Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




La Double Inconstance, de Marivaux. Création. Maison des Arts, Thonon, du 29 au 30 avril 2015 à 20h

Mise en scène de René Loyon. Dramaturgie de Laurence Campet


Magritte – Les Amants
Magritte – Les Amants
La Double Inconstance, comédie de l’ambiguïté, commence par un kidnapping. Celui auquel, sous couvert de la passion amoureuse, se livre le Prince sur la personne de la jeune Silvia. Mais où l’enferme-t-il en attendant de la circonvenir ? Une cage dorée : les jeunes amants sont enfermés, mais toutes les jouissances qu’autorise le luxe aristocratique leurs sont proposées jusqu’à ce qu’ils accèdent aux désirs du Prince.

Le sentiment amoureux dans tous ses états constitue le centre d’intérêt primordial de Marivaux. Il y a chez lui un enjeu, en quelque sorte, politique de l’amour, qui donne à son théâtre une singulière gravité : aimer, c’est se mettre sous la coupe de l’autre ; être aimé, c’est avoir tout pouvoir sur l’autre, c’est le «posséder»...

La Double Inconstance est un chef-d’œuvre de cynisme tranquille ou de cruauté souriante, puisque la croyance en l’amour, le mythe de la toute-puissance de l’amour, s’y trouve battue en brèche par la volonté du pouvoir politique. le Prince, amoureux de Silvia, va tout faire, “sans violence” et avec l’aide de quelques séides habiles et dévoués, pour séparer les deux jeunes gens...

avec
Cléo Ayasse-Sénia : Lisette
Jacques Brücher : Trivelin
François Cognard : Un Seigneur
Marie Delmarès : Flaminia
Augustin Passard : Le Prince
Hugo Seksig : Arlequin
Natacha Steck : Silvia


Du 29 au 30 avril 2015 à 20h
Maison des Arts
74200 Thonon-les-Bains


Pierre Aimar
Mercredi 21 Janvier 2015
Lu 158 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter