Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




Jacques Pouchain à la Galerie S, Dieulefit et Dutel au château des Hospitaliers du Poët-Laval, du 16 juin au 9 septembre 2012

Deux créateurs majeurs, Pouchain et Dutel, sont exposés par la Galerie S, à Dieulefit et à Poët-Laval tout au long de l'été 2012.


Jacques Pouchain de formes et de couleurs

Jacques Pouchain à la Galerie S, Dieulefit et Dutel au château des Hospitaliers du Poët-Laval, du 16 juin au 9 septembre 2012
Jacques Pouchain, né en 1925, un des grands céramistes français, est également peintre. Installé à Dieulefit, un des hauts lieux de la céramique, comme Vallauris ou Anduze, il est connu pour ses créations élégantes et étonnantes où la fonctionnalité de l’objet se met au service d’une imagination débordante.

Pouchain et la Céramique
Lorsque, dans les années 50, il ouvre l'atelier de Dieulefit, il se consacre à la création de pièces d'usage ou décoratives souvent émaillées de blanc, de gris ou d'un ocre atténué mais plein de nuances. Ce travail reste d'une très grande qualité et réserve à l'amateur de grandes surprises.
Ses œuvres, décoratives, prennent souvent la forme d’un animal. « Les animaux, les personnages qu'il crée, nous parlent aussi bien des civilisations anciennes que du temps présent, tout en flirtant avec le surréel qui, lui, est de toutes les époques. Mais jamais il ne se livre à la facilité que peuvent susciter l'abus de la couleur ou des effets de style. »

Pouchain et la peinture
L’artiste est également connu pour sa peinture, abstraite, en larges aplats alternant des couleurs pures et vives qui se juxtaposent à la manière d'un puzzle et sont posées sur la toile « en aplat », sans nuances, en bloc uniforme. De nombreux peintres contemporains utilisent cette technique ; il faut citer Klein, et plus près, dans la Drôme, Cathelin qui ne les redoutait pas. Cette approche un peu dépouillée, notamment dans le traitement de la couleur et des formes, laisse une grande place à l'imagination de l'artiste qui peut ainsi transformer sa vision, ose et exagère les couleurs allant parfois jusqu’à cloisonner les aplats pour mieux les définir. Ce qui donne des effets très caractéristiques.
On dit de l’œuvre de Pouchain qu’elle est austère et dure, à l’image du pays qu’il habite, une terre protestante, rigoureuse mais ouverte à l’autre, ce qui en fit pendant la guerre un refuge pour de nombreux pouchassés.
Le travail de Pouchain a été exposé au Musée d’Art Moderne de Paris. Il est visible durant tout l’été 2012, et jusqu’au 9 septembre, à la Galerie S à Dieulefit, quartier Le Parol, ce petit coin de rivière un peu en dehors des Allées Promenades où se concentrent les galeries et les artistes, dans de vieilles maisons nichées sous de grands arbres. Un bel endroit, à l’abri et en retrait, où les artistes trouvent agréablement leur place.
Jusqu’au 9 septembre, 04 75 46 30 28

Dutel et l’art inattendu

Roland Dutel né en 1955 appartient au groupe franco-italien des artistes singuliers. Ce qu’on appelle art singulier est l’apanage de créateurs autodidactes qui pratiquent un art spontané, utilisent des moyens d’expression directement créatifs dont on dit qu’ils sont non intellectuels.
Né dans la Loire, il vit au centre de la petite communauté de Dieulefit, se manifestant au travers d’expositions. Son travail consiste en peintures et sculptures souvent nées de la récupération de toutes sortes de matériaux, papier et carton, métal et bois, et aussi plastiques et céramique, poteries et briques, en somme de la récupération..

La Maison aux Figures
Depuis 1989, Roland Dutel a rénové la maison où il vit, nichée dans le creux du Jabron, recréant l’extérieur, la façade en particulier, qui s’avère vivante et riche en images de toutes les figures représentées. Des visages de toutes sortes regardent le visiteur : en relief ou dans des niches, sous le creux d’une tuile romaine, sous un court auvent ou abrité par une dentelle de toîton, un visage, des visages, une silhouette dressée ou penchée. La vie évoquée est décidément diverse et Dutel se plaît dans cette diversité. Il amuse et déconcerte, et s’amuse de la surprise provoquée. Et ses visages interrogatifs ou boudeurs se trouvent mêlés à des poteries, des plats et de bols, débris de tuiles ou de briques. La cave aussi est transformée en petite grotte décorée ; l’ensemble faisant évoluer la maison en création imaginaire et peut-être visionnaire.
Cette maison insolite, qui évoque par sa façade aux figures tout un univers onirique est également un musée et peut se visiter, Demeure aux figures, Place des Tilleuls.

Au Château des Hospitaliers
L’imposant Château des Hospitaliers, énorme tour massive dans sa cour cernée de gros murs, domine le vieux village de Poët-Laval où était installée la confrérie des Hospitaliers dépendant de l’Ordre de Malte. Austérité et puissance en ce lieu, mais aussi charme d’un vieux village aux ruelles grimpantes et ensoleillées aux maisons restaurées, avec leur château, leurs placettes et leurs roses trémières en touches de couleurs. Tout en haut la tour. Avec, dans ses jolies salles au sol de pierre, l’exposition des œuvres de Dutel.
L’artiste propose ses couleurs et sa fantaisie galopante, les sourires parfois grimaçants de ses masques et des sculptures désaccordées et douloureuses. Le cadre convient bien à cette œuvre à mi-chemin entre l’art singulier, l’art brut et le récup’art, et en tous les cas… singulière.
Jacqueline Aimar

Pratique

La galerie S est ouverte en juin et septembre les vendredis, samedis, dimanches et lundis de 14h30 à 19h, en juillet et août tous les jours de 15h30 à 19h.
Le matin sur rendez-vous
Tél. 04 75 46 30 28
Port. 06 84 60 87 97

Château des Hospitaliers
Vieux village
LE POËT-LAVAL
Drôme Provençale
04 75 46 44 12 ou
04 75 46 30 28
Ouvert du mardi au dimanche
de 10h30 à 12h30
et de 15h30 à 19h
Entrée du château payante


Pierre Aimar
Vendredi 15 Juin 2012
Lu 1682 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter