Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




L’imposture de l’art contemporain. Une utopie financière par Aude de Kerros. Editions Eyrolles, à paraître le 13 novembre 2015


Aude de Kerros
Aude de Kerros
À la veille de la FIAC (21-25 octobre) et dans le sillage de L’Art caché - Les dissidents de l’art contemporain -paru en 2007-, le décryptage de la contribution hexagonale à la "fabrique" d’un "art" contemporain mué en produit financier : un mécanisme aux rouages actionnés en réseau, entre marché et décision publique, au profit exclusif -sonnant et trébuchant- d’une poignée d’investisseurs et d’auteurs, au détriment de la partie immergée, majorité écrasante de la scène artistique, toujours moins silencieuse.

Anish Kapoor, Jeff Koons, Xavier Veilhan, Paul MacCarthy, Daniel Buren… Les œuvres d’artistes d’aujourd’hui sont omniprésentes dans le paysage urbain des métropoles ainsi que dans le cadre des musées, sites et monuments patrimoniaux. Dans la sphère médiatique, également, laquelle a largement relayé les récents actes répétés de vandalisme dont certaines d’entre elles ont fait l’objet.

À l’intention du plus large public interpellé par cette actualité symptomatique et intéressé par la création dans le champ des arts plastiques et les débats qui le traversent ou curieux des enjeux des politiques culturelles, Aude de KERROS délivre clés et ressorts des phénomènes en cours dont elle propose une lecture analytique et critique, étayée par une abondante documentation et fourmillant d’exemples.

Un regard incisif et sans concession, à rebours de la rhétorique manichéenne et conformiste comme des raccourcis idéologiques, pour un essai revigorant autant que salutaire, ambitieux dans ses contours, inédit par son angle factuel.
Une approche tout à la fois rétrospective -métamorphoses de la décennie écoulée-, panoramique -large spectre sur la production actuelle en France- et prospective -scénarios d’éclatement à terme de la "bulle" spéculative-.

Diplômée en droit et sciences politiques, Aude de KERROS a imposé depuis plus d’une décennie sa singularité d’essayiste de renom dans le domaine de la création artistique dont elle s’attache à restituer et faire connaître l’évolution "souterraine".
Ancienne pensionnaire de la Fondation Konrad Adenauer, lauréate de l’Institut de France (Prix de portrait Paul-Louis Weiller 1988), graveur et peintre dont les œuvres figurent au catalogue des collections du National Museum of Women in the Arts de Washington et du département des Estampes et de la photographie de la BNF, notamment, Aude de KERROS a présenté plus de quatre-vingts expositions en France et en Europe.
Contributrice à divers supports de médias, auteur ou coauteur de plusieurs ouvrages, lauréate 2012 du Prix Adolphe-Boschot de l’Académie des Beaux-Arts pour Sacré art contemporain - Évêques, inspecteurs et commissaires (Jean-Cyrille Godefroy / 2012), elle a par ailleurs publié -avec Marie SALLANTIN et Pierre Marie ZIEGLER-, 1983 - 2013 Les Années noires de la peinture Une mise à mort bureaucratique ? (Pierre-Guillaume de Roux / 2013) et L’Art caché - Les dissidents de l’art contemporain (Eyrolles / nouvelle édition 2013).

L’imposture de l’art contemporain. Une utopie financière
Aude de KERROS
Editions Eyrolles
à paraître le 13 novembre
256 pages / 25 €
atelier.audedekerros.fr
bibliotheque.audedekerros.fr

Sommaire

Arts d’aujourd’hui : visibles et invisibles
1. La valeur de l’art contemporain : un mystère dévoilé en 2008
2. 1960-2015 : les hypostases de l’art contemporain
3. L’art contemporain total-global - Les OPA de l’art contemporain
4. Les arts invisibles, hors-jeu financier
5. Invisibilité et hyper-visibilité

Au sommet de la finance contemporaine : l’art contemporain
6. 2009-2015 : déprogrammation et reprogrammation de Paris
7. Aller-retour Paris-New York : le compromis historique entre les intellectuels et les marchands
8. Utopie financière et multiples valeurs de l’art contemporain
9. La pyramide du marché de l’art : ce que cachent les bulles

L’art contemporain institutionnel et ses dissidences
10. Du libéralisme artistique à l’art dirigé
11. Deux mondes de l’art s’affrontent. L’arbitrage des historiens, la médiation des sociologues
12. Du rigorisme rouge au progressisme hip
13. La bibliographie de Laurent Danchin : le visible et l’invisible du débat sur l’art français
14. La condition des artistes aujourd’hui : enjeux de visibilité et questionnement sur l’art


Pierre Aimar
Mardi 20 Octobre 2015
Lu 240 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27





Inscription à la newsletter