Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jacques le Fataliste, et fantaisiste aussi, par Jacqueline Aimar (Au théâtre ce soir avec les Nuits de l’Enclave de Valréas)

Rencontre avec le siècle des Lumières au travers de Diderot en compagnie de Jacques le Fataliste.


Jacques le Fataliste © Pierre Aimar
Jacques le Fataliste © Pierre Aimar
Ce dernier est le valet et tous deux, maître et valet, voyagent de compagnie, chargés d’un étrange attirail : une charrette décor, à la fois lit et bagages, théâtre de marionnettes et table, et parfois chaise dont le porteur est Jacques, bien sûr.
D’ailleurs pendant tout le temps où s’installent les spectateurs, nichés sous et derrière ce meuble, les deux personnages dorment et, de l’assemblée sur les gradins, on est tout à coup surpris de les découvrir déjà en scène.
Jacques le Fataliste est… fataliste, et pour lui tout « était écrit là-haut », comme en ce même temps chez Voltaire, « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles » . Quelle résignation !
Mais le valet est aussi un bavard impénitent dont le maître provoque sans cesse les confidences qu’il utilise pour rebondir ensuite et pour se distraire. Il s’ajoute à ces deux personnages, une incroyable aubergiste, insolente et vivifiante, vrai personnage de théâtre du XVIIIe siècle : et ces personnages de parler et de s’interrompre, de s’entrecouper et de s’entremêler, auxquels s’ajoutent en miniature d’autres personnages, des marionnettes joliment vêtues.
Cela donne une pièce vive, divertissante, tournée vers la jeunesse très présente ce soir-là. Les acteurs, Roland Peyron, Bryce Quétel et Nathalie Novicki sont mis en scène par Gilbert Barba, dans des costumes de Christian et Asta Coulomb. Ils baladent joyeusement la brouette inventive de Pierre Peyron dans le monde de fantaisie de ce Fataliste.
Jacqueline Aimar


Pierre Aimar
Lundi 5 Août 2013
Lu 281 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément