Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Jean Fusaro du 15 octobre au 19 novembre 2016 à la galerie Estades, Lyon

Un des représentants de la nouvelle peinture figurative française


Jean Fusaro, «Fenêtre ouverte sur Paris», 1989, huile sur toile, 89 x 116 cm
Jean Fusaro, «Fenêtre ouverte sur Paris», 1989, huile sur toile, 89 x 116 cm
A l’origine du mouvement des Sanzistesformé entre autres par Charrin, Cottavoz, Truphémuset Lachièze-Rey, créateur des fresques présentent dans l’église de St Jacques des arrêts, Jean Fusaro est l’un des représentants de la nouvelle peinture figurative française.
Ce grand peintre contemporain lyonnais et connu à travers le monde, a su imposer dès ses débuts une touche reconnaissable entre toutes. Mais aussi sa palette et son «bleu Fusaro».
Cela fait plus de 20 ans que Michel Estades expose ce grand artiste.
Aujourd’hui la galerie est heureuse de vous convier à une exposition exceptionnelle de ses oeuvres.
Une rétrospective qui retracera plus de 50 ans de peinture avec des huiles, des pastels et des dessins de l’artiste.

L’inauguration de l’exposition se déroulera le samedi 15 octobre de 10h à 13h et de 14h à 19h.
Jean et Jacky Fusaro nous honorerons de leur présence de 16h à 19h.

Fusaro ou la chorégraphie de l’instant par Jean Carrière, 1990

« Né à Marseille, ce peintre a mené durant les premières années, un combat actif pour la nouvelle peinture figurative française, et ces vingt dernières années ont vu se confirmer progressivement son propre style dans les milieux picturaux internationaux. Il est maintenant un des grands Maîtres de la peinture française.
Regarder une toile de Fusaro ne réclame aucun mode d’emploi préalable : nous en saisissons la signification visuelle au premier coup d’oeil. Et notre première sensation est toujours celle qu’apporte ce qu’on a coutume d’appeler : «Le bonheur d’expression».
« On peut dire de Jean Fusaro que sa peinture possède une musicalité immédiate qui le ferait reconnaître entre mille, comme on reconnaît trois de Debussy ou de Ravel…»

Pratique



Pierre Aimar
Vendredi 23 Septembre 2016
Lu 253 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter