Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Jörg Immendorff « Les théâtres de la peinture », Fondation Marguerite et Aimé Maeght, Saint-Paul de Vence, du 28 mars au 14 juin 2015

Après avoir présenté les collections de Giuliano Gori, dont le thème était la constitution d’un territoire artistique « Arcadia in Celle » dans les collines de Toscane, puis celle de Bernard Massini sur la question de l’ambivalence de la nature humaine, la Fondation Marguerite et Aimé Maeght proposera cette fois, du 28 mars au 14 juin, de s’intéresser au choix de Michael Werner consacré à un seul artiste et à l’approfondissement de son œuvre, Jörg Immendorff.


Sans titre, 2006. Huile sur toile, 280 x 330 cm.
Sans titre, 2006. Huile sur toile, 280 x 330 cm.
« C’est à travers son long compagnonnage, sa passion pour son œuvre, que nous avons choisi une suite d’œuvres avec comme personnage principal l’artiste sur différentes scènes picturales, sociales, épiques, amoureuses, mentales ou sur la scène de l’histoire de l’art telles qu’Immendorff les a imaginées », précise Olivier Kaeppelin.

« Avec Immendorff, le peintre, héros ou anti-héros, a le rôle-titre. Cette figure souvent cocasse, engagée et dérangeante, semble sortir d’une pièce de théâtre picaresque, d’un théâtre aux scènes multiples », explique Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght. Grand dessinateur, peintre majeur, coloriste extraordinaire, Immendorff livre une vision singulière du monde, emmenant le public d’un théâtre à l’autre : celui des grandes cités comme celui des « zones glacières » de certaines époques, banquise, ainsi que celui des cafés, bars, « bas fonds » prenant parfois des allures d’enfers, sans oublier le théâtre plus intime et plus spirituel de l’Histoire de l’art.

« Je suis heureux de voir cette exposition, d’un peintre expressioniste allemand, l’un des grands peintres de la fin du XXe siècle, à la Fondation Maeght. La peinture expressionniste allemande fut assez rare dans ses murs et c’est avec plaisir que je vois cette exposition prendre la suite de celle qui fut consacrée à Otto Dix, peintre qui me captive et auquel Immendorff se réfère dans son œuvre », déclare Adrien Maeght, président de la Fondation Maeght, en ajoutant « qu’elle valorisera le travail et le regard d’un collectionneur passionné, d’un galeriste, d’un compagnon essentiel des artistes, Michael Werner, ainsi que le furent mon père et ma mère ».

« Le rassemblement des peintures, que nous avons constitué autour du travail d’Immendorff, met en lumière la compréhension de cet artiste. Michael Werner y a vu une des créations les plus importantes de ces 50 dernières années. Il n’a eu de cesse de constituer une collection qui permette de révéler, aujourd’hui, la puissance puis la complexité et la subtilité de cette œuvre », explique Olivier Kaeppelin.

Fondation Maeght
623 Chemin des Gardettes
06570 Saint-Paul-de-Vence

10h-18h d’octobre à juin, 10h-19h de juillet à septembre.
Tarifs : enfants jusqu’à 10 ans gratuit ; jusqu’à 18 ans, étudiants et groupes 10€ ; adultes 15€.



Pierre Aimar
Vendredi 9 Janvier 2015
Lu 245 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter