Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Je reviens me chercher, de Smaïn Fairouze et Jean-Marc Longval, Théâtre Toursky, Marseille, le 9 janvier 2015 à 21 heures

Il a tracé la route des humoristes « beurs » au café-théâtre, au Théâtre de Bouvard et, enfin, seul en scène (Molière du meilleur one-man show en 1996).


Smain © Pascal Ito
Smain © Pascal Ito
Le monde qui l’a vu naître est en voie de disparition, l’orphelin est papa, l’humoriste a ses humeurs. Bref, il se dit qu’il a assez de bouteille pour honorer l’existence en lui retirant ses bas et en revisitant ses hauts. Smaïn se penche sur le mystère d’une identité sectionnée. Il se raconte pour rechercher la trame d’une filiation perdue.
Le rire reste sa théra-pitre, sa re-création. Aujourd’hui, il revient se chercher pour mieux nous retrouver.
Smaïn, c’est trente ans de carrière, cinquante ans et des poussières d’existence, bien remplie elle aussi. De l’Algérie vers la France, de l’orphelin qu’il était au père qu’il est devenu, de ses débuts au café-théâtre dans les années 80 à aujourd’hui : pour Smaïn, l’heure est venue de faire un peule ménage…
Avec sincérité, il évoque son histoire et ses blessures, sans détour. Il fait le point, éminçant des tranches de vie.
Improvisations, sketchs, musique, chansons, l’artiste se cherche sur scène. Et il se trouve. Assurément, il vous trouvera aussi.
Un rendez-vous drôle, caustique et tendre.

Pratique



Pierre Aimar
Mercredi 30 Décembre 2015
Lu 321 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 9










Inscription à la newsletter