Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jean-Louis Pichon éjecté de la direction de l'Opéra-théâtre de Saint-Etienne

Après l'irréprochable Olivier Barbé en charge de la communication, c'est le directeur de l'Opéra-Théâtre Jean-Louis Pichon qui fait ses valises après 25 ans de "bons et loyaux services", selon le nouveau maire PS Maurice Vincent, en charge de la mairie depuis 8 mois. Nouvelle épisode de la culture officielle à la française


La France franchouillarde est éternelle et l'on ne change pas une formule perdante qui a fait la preuve de son inefficacité. De la culture soit, mais il faut que ce soit de la culture officielle, répondant à la ligne du parti (de droite ou de gauche, peu importe).
Dorénavant, à Saint-Etienne, il s'agira d'exporter la culture hors du théâtre, dans des salles improbables de quartier, plus loin encore si possible. Enfin on va faire aimer la culture par toutes les classes sociales et toutes les classes sociales vont pouvoir s'abreuver aux mamelles des Muses. C'est beau comme l'Antique. mais ça ne fonctionnera pas car le dirigisme de droite comme de gauche n'a pas fait avancer en 40 ans d'un millimètre les lignes des statistiques des origines sociales des spectateurs. Les ouvriers et employés sot pratiquement absents de toutes les salles de spectacles vivants, que ce soit dans les communes de droite et de gauche.
40 ans plus tard, les "femmes de" (médecins, dentistes, professions libérales, etc) constituent le gros du bataillon, tandis que les gamines de 15/16 ans font le succès des spectacles de danse.
Par contre, le discours glorifiant le théâtre pour tout ce qu'il apporte à la compréhension du monde reste la norme, surtout s'il s'agit de théâtre portant le label des Drac.
Malgré ces vertus supposées, la société a basculé en 40 ans d'un type de démocratie largement ouvert aux classes sociales défavorisées (30 % des enfants d'ouvriers composaient en 1960 la population universitaire contre 10 % en 2008) vers une monarchie de fait où le bon vouloir du Prince et les "fils de" accaparent tous les leviers des pouvoirs politiques, économiques et culturels.
Bon vent Jean-Louis Pichon et Olivier Barbé.
Pierre Aimar


pierre aimar
Jeudi 13 Novembre 2008
Lu 1750 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément