Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



La compagnie Transe Express a débuté l’année à Santiago du Chili, Pariset sur la Côte d’Azur

Une nouvelle année en 3D pour Transe Express. La compagnie Transe Express a débuté l’année à la fois aux antipodes et au cœur de la France.


A Melun, dans la région parisienne, les sonneurs de cloches du spectacle «Maudits Sonnants» ont frappé les 12 coups de minuit avant d’embarquer les 6000 spectateurs dans le 1er rêve de l’année sur les ritournelles nostalgiques du carillon céleste. Une nuit magique à laquelle participait notamment Tilt et ses plantes lumineuses et le groupe F et ses artifices.

Sur la Côte d’azur, Mobilissimo – créé pour fêter les 20 ans du spectacle Mobile Homme en réunissant plusieurs mobiles humains – a fait événement sur la corniche de Saint Raphaël. Un spectacle inédit, concocté avec les tambours locaux de la Batufada et les cuivres de la Grosse Couture. Après leur collaboration à l’Expo de Shanghai, c’est donc dans les cieux de Saint Raphaël que se sont retrouvés les Tambours de Transe Express et les musiciens de la Grosse Couture, au milieu du feu d’artifice de l’Atelier de l’Événement.

La 3ème équipe était au Chili où elle a ouvert le festival de Santiago a Mil*, l’un des plus grands festival d’Amérique latine. Et pour l’occasion, la compagnie a sorti le grand jeu : 3 Divas géantes ont fait frémir le public de leurs envolées lyrique, une vague de batteurs ont installé la cadence accompagnés d’un énorme tambour monté sur un camion rock, et le décollage du mobile à cordes a conclu la parade pour un final en apothéose.
Une très belle aventure humaine diront les uns, un bazar torride diront les autres, une expérience édifiante sur le lien entre le théâtre de rue et le pouvoir analyseront les plus vigilants. Un succès artistique qui se prolonge avec une tournée sur le reste du pays jusqu’au 16 janvier prochain.

2011... florissante et mortelle

En ce début d’année, le spectacle M.O.B. - Mobile Oblique et Bancal - bourgeonnera en Sicile à Agrigente le 5 février et en Belgique à Ostende le 13 février.
Le pari de cette machine céleste est d’embarquer les spectateurs dans la luxuriance et la subtilité du monde végétal - pari rendu possible grâce à l’inspiration d’Alexandre Calder qui a donné ses lettres de noblesse au mobile… Elle palpite au rythme de sa grappe de bourgeons percussionnistes et évolue dans les airs, offrant une forme en perpétuel mouvement.

Nouvelle création - Les Tambours de la Muerte. Célébration iconoclaste, pyromaniaque et percutante

La compagnie Transe Express a débuté l’année à Santiago du Chili, Pariset sur la Côte d’Azur
Imaginiez-vous, un jour, croiser la Mort au détour d’une rue ?
La compagnie poursuit, dans un tout autre registre, la création du nouveau spectacle Les Tambours de la Muerte avec une prochaine résidence à Notre Dame de Monts du 15 au 25 février, avec le soutien de La Paperie. Cette résidence portera sur le travail pyrotechnique, théâtral et musical et conduira à une sortie d’atelier le 24 février à Notre Dame de Monts.
Une dernière mise au point sera faite du 15 au 27 mars lors d’une résidence au Fourneau à Brest, avec la complicité du festival Les Vieilles Charrues, et c’est à Carhaix que se jouera la première du spectacle, le 26 mars !
Vous aurez ensuite de nombreuses occasions d’admirer cette parade mortelle lors d’événements incontournables : à Châlon dans la Rue (71), aux Noctibules à Annecy (74), à Béthune (62) pour Zart’Up, au festival La Déferlante en Vendée (85) et en Loire-Atlantique (44), pour les Givrés de la Rue à Serre-Chevalier (05), à Brighton et Londres au Royaume-Uni, à Holzminden en Allemagne, à Lekeito au Pays-Basque, et à Chantilly (60)…

LES TAMBOURS DE LA MUERTE
Marionnettes géantes, percussions, mât chinois et pyrotechnie mettent en scène, dans un cheminement spectaculaire, une invitation à pénétrer l’au-delà de son vivant.
Inspiré des rites mexicains, ce spectacle embarque le public dans une parade torride menée par la Mort, femme à la beauté farouche, accompagnée de sa horde de Tambours d’ordonnance et de ses terrifiants gardes du corps. Cette danse macabre mène au rituel final d’entrée dans l’au-delà : un Sabbat digne d’Hollywood avec des squelettes tapant sur des crânes métalliques avec des fémurs humains, des acrobaties aériennes sur mât chinois et descente à la corde type voladores sur mansana. Feux follets, traits d’artifices et autre bolas en flamme attiseront les passions.

Renseignements
04 75 40 68 60
com@transe-express.com
Cie TRANSE EXPRESS
La Gare à Coulisses
Ecosite
26400 EURRE
www.transe-express.com


Pierre Aimar
Vendredi 14 Janvier 2011
Lu 1305 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément