Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




"L'Ecole des Femmes" de Molière au Collège de la Salle, Festival Avignon Off du 4 au 26 juillet 2015

"L'Ecole des Femmes" de Molière dans le cadre du Festival Off d'Avignon dans une mise en scène de Jean Bonnet et une adaptation de François Marmèche, par la Compagnie Théâtre en Stock


"L'Ecole des Femmes" de Molière au Collège de la Salle, Festival Avignon Off du 4 au 26 juillet 2015
Arnolphe, un bourgeois hanté par la crainte d'être cocu et pour avoir une épouse à sa guise, a recueilli Agnès,une jeune orpheline, puis l' a enfermée afin de lui donner une éducation contrôlée: " Pour la rendre idiote autant qu'il se pourrait " . Mais l'amour d'un jeune homme, Horace, libère Agnès qui s'oppose de plus en plus à Arnolphe jusqu' à s'en affranchir. Elle se fait ainsi le porte-parole d'un 17e siècle qui commence tout juste à dénoncer la soumission des jeunes filles...
L'amour triomphe, Agnès s'émancipe et l'on assiste à la victoire de la jeunesse face à l'obscurantisme.

L'équipe
Mise en scène : Jean Bonnet
Adaptation : François Marmèche
Comédiens : Karen Garoutte, Cendrine
Gourbin, Mohamed Mazari, Matyas Simon Costumes : Béatrice Boursier
Lumières : Marc Cixous
Diffusion : Patricia Ferrari-Stoïanov (06 37 41 59 97) Scénographie : Benoît Oliviero

Collège de la Salle
3 place Louis Pasteur
84000 Avignon
du 4 au 26 juillet 2015 à 19h15

Notes d'intention

Le quadragénaire Arnolphe rêvait d’une femme parfaitement fidèle et soumise à ses volontés. Il a pris soin de choisir autrefois, à la campagne, une fillette de 4 ans et l’a fait enfermer au couvent afin de l'élever dans l’ignorance totale de la vie.
Arnolphe croit qu'une jeune fille, loin des tentations du monde, maintenue dans l’ignorance, sera soumise et fidèle à son cher mari... Et ce mari, il compte bien l’être  ! Agnès a maintenant 17 ans et, en attendant de l’épouser, son tuteur la garde jalousement enfermée dans une maison gardée par deux valets : Georgette et Alain. Et pour s’assurer de sa fidélité, ne vaut-il pas mieux se faire aimer d’ elle ? Mais on n'enferme pas impunément une jeune fille ! C’est le problème de la pièce… Que le jeune Horace passe dans la rue et, en l’absence d’ Arnolphe, Agnès a le coup de foudre. Horace, fils d’Oronte qui est un vieil ami d’Arnolphe, permettra à Agnès de s'émanciper; elle s'opposera de plus en plus à Arnolphe.
A la faveur d’une méprise, Arnolphe de-vient le confident d’ Horace ! Ne se doutant pas qu’ Arnolphe, ami de son propre père, et Monsieur de La Souche, tuteur d’Agnès, ne sont qu’une seule et même personne, le jeune homme lui confie qu'il aime Agnès et qu'il souhaite l'enlever. Toute l’intrigue va reposer sur cette mé-prise. Arnolphe devra subir les confidences d’ Horace et pourra déjouer en partie ses entreprises.
La fin de la pièce amène un coup de théâtre  : Oronte arrive de province et a décidé de marier son fils à la fille d'Enrique, un autre riche ami qui vient de revenir d’un long exil. Arnolphe est aux anges, Horace devra obéir à son père, comme doit le faire un bon fils. Mais la jeune fille n'est autre qu'Agnès ! Arnolphe apprend qu'il est cocu et vaincu. Horace retrouve Agnès qui se jette dans ses bras...
Jean Bonnet, metteur en scène

"L'Ecole des Femmes" de Molière au Collège de la Salle, Festival Avignon Off du 4 au 26 juillet 2015


Pierre Aimar
Samedi 16 Mai 2015
Lu 370 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82










Inscription à la newsletter