Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



La Cie Les Rivages présente le spectacle "Bérénice" de Racine au Festival d'Avignon Off 2017 pour la deuxième année consécutive!

Après un beau succès en 2016, le Théâtre littéraire Le Verbe Fou a de nouveau invité la Cie Les Rivages au sein de sa programmation du Festival d'Avignon OFF 2017 pour Bérénice.


© DR
© DR

L'histoire de la pièce

Titus, futur empereur romain, aime Bérénice, reine de Palestine, et Bérénice l’aime en retour. Pourtant, ils doivent se séparer.
La société romaine interdit l’union des empereurs avec les reines étrangères. Et le père de Titus, l’empereur Vespasien, meurt. Titus va accéder au trône et renoncer à Bérénice.

Les intentions de mise en scène

Une histoire d’amour.
De cette séparation politique, Racine réussit à peindre avec cette tragédie une des plus belles expressions de l’amour. C’est souvent confronté à l’absence de l’autre que l’on se rend réellement compte de l’amour que l’on éprouve. Et quand cette séparation est définitive, alors «cette tristesse majestueuse» nous inonde et l’on sait à ce moment précis que nous avons aimé. Et que cet amour durera toujours.

Des origines historiques.
Nous avons effectué beaucoup de recherches autour de l’empereur Titus et Julia Bérénice afin d’approcher au mieux la nature de leur personnalité, de saisir au plus près leur relation, ce qui nous a amené à écarter le personnage fictionnel d’Antiochus pour centrer la pièce autour du couple mythique.
Notre Bérénice est colorée par de multiples cultures à travers le monde, afin d’universaliser la figure du féminin qu’elle représente. Elle n’est pas romaine et elle pourrait venir de n’importe où sur la planète. Titus, quant à lui, est avant tout un guerrier, un chef de guerre, très concerné par les intrigues politiques de Rome.

Un phrasé moderne.
Nous travaillons dans une recherche permanente la façon de dire et d’entendre l’alexandrin à notre époque, dans une nécessité de conserver la singularité des comédiens dans leur phrasé tout en respectant la structure de l’écriture. La musique des mots nous semble alors plus familière, laissant résonner le génie de Racine, et ce, pour tous types de public. Le travail de la lumière, des images, du rythme, de la musique et de la danse permettent aux plus jeunes et aux scolaires d’accéder à ce texte classique, joyau du théâtre français.

Pratique

Bérénice
du 7 au 30 juillet à 21h10 (relâche les 19 et 26 juillet)
Théâtre littéraire Le Verbe Fou
95, rue des infirmières - Avignon
réservation 04 90 85 29 90



Pierre Aimar
Dimanche 9 Juillet 2017
Lu 130 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément