Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




L’homme animal. Sculptures et peintures de Roland Roure, du 3 décembre 2016 au 7 janvier 2017, FLAIR galerie, Arles

FLAIR galerie présente du 3 décembre 2016 au 7 Janvier 2017 le travail du sculpteur Roland Roure. Convaincu que l’homme est un animal, il joue des matériaux et des mots avec la même malice, la drôle de bête n’étant jamais là où on l’attend. Cet ensemble forme un alphabet ouvert, développé depuis plus de 40 ans par Roland Roure


Oiseau, 2016. Sculpture de Roland Roure ©  Louise-Marie Cumont
Oiseau, 2016. Sculpture de Roland Roure ©  Louise-Marie Cumont
Roland Roure est un personnage doté d’une réelle spiritualité. Ce cracheur de poésie en trois dimensions, recycleur d’objets déclassés par la société de consommation, redonne un brin de noblesse à un morceau de fil de fer, offre une nouvelle vie à de vieilles boîtes de conserves et égaie le tout avec une touche de peinture posée à la diable. Triturés par ses doigts de fée, il surclasse ces masses de matière pauvres dont naîtra une élégante danseuse de ballet noire, un crabe ou bien un chat qui maitrise sa proie. L’imagination est reine et la maladresse du maître fait le reste. Carnavalesque ! Cette expression plastique issue des Arts Populaires, fabriquée avec trois fois rien, entre la naïveté d’un jouet maison et la délicatesse d’un atelier miniature de Charles Matton, est indispensable dans ce marché de l’art devenu malade de son overdose de superproductions.

Roland Roure est un solitaire se situant aux antipodes de toute cette folie, il développe à mi bruit dans le calme de sa campagne méridionale cette œuvre jonglant avec son monde dont il a inventé les non codes, découpant et amplifi ses rêves dans une ribambelle composée de fer blanc
« deuxième main », production quotidienne garantie ! En 40 ans de travail, il mènera ses recherches presque « sans y toucher ».

Roland Roure s’est créé un univers juxtaposé au nôtre, un alphabet bien- veillant et ouvert sur l’infini, zéro limite, zéro Z ni point final. Ce travail singulier qui déroule son chemin personnel et imaginaire touchera les visiteurs par sa sincérité, et l’ingéniosité créative de ses créatures nées de « presque rien ».
Cyrille Putman, 2016

"Il ne tient qu’à une coquille du typographe que Roure ne devienne Roue."

(Colombus m’avait pourtant recommandé d’éviter tout jeu de mot sur un nom propre, surtout dans une introduction, cela déçoit l’intéressé, il les a tous subis dès la petite école).

Roue dans Roure (Ah j’y tiens !) frappe davantage que le prétendu dessin du destin dans la main, même pour qui préfère observer la ligne instinctive – donc instructive – tracée par une main qui dessine.

Ainsi du fil de fer replié, courbé, coudé, arrondi, tirebouchonné, passant d’un sujet à l’autre sans coupure (l’axe, le rayon, la jante), qui permet de trouver ou de réinventer d’intelligibles synthèses, surprenantes, comme dans l’écriture – au vieux fil tordu clôturant la pensée.

Non seulement avec du fil, mais avec des planchettes de réemploi taillées et assemblées dans un ordre à lui, des plaques d’offset au rebut découpées à la cisaille, des plumes d’oiseau de basse-cour ramassées pour l’ornement et quelques couleurs fraiches et populaires posées à sa façon, c’est-à-dire comme personne, Roure produit des animaux, des acrobates, des girouettes, autant de machines rudimentaires, à la fois sculptures et peintures, mais déguisées en jouets, et qui bougent. Tour de force ! L’enfant s’y retrouve. Et les parents.

« Ecoute voir, dit le père, voici de quoi t’acheter une jolie petite ambulance en plastique, commandé à distance, avec brancard éjectable et avertisseur sonore… Mais rends-moi la libellule en bois qui croise et décroise les ailes ».

Jouets ambigus ? L’artiste et l’artisan s’éloignent. L’un se défend, l’autre se méfie. Pas de grands mots. On a pris du large. Considérable écart dû à un fait simple, rare, et qui frise le défi : Roland Roure n’est pas un naïf.
Pierre Alechinsky, 1977

Biographie de Roland Roure

Roland Roure est né en 1940. Il expose ses premières sculptures chez Robert Delpire à Paris en 1974. Il se définit comme un « constructeur de machines ludiques, à bruits, à couleurs, à feu d’artifice, à vent, à eau. » Ses sculptures renouent avec toute une tradition d’art populaire. Ses personnages sont des équilibristes, des héros mythologiques, des pêcheurs mais aussi des liseuses, des mères avec leurs enfants ou des couples enlacés. Découpées dans de fines plaques de tôle sans assemblage ni soudure, ou composées de fil de fer, les sculptures au moindre souffle d’air se mettent en mouve- ment et nous révèlent un monde infiniment poétique. Il décrit lui-même son travail comme une jonglerie entre les souvenirs d’enfance, les pages du Larousse illustré, et l’art populaire, la chose qui l’émeut le plus.

Depuis plus de trente ans, de grands musées et institutions ainsi que de nombreuses galeries montrent les œuvres de Roland Roure tels que le Musée des Arts décoratifs et le Centre Pompidou à Paris, le Musée d’art moderne, à Aspen, USA, et le Musée d’Art moderne à Liège, Belgique.

La galerie Mirabilia, à Lagorce en Ardèche expose régulièrement ses sculptures et peintures et conserve sur place des œuvres en dépôt.

Roland Roure a également réalisé des décors de ballets et d’Opéra pour le théâtre du Chatelet, la Péniche Opéra et le Centre de recherche de l’Opéra de Paris.

DERNIÈRES EXPOSITIONS
2016 FLAIR Galerie, Arles
2016 L’Arc-Scène nationale, Le Creusot
2015 Le Musée du jouet-Spielzeugmuseum, Riehen, (Bâle)

Pratique

Du mercredi au samedi
11h - 13h & 15h - 19h
et sur rendez-vous

11, rue de la Calade - 13200 Arles
+ 33 9 80 59 01 06 | + 33 6 20 75 13 58
contact@flairgalerie.com
www.flairgalerie.com



Pierre Aimar
Jeudi 29 Septembre 2016
Lu 222 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 196



Inscription à la newsletter




Traduction / translate - cliquez sur sélectionner une langue










compteur html