Irina Lavrovna : Darya Yourskay
Louca Guérasimovitch Dergatchev : Avangarde Leontiev

Mise en scène : Youri Eremine
Scénographie : Valeri Fomine
Costumes : Svetlana Kalinina
Lumières : Vladislav Vlassov
Interprété en russe avec surtitres français.

Pratique

Ce spectacle a un entracte. Durée du spectacle 2 heures 50 minutes
La Dernière Victime, le 11 octobre 2013 à 19h30

Grand Théâtre de Genève
5 place de Neuve, Genève.


Billets de Fr. 20.- à Fr. 80.-


Afficher Grand Théâtre de Genève sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Jeudi 3 Octobre 2013
Lu 150 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter